centenaire.org

Devenir plâtrier : missions, salaire et formation

Devenir plâtrier : missions, salaire et formation
Devenir plâtrier : missions, salaire et formation

Devenir plâtrier : missions, salaire et formation

516 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de plâtrier vous intéresse ? Manuel et minutieux, vous aimez les métiers physiques ? Le secteur du BTP vous intéresse ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir plâtrier

Le plâtrier est un professionnel du BTP qui intervient sur un chantier en second œuvre. C’est un spécialiste du plâtre qui intervient après le travail du menuisier et du maçon. Grâce à différentes techniques qui requièrent un grand savoir-faire, il prépare et utilise son plâtre pour réaliser la finition des murs, cloisons et des plafonds sur des constructions. Il s’assure que l’isolation thermique et acoustique est de bonne qualité avant de passer aux finitions pour avoir un rendu parfait.

Ce professionnel peut travailler seul ou en équipe et intervient généralement sur les chantiers de construction, de rénovation ou encore de réparation. Il connaît parfaitement les propriétés du plâtre afin de pourvoir utiliser les meilleures techniques en fonction de l’ouvrage à réaliser. Il s’agit d’un métier physique car, le plâtrier travaille souvent dans des lieux non chauffés, bruyants et très poussiéreux.

Avec minutie il réalise donc des aménagements intérieurs en utilisant différentes techniques de plâtrage. Il réalise des travaux de second œuvre mais également décoratifs comme des moulures. Enfin, il s’assure toujours d’effectuer ses travaux en respectant les normes de sécurité et de qualité. En outre, il peut gérer les relations commerciales avec les clients mais également les différents corps de métiers intervenant sur le chantier.

La profession de plâtrier nécessite de réaliser diverses missions, dont les principales vous sont présentées ci-dessous.

Préparer les surfaces

Le plâtrier passe après le maçon qui a alors construit les murs et les plafonds en les laissant bruts. Pour bien travailler, ce professionnel doit commencer par préparer les surfaces. Pour cela, il les lisse et les polit afin qu’elles soient bien lisses et sans aucune aspérité pouvant mettre à mal son ouvrage.

Enduire les murs, plafonds et sols

Pour obtenir des surfaces encore plus lisses, le plâtrier va réaliser un enduit qu’il pose sur les murs, plafonds et sols à l’aide d’une taloche. Ce travail réalisé va faciliter celui du peintre qui devra assurer les finitions.

Voir Aussi  Devenir Décorateur d’intérieur : missions, salaire et formations

Construire et isoler des cloisons

En utilisant des matériaux prêts à poser (comme des carrés de plâtre), le plâtrier construit les cloisons. En parallèle il réalise l’isolation thermique et acoustique en utilisant les bons isolants afin d’assurer le plus grand bien-être au sein des pièces.

Réaliser des éléments décoratifs

En fonction des demandes, le plâtrier peut également créer des éléments décoratifs en plâtre comme des moulures, des corniches ou encore des rosaces.

Conseiller les clients

Enfin, le plâtrier peut avoir un rôle de conseiller auprès des clients et même des différents corps de métiers qui travaillent sur le chantier. Grâce à son expertise, il donne des conseils avisés sur les différents éléments dont il a la charge de fabriquer.

Qualités pour devenir plâtrier

Le métier de plâtrier requiert de posséder certaines aptitudes personnelles et professionnelles.

  • Une bonne condition physique : le métier de plâtrier est un travail très physique entre les pièces non chauffées et bruyantes, l’eau froide utilisée pour préparer le plâtre et la poussière, ce professionnel doit savoir supporter ses longues journées de travail.
  • La réactivité : car il doit toujours tenir les délais des commandes qui ne peuvent souffrir d’aucun retard. De plus, les enduits sèchent très rapidement et il doit être en mesure de les appliquer sans perdre de temps.
  • La minutie : le plâtrier réalise les finitions, il doit donc être minutieux dans ses travaux mais également précis pour obtenir un rendu final parfait.
  • La dextérité : il s’agit d’un métier manuel qui nécessite de savoir réaliser toutes les techniques de plâtrage avec le plus grand savoir-faire.
  • La connaissance des techniques : pour réaliser des poses de cloisons, de faux plafonds, fabriquer de l’enduit ou encore des moulures.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir plâtrier ?

Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer la profession de plâtrier. Néanmoins, pour acquérir l’expertise nécessaire, il est préférable d’avoir suivi une formation professionnelle comme un CAP plâtrier-plaquiste, un BP plâtrerie-plaques ou un Bac pro Aménagement-finition du bâtiment.

Formations pour devenir plâtrier

Différents parcours d’études peuvent être suivis afin de se former au métier de plâtrier. Voici quelques exemples de formations professionnelles.

Voir Aussi  Devenir Sommelier : missions, salaire et formation

Niveau CAP

CAP plâtrier-plaquiste

Le CAP plâtrier-plaquiste forme les étudiants à la réalisation d’aménagements intérieursen utilisant les bons matériaux et isolants. Cette formation professionnelle de deux ans comprend des cours théoriques et des modules pratiques. En outre, les étudiants doivent assurer deux périodes de stages en entreprise pour acquérir les compétences professionnelles exigées.

Niveau BAC

Bac pro Aménagement-finition du bâtiment

Le Bac pro Aménagement-finition du bâtiment forme des étudiants capables de réaliser des ouvrages intérieurs de locaux ou de maisons avec pose de revêtements et application des produits de finition. Grâce à ce diplôme les candidats peuvent assurer une entrée directe dans la vue active pour exercer le métier de plâtrier.

BP Métiers du plâtre et de l’isolation

Le BP Métiers du plâtre et de l’isolation est une formation professionnelle de 2 ans. Les étudiants apprennent durant ces cours toutes les techniques pour utiliser le plâtre et celles pour assurer la meilleure isolation thermique et acoustique à une construction. Elle est composée de cours théoriques et de cours pratiques pour acquérir une première expertise professionnelle.


Quel salaire pretendre en devenant plâtrier

Le salaire d’un plâtrier qui débute dans le métier est de 1 539,42 euros brut mensuels, soit 1 219 euros net mensuels. A ce montant peuvent s’ajouter différentes primes et avantages, comme les primes panier-repas ou encore les primes de déplacement. Avec l’expérience, ce professionnel peut atteindre les 1 800 ou 2 000 euros net par mois.

Devenir plâtrier : Quelles sont les débouchés ?

Le savoir-faire d’un plâtrier est très recherché par les entreprises de construction et de rénovation. Avec quelques années d’expérience, différentes évolutions professionnelles peuvent également être possibles. Il peut en effet devenir chef d’équipe sur un chantier ou encore se lancer en tant que libéral en ouvrant sa propre société.

S’il le souhaite, il peut aussi se reconvertir dans un métier voisin comme peintre en bâtiment ou encore monteur en isolation. Enfin, il peut faire le choix de se spécialiser en devenant staffeur-ornemaniste pour créer des moulures et des éléments décoratifs.

Devenir salarié en tant que plâtrier

Trouver un emploi comme plâtrier est possible grâce aux plateformes de recherche d’emploi. En s’inscrivant, le professionnel accède à différentes annonces et peut déposer son CV directement en ligne. Mais, il peut aussi candidater auprès des entreprises qui recherchent son profil.

Les avantages et inconvénients du métier de plâtrier

Le métier de plâtrier est un métier manuel très varié qui demande une bonne habileté et une bonne condition physique. Il nécessite une formation et des compétences spécifiques pour la pose et le traitement des plâtres, mais aussi pour le travail des matériaux et des outils.

Avantages du métier de plâtrier

Le métier de plâtrier offre de nombreux avantages. Il est très varié et permet à la fois de travailler avec des matériaux et des outils, et d’effectuer des finitions variées. Les plâtriers peuvent également travailler en collaboration avec d’autres professionnels et participer à la réalisation de projets plus ambitieux. Le métier de plâtrier est également très apprécié pour sa capacité à résoudre des problèmes et à trouver des solutions innovantes.

Inconvénients du métier de plâtrier

Bien que le métier de plâtrier offre de nombreux avantages, il offre également des inconvénients. Par exemple, il peut être très physique et exigeant, et il peut être difficile de trouver du travail lorsque le marché est en baisse. Il peut également être difficile de trouver des clients et de se faire connaître dans le milieu.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du métier de plâtrier

Avantages Inconvénients
Travail varié Travail physique et exigeant
Collaboration avec d’autres professionnels Difficulté à trouver du travail
Capacité à résoudre des problèmes et trouver des solutions innovantes Difficulté à trouver des clients et à se faire connaître

Pourquoi devenir plâtrier ?

Le métier de plâtrier est un métier très varié qui offre de nombreuses possibilités de carrière. Si vous êtes à la recherche d’un métier qui vous permet d’utiliser vos compétences manuelles et techniques, le métier de plâtrier est une excellente option. Vous pourrez travailler sur des projets variés et intéressants, et vous pourrez également bénéficier de la satisfaction personnelle que procure ce métier.

4.6/5 - (23 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut