Devenir Physiothérapeute animalier : missions, salaire et formation

Devenir Physiothérapeute animalier : missions, salaire et formation
Devenir Physiothérapeute animalier : missions, salaire et formation

Devenir Physiothérapeute animalier : missions, salaire et formation

516 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de physiothérapeute animalier vous intéresse ? Vous aimez les animaux et désirez travailler à leur contact ? Vous êtes soucieux de leur bien-être et souhaitez les apaiser ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Profil type pour devenir Physiothérapeute animalier 

Le physiothérapeute animalier a pour mission d’apaiser les chiens, chats et chevaux souffrant de troubles lésionnels et fonctionnels de l’appareil locomoteur. Il intervient au niveau des articulations, des tendons, des muscles ou encore des ligaments afin de faire disparaître les douleurs, les raideurs ou encore les paralysies.

Il est le professionnel le plus recommandé pour des animaux ayant subi un accident ou un traumatisme avec blessure ou fracture. Il est également utile pour les animaux vieillissant qui rencontrent des douleurs dues à l’arthrose. D’autre part, il peut être sollicité pour préparer un animal avant une opération afin que celui-ci soit bien apaisé.

Les soins prodigués sont assez divers car il peut s’agir de massages, de cryothérapie, d’hydrothérapie ou encore de mobilisations. Le physiothérapeute adapte son programme d’exercice et de rééducation en fonction de la race de l’animal, de son âge, mais également de ses troubles. Ainsi, il réduit au maximum les douleurs mais également les temps de récupération.

Ce professionnel est avant tout un amoureux des animaux et connaît parfaitement leur anatomie et les troubles psychomoteurs dont ils peuvent souffrir. Il est souvent un vétérinaire confirmé ou un auxiliaire vétérinaire et exerce généralement sous le statut d’indépendant. Il est sollicité dans les centres de rééducation pour animaux, dans des clubs de sport ou encore des cabinets de vétérinaires.

Le métier de physiothérapeute animalier englobe plusieurs missions, dont les principales vous sont présentées ci-dessous.

Déterminer le problème rencontré par l’animal

Afin de pouvoir travailler efficacement, le physiothérapeute animalier doit comprendre le problème rencontré par l’animal. Il discute longuement aves ses propriétaires en leur posant différentes questions sur sa race, son âge ou encore les difficultés et douleurs dont il souffre. Il peut également prendre appui sur le diagnostic réalisé par le vétérinaire et les différents examens médicaux réalisés.

Analyser les causes du trouble

Ensuite, le professionnel fait réaliser différents tests à l’animal pour bien comprendre les causes de son trouble. Il peut par exemple lui faire prendre certaines postures, le palper à différents endroits pour analyser sa réaction ou encore assurer des techniques de mobilisation.

Voir Aussi  Devenir peintre en bâtiment : missions, salaire et formation

Définir le programme thérapeutique

Grâce à toutes les réponses et informations récoltées, le physiothérapeute animalier peut définir le programme thérapeutique le plus adapté. Il le présente de manière claire et détaillées aux maîtres afin de recevoir leur accord avant d’entamer la thérapie.

Appliquer le traitement

En fonction des troubles et de l’âge de l’animal, le physiothérapeute animalier utilise différentes techniques. Il réalise des massages classiques, lymphatiques ou encore sportif, manipule avec précaution les articulations, et aide l’animal à prendre différentes postures en vue de le soulager.

Il peut aussi utiliser des machines afin de l’aider dans son travail et obtenir des résultats plus efficaces. Pour certains exercices physiques il peut se servir d’un tapis roulant ou encore d’un plateau d’équilibre. Certaines techniques comme l’hydrothérapie (soigner avec l’eau) ou la cryothérapie (soigner par le froid) sont des outils qu’utilise également ce professionnel.

A chaque exercice réalisé, il analyse le comportement de l’animal et essaie d’anticiper ses réactions pour ne pas qu’il souffre.

Assurer un suivi

Certains troubles demandent plusieurs séances pour atteindre l’objectif fixé. Le physiothérapeute animalier assure donc un suivi sur plusieurs semaines, voire mois, afin de s’assurer de la bonne évolution de l’animal.

Il n’hésite pas non plus à donner des conseils aux maîtres en leur proposant des exercices à faire à la maison et en citant les gestes à éviter.

Qualités pour devenir Physiothérapeute animalier 

Pour exercer le métier de physiothérapeute animalier, il est important de posséder certaines qualités et compétences professionnelles.

  • Etre empathique : afin de pouvoir venir en aide aux animaux en comprenant leurs besoins et leur souffrance.
  • Aimer les animaux : qui est la base de ce métier car, le physiothérapeute animalier doit tout connaître d’eux pour travailler en parfaite harmonie.
  • Avoir un bon sens de l’observation : pour analyser chaque situation et cibler les troubles qui dont peut souffrir l’animal.
  • Posséder de grandes qualités relationnelles : afin de mettre en confiance les maîtres.
  • Etre doux et patient : pour travailler avec les animaux et les rassurer.
  • Avoir des connaissances en psychologie animale : qui lui seront nécessaires pour assurer une thérapie efficace.
  • Posséder une grande force physique : pour pouvoir porter et manipuler des animaux lourds et grands (notamment les chevaux).
  • Avoir une grande dose de sang-froid : ce professionnel doit savoir rester calme même face à un animal agressif ou potentiellement dangereux.
  • Etre disponible : car il peut être appelé en cas d’urgence, de nuit comme de jour et même les week-ends.
Voir Aussi  Salaire psychomotricien : combien gagne un psychomotricien en 2023

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Physiothérapeute animalier  ? ?

Il est important de savoir que toutes les formations au métier de physiothérapeute animalier ne sont proposées qu’aux professionnels de santé (vétérinaires, auxiliaires vétérinaires ou encore auxiliaires de santé animale). Cette profession n’étant pas réglementée en France, aucun diplôme n’est donc obligatoire. Or, il est préférable d’avoir suivi une formation professionnelle afin d’acquérir les compétences nécessaires.

Formations pour devenir Physiothérapeute animalier 

Il est possible de devenir physiothérapeute animalier en suivant une formation d’ASA option physiothérapie et rééducation fonctionnelle ou encore une formation soins animaux, physiothérapie, rééducation.

Sans diplôme

Formation d’ASA option physiothérapie et rééducation fonctionnelle

La formation d’ASA option physiothérapie et rééducation fonctionnelle est accessible dès la 3ème. Elle permet aux étudiants de se préparer au métier d’auxiliaires de santé animale avec une spécialisation en physiothérapie. Le programme est composé de cours théoriques et de cours techniques.

Niveau BAC

Formation soins animaux, physiothérapie, rééducation

La formation soins animaux, physiothérapie, rééducation s’adresse aux professionnels de santé tels que les vétérinaires ou les auxiliaires vétérinaires. Elle leur permet d’acquérir les compétences exigées pour exercer en centre vétérinaire de rééducation fonctionnelle. Au travers de cours pratiques, ils apprennent les différentes techniques de soin et de physiothérapie. En outre, ils doivent assurer plusieurs stages professionnels en entreprise.

Quel salaire pretendre en devenant Physiothérapeute animalier 

Le salaire d’un physiothérapeute animalier débutant est égal au SMIC, soit 1 353 euros nets mensuels. En fonction de son expérience, celui-ci peut augmenter et atteindre les 1 800 euros nets par mois. S’il travaille en indépendant, ce professionnel facture entre 45 et 65 euros la séance. Plus sa clientèle est importante, plus son chiffre d’affaires sera élevé.

Devenir Physiothérapeute animalier  : Quelles sont les débouchés ?

Un physiothérapeute animalier qui débute sa carrière peut trouver un emploi dans des structures spécialisées (centres de rééducation pour animaux, dans des clubs de sport ou encore des cabinets de vétérinaires, etc.).

Or, avec de l’expérience et des notions de gestion d’entreprise, il ouvre souvent son propre cabinet de physiothérapie animale en tant que travailleur libéral.

Devenir salarié en tant que Physiothérapeute animalier 

Le physiothérapeute animalier travaille souvent en tant que libéral en ouvrant son propre cabinet. Néanmoins, il peut réaliser des missions dans les centres de rééducation animale, ou encore dans des cabinets de vétérinaire. Aussi, il ne doit pas hésiter à déposer sa candidature dans ces structures pour espérer obtenir un entretien d’embauche.

Les avantages et inconvénients du métier de Physiothérapeute animalier

Le métier de Physiothérapeute animalier est une profession très noble et responsable. Les physiothérapeutes animaliers sont responsables de la santé des animaux et traitent un large éventail de problèmes de santé, notamment des blessures, des douleurs et des conditions médicales. Les physiothérapeutes animaliers peuvent travailler dans une clinique vétérinaire, un centre de bien-être animal ou un centre de réhabilitation.

Avantages

Le métier de Physiothérapeute animalier offre de nombreux avantages. En premier lieu, les physiothérapeutes animaliers ont la possibilité de travailler avec des animaux. Cela leur permet d’apprendre à connaître les animaux et de mieux comprendre leurs besoins. De plus, ils peuvent aider les animaux à guérir et à retrouver leur mobilité et leur qualité de vie. Les physiothérapeutes animaliers bénéficient également d’un salaire décent et peuvent trouver un grand nombre d’emplois dans la profession.

Inconvénients

Malheureusement, le métier de Physiothérapeute animalier présente également des inconvénients. En premier lieu, le métier peut être très physique et exigeant. Les physiothérapeutes animaliers doivent souvent travailler avec des animaux qui sont lourds et qui peuvent être difficiles à manipuler. De plus, le métier peut être stressant à cause des inquiétudes concernant la santé des animaux. Les physiothérapeutes animaliers doivent également travailler des heures supplémentaires pour s’assurer que les animaux reçoivent les soins dont ils ont besoin.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du métier de Physiothérapeute animalier

Avantage Inconvénient
Travail avec des animaux Travail physique et exigeant
Salaire décent Stress lié à la santé des animaux
Nombreux emplois disponibles Heures supplémentaires

Pourquoi devenir Physiothérapeute animalier ?

Le métier de Physiothérapeute animalier est une profession très gratifiante qui offre aux professionnels la possibilité de travailler avec des animaux et de les aider à retrouver leur mobilité. De plus, les physiothérapeutes animaliers peuvent bénéficier d’un salaire décent et trouver un grand nombre d’emplois. Bien que le métier soit très physique et exigeant et que les physiothérapeutes animaliers doivent parfois travailler des heures supplémentaires, ils peuvent obtenir une grande satisfaction à voir les animaux guéris et en bonne santé.

5/5 - (19 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut