Les étapes d’obtention d’un certificat d’adhésion pour une assurance de prêt

1336-650x320.jpg
1336-650x320.jpg

Les étapes d’obtention d’un certificat d’adhésion pour une assurance de prêt

37 lecteurs
Sommaire de l'article

Documents nécessaires pour commencer

Pour obtenir le certificat d’adhésion, l’assuré doit fournir des documents qui révèlent le compte bancaire dont il dispose. Il peut être délégué d’assurance ou non, mais il est tenu de fournir à la compagnie d’assurance le RIB et la demande d’assurance, éventuellement la demande d’adhésion, une pièce d’identité ainsi que le mandat SEPA (une autorisation de prélèvement).

A côté de ces papiers, l’emprunteur doit joindre les formulaires médicaux. Sur la base de ces documents, l’assureur évaluera les risques encourus en décidant de rembourser le prêt sur une durée déterminée.

L’étape la plus importante est celle des formalités médicales

La première étape pour obtenir un certificat d’adhésion est de passer en revue les formulaires médicaux, qui constituent la principale méthode d’évaluation des risques de l’assurance. Dans certains cas, l’assureur peut suggérer un médecin à l’assuré pour l’examen médical. L’examen médical comprendra des questions sur les antécédents médicaux et familiaux.

En effet, il est essentiel pour la compagnie d’assurance de déterminer si le client risque de développer un état pathologique, psychologique ou mental, des problèmes comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et la folie. Il est également important de savoir si le souscripteur s’est suicidé. Le médecin peut également se renseigner sur la fréquence des arrêts de travail ou des traitements médicamenteux.

Il est essentiel de répondre honnêtement à ce moment-là, car c’est un signe d’engagement. Des informations erronées pourraient annuler la validité de votre contrat d’assurance.

Dans certains cas, des tests médicaux peuvent être effectués sur le demandeur, en fonction de son état de santé, de son âge ou si le montant du prêt est suffisamment élevé. En fonction des résultats, le médecin agréé pourrait suggérer à la compagnie d’assurance de procéder à des tests supplémentaires et plus approfondis. Cela peut se produire si les réponses soulèvent des doutes.

Acceptation du certificat d’inscription et de l’autorisation de prêt

Une fois la phase d’interrogation ou peut-être l’examen médical terminé, le médecin donnera son avis. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Il peut soit recommander une couverture d’assurance à un taux normal, soit proposer la couverture de la pathologie avec un coût supplémentaire ou sans examen de la maladie. Toutefois, il peut arriver que la compagnie d’assurance, au vu des résultats de l’étude, refuse l’assurance. Les personnes âgées et celles atteintes de maladies graves sont les plus concernées.

Dans ce cas, l’assuré peut choisir de s’assurer conformément à la convention AERAS. Cela entraînera l’examen de son dossier. L’assureur prendra sa décision après avoir examiné le dossier médical. Si l’assureur accepte la couverture, le client lui fournira des détails sur le montant du prêt, le taux d’intérêt et le délai de remboursement. Une fois ces documents soumis, la compagnie d’assurance délivre une attestation d’adhésion. Celle-ci indique clairement les garanties couvertes, le montant du capital à risque de la compagnie d’assurance et la durée du contrat.

Il est important de vérifier si les polices d’assurance correspondent à celles couvertes par le contrat de la banque avec le groupe, sinon la banque pourrait refuser l’assurance. Ce n’est qu’une fois que la banque dispose du certificat d’adhésion qu’elle est en mesure d’accorder le prêt. Il existe une variété d’assurances de prêt qui sont disponibles sur le site de la société de courtage boursedescredits.com à l’aide d’un instrument de comparaison des offres d’assurance qui vous informera sur les coûts et les conditions qui sont imposés par les compagnies d’assurance.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page