centenaire.org

Quelle SCPI choisir pour réussir son investissement ?

investir-en-scpi.jpg
investir-en-scpi.jpg

Quelle SCPI choisir pour réussir son investissement ?

37 lecteurs
Sommaire de l'article

Quelle SCPI choisir pour garantir un investissement réussiinvestir en SCPI#.

Il est vrai que l’immobilier professionnel fait partie des secteurs qui ont été touchés par la crise financière de 2020. Mais, il a réussi à survivre. En effet, ce sont les SCPI présentes sur ce marché depuis les années 1960 qui ont pu survivre. Les SCPI ont terminé l’année 2020 sur une bonne note, avec un gain annuel de 4,18 % et un rendement global de 5,30 % (source : l’ASPIM-IEIF). Quelle SCPI choisir pour un investissement rentable ?

LES SCPI : De quoi s’agit-il ?

Cette société a été créée dans les années 1960. La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a su sortir victorieuse de la crise de 2020. Elle est un exemple de véhicule d’investissement en immobilier collectif. En d’autres termes, tout le monde peut y placer son argent. Il existe un moyen d’investir dans les SCPI de Portail.

Les SCPI achètent des biens professionnels sous la direction d’une SGP (ou société de gestion de portefeuille). Ils sont ensuite loués à des entreprises (ETI, PME, TPE microentreprises, start-up, etc.) par le biais du bail commercial.

Les gains générés par le patrimoine locatif d’une SCPI sont distribués à l’ensemble des associés, appelés aussi porteurs de parts. Ils sont versés trimestriellement sous forme de dividendes. En fonction de la thématique de l’investissement, la SCPI rapporte un revenu compris entre 4 et 6% chaque année. C’est nettement plus que la rémunération de l’assurance vie (1,3%)) et du livret A (0,5%). A noter : les parts de SCPI ne sont pas cotées en bourse.

Petit rappel des différents types de SCPI qui sont disponibles à la vente.

Il est facile de se perdre dans le dédale des SCPI. Car il y en a beaucoup. Elles sont regroupées en différentes thématiques (bureaux logistique, santé, commerces et autres…). Avant de rentrer dans le détail, il est important de préciser qu’il existe trois grandes familles de SCPI :

Voir Aussi  Helios, la première éco-banque française : ses engagements et sa carte bancaire en bois

Les

  • SCPI fiscales (moins nombreuses), les
  • SCPI de rendement (les plus utilisées)
  • Les

  • SCPI de capitalisation (peu connues)
  • .

    Les SCPI fiscales s’adressent aux investisseurs qui souhaitent réduire leur charge fiscale sur le long terme. De plus, elles se déclinent en trois types. Il y a la SCPI Pinel, la SCPI Malraux et la SCPI Déficit foncier. Les actifs de ces trois-là font partie du secteur de l’immobilier résidentiel.

    Il est bon de savoir que les SCPI fiscales ne sont pas très rentables. Leur taux de rendement se situe juste dans la barre des 2%. Cependant, cela ne doit pas dissuader ceux qui épargnent de placer leur argent.

    Les investisseurs qui cherchent à gagner de l’argent ainsi qu’à diversifier leurs portefeuilles sont susceptibles d’opter pour des SCPI de rendement.

    On peut s’attendre à ce que les meilleures SCPI atteignent des taux de rendement de 6-7% ou plus. La SCPI naissante Eurion en est un exemple concret. En 2020, le TDVM (ou taux de distribution sur la valeur de marché) de la société était de 10,40 %.

    En ce qui concerne les SCPI qui sont liées à la capitalisation sont dans l’intérêt de la capitalisation, elles ne génèrent pas de revenu de location. Cependant leur capital peut faire l’objet de révisions périodiques sur le long terme. La SCPI de capitalisation permet aux détenteurs de parts de bénéficier d’une efficacité fiscale.

    La SCPI à capital fixe en comparaison avec. SCPI à capital variable : dans laquelle il est préférable de décider d’investir ?

    Il est essentiel de choisir la bonne SCPI en fonction de vos objectifs d’investissement en 2021. Les SCPI peuvent être classées en deux catégories distinctes :

    Voir Aussi  Une nouvelle génération de cartes bancaires : la carte biométrique

    Les

  • SCPI à capital fixe
  • Les SCPI à

  • capital
  • variable.

    Les SCPI à capital variable sont admirées par les investisseurs en raison de leur souplesse d’investissement. En effet, il est possible d’acheter de nouvelles parts librement et à tout moment. Cependant, ce ne sera pas le cas avec les SCPI à capital fixe.

    Après le dépassement du capital maximum (indiqué dans les statuts de la SCPI), il devient impossible d’acheter de nouvelles parts. Il faut attendre qu’un associé décide de vendre ses parts. Cela peut prendre entre 3 et 6 mois. Cela signifie qu’il y aura une bataille entre le vendeur et l’acheteur. C’est un marché secondaire, que l’on appelle « de grès à grès ».

    Bruno Martins

    Soyez le premier à voter
    Marine
    Marine

    Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

    Retour haut de page