Devenir maraîcher : missions, salaire et formation

Devenir maraîcher : missions, salaire et formation
Devenir maraîcher : missions, salaire et formation

Devenir maraîcher : missions, salaire et formation

513 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de maraîcher vous intéresse ? Patient et persévérant, vous avez une bonne condition physique ? Vous aimez l’agriculture et travailler en extérieur ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir maraîcher 

Le maraîcher est un cultivateur de légumes. Au fil des saisons, il gère les cultures de légumes et de plantes aromatiques en plein champ ou sous serre. En fonction du type de végétal choisi, les techniques de culture sont différentes. Avisé et organisé, ce professionnel suit avec attention le marché pour répondre au mieux aux besoins des clients.

Parfois gérant de son exploitation, le maraîcher est à l’écoute de ses cultures et en prend soin chaque jour. Il assure tout d’abord la préparation des sols pour ensuite pouvoir semer ses graines. Il vérifie la croissance de ses légumes, les fertilise, les arrose et les protège des maladies et des parasites.

Lorsque les légumes sont prêts, il procède à leur récolte et les conditionne avant de les vendre. En effet, le maraîcher est également commerçant car, il peut vendre sa production directement à sa ferme ou sur les marchés. Mais, il peut aussi faire le choix de la vendre à des intermédiaires comme des grossistes, des coopératives, des cuisiniers ou encore des centrales d’achats.

Enfin, il effectue des opérations d’entretien, de maintenance du matériel et des tâches administratives.  

Pour exercer sa profession, le maraîcher doit assurer des missions très diverses, qui se présentent comme suit.

Préparation des sols

Pour pouvoir planter ses graines espérer obtenir de bonnes récoltes, le maraîcher prépare tout d’abord ses sols. Cela consiste à labourer la terre, à bêcher afin de retirer toutes les mauvaises herbes et cailloux et à aplanir la surface. Ainsi, il offre à ses légumes et plantes aromatiques et comestibles un espace optimal pour pousser.

Plantation et semences

Le maraîcher choisit également les plantations et semences qu’il peut cultiver dans sa terre. En effet, en fonction du climat et de la nature du sol, il n’a pas la possibilité de planter tous les légumes qu’il souhaite. Une fois les sols bien préparés, il sème les graines et plantes les variétés qu’il a obtenu par repiquage. Il prend le soin de bien les arroser quotidiennement afin de leur apporter le niveau d’eau nécessaire pour assurer leur croissance. Chaque saison, il met également en place des systèmes d’irrigation adaptés pour ne pas noyer ou au contraire, assécher ses plantations.

Voir Aussi  Devenir Accompagnateur de personnes à mobilité réduite : mission et formation

Protection des cultures

S’il veut profiter de cultures généreuses et de qualité, le maraîcher doit protéger ses plantations. Pour cela, il emploie les techniques les plus adaptées afin qu’elles ne soient pas victimes de maladies ou attaquées par les parasites.

Récoltes et cueillettes

Lorsque les légumes et autres herbes sont prêtes, le maraîcher procède à leurs récoltes et cueillettes. Il peut le faire manuellement ou utiliser des machines agricoles afin de gagner du temps et assurer une meilleure rentabilité.

Conditionnement et vente

Avant de pouvoir vendre ses légumes, le maraîcher les conditionne. Ce conditionnement dépend de la variété de légumes cultivée mais également de la saison. Pour cela, il les lave avec précaution, avant de les placer soit en chambre froide, soit dans une pièce à température tempérée ou en silo.

Une fois les légumes prêts, le maraîcher peut les vendre. Soit directement depuis son exploitation, sur les marchés ou encore en passant par des intermédiaires.

Gestion de son exploitation

Il est également possible que le maraîcher soit le propre patron de son exploitation. Dans ce cas, il effectue de nombreuses tâches administratives et comptables pour gérer son entreprise.

Qualités pour devenir maraîcher 

Le métier de maraîcher est un travail physique qui exige de posséder certaines compétences et qualités.

  • Etre passionné : le maraîcher doit avant tout aimer son travail et avoir la main verte.
  • Une bonne endurant physique: travaillant souvent à l’extérieur et par tous les temps, ce professionnel est endurant et à une santé de fer.
  • Faire preuve de dextérité : pour réaliser ses semis et ses plantations en utilisant du matériel agricole, cette qualité est indispensable.
  • Etre flexible et disponible : les activités maraîchères suivent le fil des saisons et le professionnel doit toujours s’adapter.
  • Posséder des connaissances agronomiques : pour assurer son travail, le maraîcher doit parfaitement connaître les végétaux et leur développement.
  • Etre patient : car certaines variétés de légumes demandent beaucoup de temps pour se développer et arriver à maturité.
  • Avoir le sens commercial : le maraîcher doit avoir le talent de négociateur afin de pouvoir vendre sa production au meilleur prix.
  • Connaître les règles de sécurité : pour manipuler les engins agricoles mais également les produits chimiques sans aucun danger.
Voir Aussi  Devenir Psychologue : missions, salaire et formation

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir maraîcher  ? ?

Il est possible d’exercer le métier de maraîcher sans diplôme, en se formant directement auprès d’un employeur. Néanmoins, pour justifier certaines compétences professionnelles, il est préférable d’avoir suivi une formation.

Formations pour devenir maraîcher 

Différentes formations peuvent être suivies pour se former au métier de maraîcher.

Niveau CAP

CAP agricole métiers de l’agriculture

Le CAP agricole métiers de l’agriculture est un diplôme national qui se prépare en deux ans. Il propose quatre spécialités dont celle de maraîcher afin d’apprendre tous les rouages de la profession.

Niveau Bac

BP (brevet professionnel) – Responsable de productions légumières, fruitières, florales et pépinières

Le BP responsable de productions légumières, fruitières, florales et pépinières se réalise sous formation professionnelle. Les étudiants apprennent au cours de leurs deux ans d’études toutes les techniques de gestion d’exploitation et de production.

Niveau BTS

BTSA ACD – agronomie et cultures durables

Le BTSA ACD – agronomie et cultures durables est une formation de 2 ans qui forme au métier de chef d’exploitation ou responsable de culture dans une exploitation horticole. Les étudiants apprennent à gérer une exploitation et à assurer la mise en œuvre de productions de cultures.

Niveau licence

Licence pro Agronomie – Productions végétales

La Licence pro Agronomie (productions végétales) est un diplôme qui se prépare en 1 an spécialisé dans le domaine du végétal. Elle offre des compétences techniques et professionnelles très poussées au travers de méthodes pédagogiques et de stages professionnels.


Quel salaire pretendre en devenant maraîcher 

Généralement, le maraîcher débutant gagne le SMIC (aux alentours de 1302,64 euros net par mois). Avec des années d’expérience, il peut atteindre un salaire de 2 000 euros nets par mois. S’il est gérant de son exploitation, il peut prétendre à une rémunération plus élevée.

Devenir maraîcher  : Quelles sont les débouchés ?

Il est important de savoir que la France est le troisième pays producteur de fruits et légumes en Europe. Cela veut dire que le savoir-faire d’un maraîcher est très recherché et qu’il n’est pas difficile de trouver un emploi.

Voir Aussi  Devenir Chef de partie : missions, salaire et formation

Il peut commencer en tant que salarié dans une exploitation agricole afin d’acquérir les compétences nécessaires. Par la suite, il peut travailler en indépendant en cultivant ses propres terres.

Devenir salarié en tant que maraîcher 

Le maraîcher qui souhaite trouver un emploi peut déposer sa candidature dans toutes les grandes exploitations agricoles. Il est préférable qu’il possède une expérience professionnelle sur le terrain pour espérer être embauché. De plus, il peut s’inscrire sur les plateformes de recherche d’emploi car, nombreuses sont les annonces de maraîcher.

Les avantages et les inconvénients du métier de Maraîcher

Le métier de Maraîcher est un métier à la fois passionnant et difficile. Il peut offrir des avantages considérables, mais aussi des inconvénients à prendre en compte.

Les avantages du métier de Maraîcher

Le métier de Maraîcher offre des avantages économiques notables. Les Maraîchers peuvent gagner un salaire raisonnable et, à l’occasion, bénéficier de certaines subventions. Ils peuvent également gagner de l’argent en vendant leurs produits à des marchés fermiers et des restaurants. De plus, les Maraîchers peuvent bénéficier d’une qualité de vie améliorée en travaillant à l’extérieur et en étant en contact avec la nature.

Les inconvénients du métier de Maraîcher

Le métier de Maraîcher comporte également des inconvénients. Il peut être difficile de trouver des terres pour cultiver et le travail est très physique. De plus, les Maraîchers sont soumis aux caprices de la météo et doivent faire face à des problèmes tels que les maladies des plantes, les ravageurs et les inondations.

Pourquoi devenir Maraîcher ?

Il y a de nombreuses raisons de devenir Maraîcher. C’est un métier gratifiant et passionnant qui peut offrir des avantages considérables. Les Maraîchers peuvent bénéficier d’une qualité de vie améliorée et d’une rémunération raisonnable. Il est également très satisfaisant de travailler à l’extérieur et de produire des produits frais pour la consommation.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du métier de Maraîcher

Avantages Inconvénients
Salaires raisonnables Difficulté à trouver des terres pour cultiver
Qualité de vie améliorée Travail physique
Travail à l’extérieur et en contact avec la nature Caprices de la météo
Subventions à l’occasion Maladies des plantes, ravageurs et inondations
4.7/5 - (25 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut