centenaire.org

Devenir Ergonome : missions, salaire et formation

Devenir Ergonome : missions, salaire et formation
Devenir Ergonome : missions, salaire et formation

Devenir Ergonome : missions, salaire et formation

493 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’ergonome vous intéresse ? Observateur et analyste, vous avez une bonne appréhension de la psychologie du travail ? La condition des salariés et les approches pour les améliorer sont des questions qui vous passionnent ? Vous avez des talents de bricoleur et vous êtes polyvalent ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Ergonome

L’ergonome est un professionnel discret, mais qui représente un maillon essentiel dans le quotidien de toute organisation. Son rôle consiste à améliorer les conditions de vie des salariés, à prévenir les risques d’accident et à optimiser la performance de l’entreprise. Pourvu à la fois de connaissances médicales, psychologiques et techniques, il comprend parfaitement le fonctionnement des organisations ainsi que leurs besoins qu’il étudie afin de proposer des améliorations significatives.

En effet, les interventions de l’ergonome touchent trois dimensions importantes du secteur du travail. Le premier champ est l’ergonomie cognitive qui s’intéresse aux processus mentaux tels que la mémoire, la perception, le raisonnement, les réponses motrices et leur interaction avec les autres composants du système. Les thèmes étudiés concernent la charge mentale, la performance experte, la prise de décision, le stress professionnel, l’interaction humain-machine, etc.

L’ergonomie physique représente le deuxième champ d’intervention de ce professionnel. D’après l’International Ergonomics Association, l’ergonomie physique prend en compte les caractéristiques anatomiques, physiologiques, anthropométriques, biomécaniques et leurs relations avec l’homme dans l’exercice d’une profession. Les postures de travail, les mouvements répétitifs, la manipulation d’objets, la sécurité, la disposition des postes… sont entre autres les différents aspects étudiés.

Le dernier champ d’intervention est l’ergonomie organisationnelle. Cette dernière s’intéresse à l’optimisation des systèmes psychotechniques et psychosociaux, y compris leurs règles, leurs processus et leurs structures organisationnelles. Les thèmes étudiés comprennent la gestion des ressources collectives, la communication, les horaires du travail, les organisations virtuelles, le télétravail, le travail coopératif, etc.

Ainsi, retenez que les missions d’un ergonome s’avèrent multiples et variés. En plus de détecter les problèmes ergonomiques qui freinent le rendement d’une entreprise, il s’évertue également à proposer des réponses adaptées et fiables.

Réaliser un diagnostic des conditions de travail

La toute première mission de l’ergonome consiste à réaliser une analyse de terrain approfondie des conditions de travail dans une entreprise. Cette phase de diagnostic lui permet d’évaluer l’écart entre le travail escompté et le travail effectué. Elle lui sert également à identifier l’impact du contexte du travail sur la santé des personnes et la qualité des systèmes organisationnels. Il prend alors le temps d’écouter les employés et discute avec eux sur leur demande ainsi que les possibilités à envisager.

Voir Aussi  Devenir Agronome : missions, salaire et formation

Sur la base de cette étude, il va procéder à la conception des solutions concrètes pour améliorer les conditions de travail.

Concevoir des postes de travail sécuritaires

Les démarches inscrites dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail et de la sécurité des travailleurs sont multiples. Ici, l’ergonome s’intéresse à mettre en place des postes de travail adaptés au milieu et au type de travail de façon à prévenir les troubles musculosquelettiques ainsi que les surcharges de travail au plan cognitif. Il collabore avec d’autres professionnels (architectes, ingénieurs, designers…) pour concevoir des postes efficaces et sécuritaires.

Corriger les problèmes liés au travail

L’ergonome intervient également dans le cadre de correction des problématiques liées à l’exercice d’un métier. Pour cela, il amorce généralement une évaluation de la situation et des postes concernés. Des correctifs sont ensuite apportés selon la méthode de travail, les conditions d’exécution, l’organisation, l’environnement, etc.

En somme, l’ergonome contribue à améliorer les conditions de travail, la sécurité et le bien-être des salariés en vue d’optimiser les performances d’une entreprise.

Qualités pour devenir Ergonome

Pour exceller à son poste, l’ergonome doit posséder un certain nombre de savoirs et savoir-faire en rapport avec son domaine. Les qualités humaines et compétences indispensables à l’exercice de ce métier sont :

  • La polyvalence : c’est sans doute la qualité la plus recherchée chez un ergonome. Une formation pluridisciplinaire lui est indispensable pour appréhender les facteurs physiques, sociaux, cognitifs, organisationnels et environnementaux à prendre en compte pour améliorer les conditions des travailleurs. Des bribes de connaissances en psychologie de travail, en médecine et en bricolage peuvent être utiles.
  • Le sens de l’analyse : une bonne capacité d’analyse va permettre à l’ergonome de saisir pleinement les besoins des salariés au sein d’une entreprise et de prévoir les solutions à y adapter.
  • La facilité de socialisation : vite s’intégrer dans l’environnement d’une entreprise permet à l’ergonome de cerner rapidement son mode de fonctionnement ainsi que les obstacles rencontrés par les salariés.
  • La maîtrise de l’outil informatique : la phase de conception de sa mission nécessite des aptitudes en matière de création et d’édition de contenus graphiques.
  • Le sens du contact : l’écoute, le dialogue et la synthèse sont des atouts indispensables à l’ergonome. Pour mieux conduire un projet, par exemple, il doit pouvoir facilement exposer son point de vue et prendre en compte la contribution des autres parties incluses.
Voir Aussi  Salaire : combien gagne une assistante de direction en 2023 ?

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Ergonome ??

Pour devenir ergonome, il est obligatoire de valider un master 2 (niveau Bac +5) en Ergonomie ou être titulaire d’un diplôme obtenu dans un domaine analogue. Généralement, il faut préparer une licence en sciences humaines ou en sciences de la vie (sciences cognitives, psychologie, physiologie, sociologie), avant d’entamer un cursus formant véritablement au métier d’ergonome et en cohérence avec les référentiels.

Formations pour devenir Ergonome

Il existe plusieurs cursus permettant d’accéder au métier d’ergonome après avoir validé sa licence. Voici quelques exemples.

Niveau Bac +5

Master Ergonomie

Diplôme national, le master Ergonomie se prépare en 2 ans après une licence du même domaine. L’accès à la formation est sur sélection et le parcours comprend des enseignements théoriques avec éventuellement des stages professionnels.

Le titulaire possède les qualifications requises pour embrasser une carrière d’ergonome au sein d’une entreprise privée ou dans la fonction publique.

Master Psychologie du travail et des organisations

Le titulaire de ce diplôme possède les compétences requises pour réaliser des activités en rapport avec la psychologie d’un individu ou un groupe d’individus au travail.

Le diplôme se prépare en 4 semestres après une licence validée dans le même domaine. La psychologie des organisations, la psychologie de l’orientation, l’analyse des données, la cognition sociale implicite sont quelques-unes des disciplines enseignées.

Le titulaire possède les qualifications requises pour assumer les fonctions d’ergonome.

Master Psychologie, parcours ergonomie

Ce diplôme permet d’obtenir le titre européen d’ergonome et donc, d’exercer de plein droit ce métier. Le parcours associe les questions liées à la sécurité de travail, à l’innovation et à la diversité des populations.

À terme, le titulaire du diplôme possède les connaissances théoriques et pratiques avérées dans les différents domaines de l’ergonomie (physique, cognitive et organisationnelle). L’originalité du parcours permet de s’insérer très rapidement dans le milieu professionnel.


Salaire

1image1

En début de carrière, un ergonome touche environ 2 000 euros brut par mois. Avec le temps et à mesure qu’il acquiert de l’expérience, sa rémunération s’améliore et peut atteindre un montant de 3 500 euros brut par mois, voire plus.

Voir Aussi  Devenir Boucher charcutier : missions, salaire et formation

Devenir Ergonome : Quelles sont les débouchés ?

Le métier est à forte propension et les professionnels sont très recherchés. Les entreprises, tous secteurs confondus, les industries et les organisations de diverses natures, recherchent continuellement les apports d’un ergonome. Ainsi, les perspectives d’emploi sont sûres.

En termes d’évolution, l’ergonome a très peu de possibilités. Néanmoins, après quelques années d’exercice, il peut s’installer à son propre compte en devenant un expert ou consultant ergonome.

Devenir salarié en tant que Ergonome

2image2

L’ergonome doit cibler et multiplier ses candidatures auprès des structures qui recherchent son profil. Autrement, il peut postuler aux offres disponibles sur les sites de recherche d’emploi.

Les avantages et inconvénients du métier d’ergonome

L’ergonomie est une profession en pleine expansion qui offre un large éventail d’avantages et d’inconvénients. Les ergonomistes aident les organisations à améliorer la conception de leurs produits et services pour qu’ils soient plus sûrs, plus efficaces et plus agréables à utiliser.

Avantages

L’ergonomie offre des avantages pour ceux qui choisissent de travailler dans ce domaine. Les avantages principaux sont les suivants :

  • Une rémunération élevée. Les ergonomistes sont bien rémunérés, en particulier ceux qui travaillent dans des entreprises multinationales.
  • Un environnement de travail varié. Les ergonomistes travaillent dans des domaines variés, tels que l’ingénierie, le design et le développement de produits.
  • Une variété de défis. L’ergonomie offre une variété constante de défis, ce qui est essentiel pour ceux qui recherchent une carrière stimulante et gratifiante.

Inconvénients

Malgré ces avantages, l’ergonomie présente également certains inconvénients :

  • Une qualification élevée. Les ergonomistes doivent être qualifiés pour exercer leur métier.
  • Des heures supplémentaires. Les ergonomistes peuvent être soumis à un horaire chargé, et doivent parfois travailler des heures supplémentaires pour terminer un projet.
  • Une responsabilité élevée. Les ergonomistes doivent être responsables de leurs décisions et de leurs choix.

Tableau comparatif

Avantages Inconvénients
Une rémunération élevée. Une qualification élevée.
Un environnement de travail varié. Des heures supplémentaires.
Une variété de défis. Une responsabilité élevée.

Pourquoi devenir ergonomiste ?

Devenir ergonomiste est une excellente façon d’améliorer l’environnement de travail et d’aider les entreprises à améliorer leurs produits et services. Les ergonomistes peuvent travailler dans de nombreux domaines, notamment l’ingénierie, le design et le développement de produits. Les ergonomistes sont bien rémunérés et leurs carrières peuvent être enrichissantes et satisfaisantes.

4.9/5 - (29 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut