centenaire.org

Devenir palefrenier : missions, salaire et formation

Devenir palefrenier : missions, salaire et formation
Devenir palefrenier : missions, salaire et formation

Devenir palefrenier : missions, salaire et formation

611 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de palefrenier vous intéresse ? Passionné par les chevaux, vous désirez prendre soin d’eux ? Vous possédez une bonne condition physique et le travail en extérieur ne vous fait pas peur ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir palefrenier 

Le palefrenier est avant tout un véritable passionné des chevaux. Que cela soit dans une écurie ou en pleine campagne, il assure leurs soins quotidiens pour préserver leur bien-être. Ce professionnel veille avec la plus grande constance sur leur santé chaque jour.

Le métier de garçon ou fille d’écurie est des plus polyvalents. Il doit en effet prendre en charge la vie quotidienne des équidés dont il s’occupe. Sa journée de travail est donc rythmée en fonction des besoins des chevaux, qu’il doit connaître par cœur. Aussi, il leur distribue leur ration de foin, nettoie les litières, administre les soins de base et les traitements médicamenteux, panse, brosse et cure les sabots, surveille leur comportement pour détecter toute possible maladie afin d’en référer à un vétérinaire.

De plus, le palefrenier s’occupe de l’entretien de la structure dans laquelle il est embauché. Nettoyage des boxes et du matériel d’équitation. Enfin, il peut être amené à effectuer quelques travaux annexes comme des réparations mineures sur des clôtures ou assurer la maintenance des locaux.

Le garçon d’écurie peut être embauché dans un centre équestre, un haras ou encore d’une école de dressage.

La profession de palefrenier exige de réaliser de multiples missions, dont les principales vous sont présentées ci-dessous.

Distribuer la nourriture

En fonction des besoins de chaque cheval (chevaux de course, chevaux de trait, pure race), le palefrenier distribue la nourriture. Pour cela, il est impératif qu’il sache doser les rations de foin ou de granules pour que les animaux puissent bénéficier des meilleurs nutriments.

Apporter les soins quotidiens

La mission première d’un palefrenier est d’assurer le bien-être des chevaux qu’il a en charge. C’est pour cela qu’il leur apporte chaque jour leurs soins quotidiens. Il réalise les pansements, cure les sabots pour retirer la terre, brosse les poils pour chasser la poussière (étrillage). Durant ces soins, le professionnels câline et chouchoute ses équidés afin qu’ils se sentent en confiance. Il réalise ces tâches avec la plus grande douceur et bienveillance.   

Voir Aussi  Devenir Aide-maçon : missions, salaire et formation

Surveiller leur état de santé

Constamment, le palefrenier surveille l’état de santé des chevaux et prévient sans attendre le vétérinaire en cas de possible maladie ou de blessure (face par exemple à un comportement inhabituel, de la nervosité ou de la fièvre). Dans certains cas, il peut même apporter les premiers secours jusqu’à l’arrivée du professionnel.

Occuper les chevaux

Même s’il ne les monte pas, le palefrenier selle et desselle les chevaux. Pour les garder en bonne condition physique, il les sort de leur boxe et les promène à la longe.

Nettoyer les boxes

Une grande partie du travail de garçon d’écurie est d’assurer le nettoyage des boxes. Chaque jour, il nettoie les litières, change le paillage et remplit les abreuvoirs d’eau fraiche.

Entretenir la structure et le matériel

Bien souvent, le palefrenier participe à l’entretien de la structure mais également du matériel d’équitation (couvertures, selles, harnais ou encore brides). Il peut également réparer une clôture ou remettre un coup de peinture.

Qualités pour devenir palefrenier 

Le métier de palefrenier est souvent physique et difficile, il faut donc posséder certaines qualités et compétences professionnelles.

  • La passion des chevaux : pour bien prendre soin de ces animaux, le palefrenier doit avoir une réelle passion et affection pour eux. Il doit les connaître par cœur, tant sur leur anatomie que sur leur comportement et leurs maladies.
  • Une bonne résistance physique : indispensable pour travailler en extérieur par tous les temps et manipuler ces animaux lourds. Sans oublier les horaires de travail souvent difficile car, une journée commence à l’aurore et finit souvent très tard le soir.
  • Le sens de l’observation : d’un œil avisé, le palefrenier surveille sans cesse les chevaux. Il doit remarquer sans attendre un problème au niveau de leur comportement ou une blessure pour pouvoir agir en conséquence.
  • Le calme et la douceur : les chevaux sont des animaux craintifs et imprévisibles qui ont besoin d’être mis en confiance.
  • La disponibilité : nécessaire pour répondre avec la plus grande réactivité aux urgences.
Voir Aussi  Sélection efficace des fournisseurs: les secrets d'une entreprise de restauration réussie

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir palefrenier  ? ?

A l’issue de la troisième, deux parcours d’études sont possibles pour se former au métier de palefrenier : le CAP agricole de maréchalerie et le CAP agricole de soigneur d’équidés. Néanmoins, le savoir-faire s’acquiert généralement sur le terrain.

Formations pour devenir palefrenier 

Deux cursus d’études peuvent sont donc accessibles pour devenir palefrenier.

Niveau CAP

CAP agricole de maréchalerie  

Le CAP agricole de maréchalerie est une formation professionnelle de 3 ans qui peut être préparée en formation initiale ou en alternance.Les étudiants apprennent l’anatomie du cheval mais également tout ce qui est attrait à la maréchalerie (parage, ferrage et forge).

CAP agricole de soigneur d’équidés

Le CAP agricole de soigneur d’équidés est un diplôme du Ministère de l’Agriculture qui donne directement accès au métier de palefrenier. Au cours de ces deux années d’études, les étudiants découvrent l’univers des équidés.

Attention cependant, certains établissements ne sélectionnent que les meilleurs candidats sur concours d’entrée.                                                               

Niveau BAC

Bac professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Hippique

Le Bac professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Hippique forme les étudiants à la gestion économique et commerciale d’une entreprise hippique. De nombreux modules d’enseignements professionnels sont proposés pour acquérir toutes les compétences nécessaires.

Quel salaire pretendre en devenant palefrenier 

Un palefrenier qui débute gagne généralement 1 455 euros brut par mois. En gagnant en expérience et grâce à son ancienneté, cette rémunération peut être augmentée.  

Devenir palefrenier  : Quelles sont les débouchés ?

Le savoir-faire d’un palefrenier est indispensable dans un centre équestre, un haras ou encore une école de dressage.

Voir Aussi  Devenir TISF – Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale : missions, salaire…

En outre, ce métier permet d’évoluer vers des postes à plus haute responsabilité. En effet, le palefrenier peut devenir responsable d’écurie ou bien assistant d’élevage.

Devenir salarié en tant que palefrenier 

Le palefrenier qui désire trouver un emploi peut s’adresser directement aux structures recherchant son profil en présentant sa candidature. En outre, il peut s’inscrire sur les plateformes de recherche d’emploi pour accéder à diverses annonces.   

Avantages et inconvénients du métier de Palefrenier

Le métier de palefrenier est une profession très noble, et peut être très gratifiante. Il s’agit de prendre soin des chevaux et de s’assurer qu’ils reçoivent les soins et le soutien nécessaires pour leur bien-être. Mais avant de se lancer dans ce métier, il est important de comprendre les avantages et les inconvénients de la vie de palefrenier.

Tableau Comparatif

Avantages Inconvénients
Travailler avec des animaux magnifiques et fascinants. Le travail est très physique et exigeant.
De nombreuses opportunités d’apprentissage. Les horaires irréguliers peuvent être difficiles à gérer.
Une possibilité d’avoir une carrière stable et enrichissante. Les risques liés à la santé et à la sécurité sont présents.
Une rémunération intéressante. Les conditions de travail peuvent être difficiles et peuvent varier.

Pourquoi devenir Palefrenier ?

Devenir palefrenier est une excellente façon de commencer une carrière dans l’industrie des chevaux. Le travail est très gratifiant car il permet aux palefreniers de travailler avec des animaux magnifiques et fascinants et d’offrir un soutien et des soins aux chevaux. En plus de cela, le salaire est intéressant et le travail offre de nombreuses opportunités d’apprentissage.

Cependant, le travail de palefrenier peut également être très exigeant et physique, et les horaires irréguliers peuvent être difficiles à gérer. De plus, les risques liés à la santé et à la sécurité sont présents et les conditions de travail peuvent être difficiles et varier.

Ainsi, avant de devenir palefrenier, il est important de bien comprendre et peser les avantages et les inconvénients du métier.

4.7/5 - (11 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut