Devenir maréchal-ferrant : missions, salaire et formation

Devenir maréchal-ferrant : missions, salaire et formation
Devenir maréchal-ferrant : missions, salaire et formation

Devenir maréchal-ferrant : missions, salaire et formation

477 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de maréchal-ferrant vous intéresse ? Passionné par les chevaux, vous êtes habile de vos mains ? Minutieux et patient, vous affectionnez les métiers anciens ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir maréchal-ferrant

Métier très ancien, le maréchal-ferrant est le spécialiste de la ferrure et des pieds des chevaux. C’est en effet lui qui entretient, prépare, répare et pose les sabots. Le ferrage est nécessaire afin de protéger les pieds des équidés contre les risques les vices d’aplomb et de forme et d’usure.

Il travaille généralement en collaboration avec les vétérinaires pour concevoir les ferrures et poser les fers. Sa mission principale est d’améliorer le bien-être et la locomotion du cheval grâce à un parage approprié. Grâce à son savoir-faire, il est capable de travailler tout type de fer, en préservant toujours le confort de l’animal.

Pour assurer son travail, le maréchal-ferrant possède de solides connaissances en anatomie des équidés. Il prend en effet le soin d’ausculter les pieds des chevaux afin de relever la moindre anomalie et d’en faire part au vétérinaire. En outre, il conseille les propriétaires des chevaux sur la meilleure façon de s’en occuper car, c’est avant tout un passionné des canassons.

Pour la fabrication des fers, ce professionnel travaille dans son atelier. En revanche, il se déplace dans les écuries pour exercer sa profession. Mais, il peut également être salarié dans un haras ou dans un centre équestre.

Le métier de maréchal-ferrant est composé de différentes missions, que nous vous présentons ci-dessous.

Nettoyer les sabots des chevaux

Le maréchal-ferrant débute tout d’abord par le retrait des anciens fers afin de pouvoir observer les sabots du cheval. Il les inspecte avec précision et les nettoie à l’aide d’un outil pour retirer l’excédent de terre. De plus, il enlève le surplus de corne qui s’est formé grâce à un rogne-pied pour permettre au cheval de ne pas souffrir en marchant. Il coupe également les vieux clous qui peuvent être rouillés et donc dangereux pour l’équidé.

Analyser les sabots

Il est indispensable que ce professionnel analyse le sabot du cheval pour déterminer si celui-ci rencontre un problème. Grâce à ses grandes connaissances en pathologies liées au cheval, il est en-mesure de détecter une anomalie. Dans ce cas, il en réfère au vétérinaire qui lui administrera les soins nécessaires.

Voir Aussi  Devenir orthopédiste : missions, salaire et formation

Fabriquer des fers sur-mesure

Chaque étalon possède une morphologie de pied particulière. Le maréchal-ferrant réalise donc des fers sur-mesure et totalement adaptés au cheval. Pour cela, il chauffe le fer qu’il va travailler à l’aide de différents outils (enclume, forge à gaz) afin de lui donner la forme souhaitée.

Poser les fers

Lorsque les fers ont été fabriqués à la taille et la physiologie des sabots du cheval, le maréchal-ferrant doit les poser. Il prend de nombreuses précautions afin de ne pas blesser le cheval qui est un animal vif et imprévisible. Pour le rassurer, il n’hésite pas à lui parler et à le caresser afin que celui-ci se sente en confiance. En se servant de seaux, licols, tabliers et résines, il pose les fers sur les sabots.

Prodiguer des conseils

Enfin, ce professionnel conseille les propriétaires de chevaux sur la manière de les entretenir et de les choyer. Il leur fournit des informations très importantes, notamment concernant les soins à leur apporter au quotidien pour assurer leur bien-être.

Qualités pour devenir maréchal-ferrant

Pour devenir maréchal-ferrant, il est important de disposer de certaines qualités et compétences professionnelles.

  • Une bonne condition physique : car c’est un métier qui exige de travailler avec des animaux lourds et potentiellement dangereux. Mais, surtout, le maréchal-ferrant exerce le plus souvent sa profession à l’extérieur et par tous les temps. Sans oublier qu’il doit avoir le dos courbé durant plusieurs heures, ce qui peut rapidement fatiguer et engendrer des douleurs.
  • La patience : avant de prendre en charge le cheval, ce professionnel doit avant tout traiter avec le propriétaire. De plus, pour mettre en confiance l’animal, cela prend du temps.
  • La rigueur : une qualité indispensable pour tout bon maréchal-ferrant car, le bien-être du cheval en dépend.
  • La passion du cheval : qui est indispensable pour exercer ce métier de la meilleure façon. De plus, cela lui est nécessaire pour savoir comment approcher et manipuler un équidé.
  • La douceur : afin de ne pas effrayer le cheval et pour savoir le rassurer avant de le ferrer.
  • La connaissance de l’anatomie du cheval : pour détecter la moindre anomalie au niveau de sa marche ou encore de ses sabots.
  • La disponibilité : le maréchal-ferrant réalise de nombreux déplacements et doit parfois travailler dans l’urgence. C’est d’ailleurs pour cela qu’il possède une camionnette entièrement équipée pour intervenir efficacement.
Voir Aussi  Devenir Assistant social : missions, salaire et formation

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir maréchal-ferrant ?

Pour se former au métier de maréchal-ferrant, il faut être au minimum titulaire du CAP agricole Maréchal-ferrant. Ceux qui souhaitent gagner en expertise et savoir-faire peuvent également poursuivre vers un BTM Maréchal-ferrant.

Formations pour devenir maréchal-ferrant

La profession de maréchal-ferrant ne peut être exercée qu’avec un diplôme en poche. Voici les formations professionnelles à suivre pour le décrocher.

Niveau CAP

CAP agricole Maréchal-ferrant

Le CAP agricole de maréchal-ferrant permet d’acquérir les compétences et le savoir-faire requis en maréchalerie. Au cours de cette formation, les étudiants apprennent les techniques de fabrication et de pose des fers. Ils découvrent l’anatomie du cheval et la gestion d’une entreprise de maréchalerie.

Niveau BAC

BTM Maréchal-ferrant

Le Brevet Technique des Métiers de Maréchal Ferrant est une formation professionnelle de 2 ans. Il a pour but de perfectionner les étudiants dans l’art de la maréchalerie et notamment dans la fabrication de ferrures spéciales. Pour intégrer une école, les étudiants doivent réussir un entretien face à un jury et avoir un solide dossier scolaire.


Quel salaire pretendre en devenant maréchal-ferrant

En débutant sa carrière, un maréchal-ferrant touche un salaire de 1 500 euros bruts par mois. Avec de l’expérience, il peut monter jusqu’à 3 000 euros bruts mensuels.

S’il travaille à son compte, cet artisan peut gagner entre 1800 et 3600 euros bruts par mois. Son chiffre d’affaires dépendra de sa clientèle et du nombre d’interventions réalisé.

Devenir maréchal-ferrant : Quelles sont les débouchés ?

Le maréchal-ferrant débutant peut être embauché dans un centre équestre ou bien un haras. Son savoir-faire est en effet très recherché car, les loisirs liés à l’équitation connaissent un grand succès.

Par la suite, il peut également faire le choix d’ouvrir sa propre entreprise de maréchalerie. Dans ce cas, il est préférable qu’il possède des compétences en gestion et comptabilité.

Voir Aussi  Salaire ergothérapeute : combien gagne un ergothérapeute en 2023

Devenir salarié en tant que maréchal-ferrant

Le professionnel qui souhaite trouver un emploi de maréchal ferrant peut déposer sa candidature dans les haras et centres équestres. Certaines plateformes de recherche d’emploi proposent également des annonces intéressantes.

Les avantages et inconvénients du métier de maréchal-ferrant

Le métier de maréchal-ferrant est un métier à part entière qui demande des connaissances avancées en métallurgie et en soins vétérinaires. Il est responsable de l’entretien et de la santé des sabots des chevaux et des autres animaux de ferme.

Les avantages

Le métier de maréchal-ferrant offre de nombreux avantages. Il offre une excellente opportunité de travailler à l’extérieur et de bénéficier d’une bonne rémunération. Il offre également l’occasion de travailler avec des animaux, ce qui est très gratifiant. Enfin, le fait d’être un artisan permet de travailler à son rythme et de se sentir libre de ses horaires.

Les inconvénients

Le métier de maréchal-ferrant comporte également des inconvénients. La formation et l’expérience nécessaires pour devenir un bon maréchal-ferrant sont considérables et prennent beaucoup de temps. De plus, le travail peut être très physique et peut causer des douleurs aux mains et aux bras. Enfin, il est très difficile pour un maréchal-ferrant de trouver un emploi régulier et stable.

Comparaison des avantages et des inconvénients du métier de maréchal-ferrant

Avantages Inconvénients
Excellente opportunité de travailler à l’extérieur Formation et expérience nécessaires pour devenir un bon maréchal-ferrant
Bonne rémunération Travail physique et douloureux
Travail avec des animaux Difficulté à trouver un emploi régulier et stable
Travail à son rythme

Pourquoi devenir maréchal-ferrant ?

Le métier de maréchal-ferrant peut être une bonne option pour ceux qui aiment travailler avec des animaux et qui veulent gagner un salaire décent. C’est aussi une bonne occasion de travailler à son rythme et de bénéficier des avantages d’un travail à l’extérieur. Bien qu’il y ait des inconvénients, comme la formation et l’expérience nécessaires pour devenir un bon maréchal-ferrant, le travail est très gratifiant et offre la possibilité de travailler sur des animaux et de les aider à rester en bonne santé.

4.8/5 - (25 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut
Retour haut de page