centenaire.org

Devenir Ascensoriste : missions, salaire, formations et perspectives

Intervention d'un ascensoriste
Intervention d'un ascensoriste

Devenir Ascensoriste : missions, salaire, formations et perspectives

483 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’ascensoriste vous intéresse ? Vous avez une bonne forme physique et êtes patient ? Vous appréciez les professions qui joignent technicité, adaptation et mouvement ? Alors vous êtes sans doute fait pour cet emploi. Vous voulez connaitre tout sur les diplômes à acquérir, ses missions, ses compétences requises et son salaire ? Lisez notre fiche métier pour en connaitre plus.


Les missions du métier d’ascensoriste

L’ascensoriste est un professionnel spécialisé dans les installations mécaniques comme des ascenseurs, des escaliers mécaniques et roulants, etc. Comme les usagers utilisent ces installations tous les jours, il est l’élément essentiel pour assurer le maintient et la performance de ces appareils. L’urbanisation massive et la verticalité des immeubles poussent au recrutement dans ce corps de métier. Les missions de cet emploi hors norme sont diverses :

Étudier l’appareil, l’installer et le régler

L’ascensoriste va préparer les plans en les examinant et en les analysant. Puis, il va procéder au montage en disposant le moteur, les barres de guidage, les boutons et les portes. Enfin, il va raccorder l’électricité à la cabine construite et finaliser les réglages. Il lui restera alors à mettre en service l’ascenseur.

Entretenir et dépanner les appareils

L’ascensoriste doit répondre aux besoins de contrôle des appareils. Il est en responsabilité de leur entretien et de leur nettoyage. En cas de souci, il va intervenir afin de procéder aux réglages. Il va intervenir s’il y a une panne : il fera en sorte de mettre la machine en bon état de fonctionnement le plus rapidement possible.

Contrôler et tester les appareils

L’ascensoriste va faire en sorte que les moteurs, les équipements électriques, les dispositifs de sécurité, l’état des câbles, et le système d’ouverture des portes soient toujours opérationnel, pour cela, il va intervenir au quotidien pour pratiquer des tests et réparer les pièces qui serraient défaillantes pour ainsi rassurer les usagers. Il notera dans la machine ainsi que sur un carnet la mise aux normes.

Voir Aussi  Devenir Développeur web : missions, salaire et formation

Qualités pour devenir Ascensoriste

L’ascensoriste doit posséder des qualités humaines non négligeables ainsi que des connaissances techniques essentielles.

Être rigoureux et attentif

L’ascensoriste a des vies humaines entre ses mains : en effet, au moindre souci technique, cela peut être fatal pour les usagers. Ainsi, il doit être d’une grande rigueur et d’une attention pointue.

Un physique en bonne santé et des qualités sportives

L’ascensoriste va devoir transporter des charges très lourdes et procède souvent dans des conditions assez extrêmes. Il ne doit pas être sensible au vertige ni être daltonien. En effet, il travaille dans le vide et il ne doit pas confondre les couleurs.

Sens du contact et empathie

L’ascensoriste va intervenir dans des moments de stress intense pour certains usagers : coincés dans un ascenseur, ces derniers peuvent être très angoissés, voire, totalement paniqués. Cela sera à l’ascensoriste de réussir à les calmer du mieux qu’il peut tout en ne prenant pas ombrage de certaines réactions parfois un peu vives.

Savoir se rendre disponible

L’ascensoriste peut être demandé à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit et dans un périmètre qui n’est pas forcément en bas de son immeuble d’habitation. Il doit donc pouvoir être mobile.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir ascensoriste ?

Afin d’obtenir un poste en tant qu’ascensoriste, il est obligatoire de posséder des diplômes qualifiants.

Formation pour devenir ascensoriste

Plusieurs possibilités s’offrent au futur ascensoriste, en voici une liste :

Niveau BAC

Bac Pro MELEC – Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés

Ce diplôme se prépare en trois ans après la classe de troisième. Le titulaire du Bac Pro MELEC – Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés sera capable de gérer les installations des bâtiments tout en étant au fait de l’évolution des technologies, des méthodes et des matériels.

Voir Aussi  Devenir modiste : missions, salaire et formation

Bac pro MEI – Maintenance des Équipements Industriels

Le Bac pro MEI – Maintenance des Équipements Industriels se prépare en trois ans après la classe de troisième. Le détenteur de ce diplôme sera en mesure d’éviter les pannes et d’intervenir le plus rapidement possible dès qu’il y en a une.

Niveau BAC+2

BTS électrotechnique

Ce BTS est accessible à tous les titulaires d’un baccalauréat : bac professionnel industriel de l’électrotechnique, bac STI2D. Il forme des professionnels des équipements électriques aussi bien en les étudiant, en les mettant en œuvre qu’en réalisant leur maintenance. Cette formation dure 2 ans.

BTS MS – Maintenance de Systèmes option A systèmes de production

Le BTS MS – Maintenance de Systèmes accessible à tout titulaire d’un baccalauréat : bac professionnel industriel de la production et de la maintenance, bac technologique. Les titulaires de ce BTS, qui se passe en 2 ans, seront formés à gérer la maintenance des appareils tout en possédant des compétences technologiques, organisationnelles et relationnelles.

En plus :

Il est possible, dans le cadre de formations pour adultes ou d’un contrat de professionnalisation, de préparer différents titres ou certificats professionnels comme le titre professionnel “Agent de Maintenance d’Ascenseurs” (AMA) ou le certificat professionnel “Agent Qualifié de Maintenance Ascenseurs”.

Quelles sont les perspectives d’emploi du métier ?

L’ascensoriste peut imaginer un avenir radieux : Avec de l’expérience, celui-ci peut être responsable d’équipe, mais aussi devenir chef de travaux. Si certaines machines lui plaisent, il peut aussi avoir envie de se spécialiser dans l’une d’elle. Il peut faire les formations qui sont proposées par les majors du secteur (Koné, Otis, Schindler, ThyssenKrupp…), comme la formation Technicien de Montage des Ascenseurs (TMA) ou de Réparation (TRA) à l’Irup (Saint-Etienne) en partenariat avec OTIS.

Enfin, s’il souhaite s’orienter vers une carrière plus commerciale, il peut suivre une formation complémentaire.

Salaire d’un ascensoriste

1image1

Le salaire moyen de l’ascensoriste commence au SMIC lorsque celui-ci commence sa carrière. Plus les années passent et plus son expérience s’accroit et plus son salaire va s’améliorer. Il pourra donc atteindre 2 200 euros nets par mois.

Voir Aussi  Devenir vigneron : missions, salaire et formation

Devenir salarié en tant que Ascensoriste

2image2

Au-delà du pôle emploi, il est possible de se faire embaucher en répondant aux annonces des sites comme indeed ou Meteojob. De plus, en allant directement sur le site des leaders du marché, il pourra postuler dans la section offres.


Les avantages et inconvénients du métier d’ascensoriste

Le métier d’ascensoriste présente de nombreux avantages et inconvénients. Dans ce tableau comparatif, nous allons les examiner de plus près.

Avantages Inconvénients
  • Travailler dans un environnement varié et stimulant
  • Bonne rémunération
  • Garder un horaire flexible
  • Travailler en équipe
  • Risques potentiels liés à la sécurité
  • Exigences physiques élevées
  • Nécessité d’une formation et d’une certification
  • Responsabilités élevées

Pourquoi devenir ascensoriste ?

Le métier d’ascensoriste offre des avantages considérables aux personnes qui souhaitent travailler dans un environnement stimulant. Les ascensoristes bénéficient d’un salaire intéressant et peuvent travailler à des horaires flexibles. Ils sont également amenés à travailler en équipe, ce qui peut améliorer leurs compétences sociales et leur permet de se faire de nouveaux amis. Bien qu’il y ait des risques liés à la sécurité et des exigences physiques élevées, la formation et la certification fournies par les employeurs peuvent aider à atténuer ces risques. Les ascensoristes sont également confrontés à des responsabilités élevées et doivent s’assurer que les ascenseurs fonctionnent en toute sécurité et efficacité.

En conclusion, le métier d’ascensoriste offre de nombreux avantages et peut être une excellente option pour ceux qui cherchent à travailler dans un environnement stimulant et à des horaires flexibles. Bien qu’il y ait des risques et des responsabilités élevées associées au métier, il existe des formations et des certifications qui peuvent aider à atténuer ces risques et à assurer la sécurité des ascenseurs.

4.9/5 - (13 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut