Crédit immobilier Caisse d’Epargne : le remboursement anticipé

2396-650x320.jpg
2396-650x320.jpg

Crédit immobilier Caisse d’Epargne : le remboursement anticipé

44 lecteurs
Sommaire de l'article

Prêt hypothécaire de la Caisse d’Epargne : Comment renouveler le prêt ?

La moyenne actuelle des prix de l’immobilier est extrêmement basse par rapport aux années précédentes. Pour 2017, les prêts qui sont qui sont un prêt sur 15 ans donneront un taux moyen de 2,80 pour cent. Pour 20 ans, les taux sont actuellement de 3,10 pour cent, et pour un contrat d’une durée de 25 ans, il est de 3,40 pour cent. En outre, les personnes qui ont contracté des prêts avant la date de début de l’année en cours ne peuvent pas bénéficier de la réduction de taux actuellement proposée. La meilleure option pour le client qui a été rejeté est de renégocier le contrat de crédit. Cette option est disponible pour les clients de la banque Caisse d’Epargne mais elle n’est pas toujours rentable dans tous les cas.

La renégociation d’un contrat doit donc faire l’objet d’une analyse approfondie de ses coûts et avantages. La première chose à considérer est la différence entre le taux initial et le nouveau taux. Le différentiel doit être supérieur à 0,5 % pour que le processus de renégociation du crédit ait un sens pour le client. La valeur idéale pour ce type de différentiel est de 1% ou moins. Pour un prêt immobilier étalé sur une période de 25 ans, le taux moyen de départ doit être de l’ordre de 3,90 % pour que le processus de renégociation de crédit soit intéressant. Cela permet de couvrir les frais de la procédure.

L’étape suivante de la recherche consiste à identifier et à analyser les coûts associés à la renégociation du prêt. Ils sont principalement liés à l’IRA qui sert à compenser la perte des intérêts de la Caisse d’épargne. En outre, le client doit prendre en compte les dépenses liées à la structure du dossier. Ainsi, en supposant que la garantie fournie par le client est liée à l’hypothèque, le coût de la mainlevée doit être payé par les bénéfices de la renégociation du crédit.

Après avoir évalué les avantages et les coûts potentiels de la renégociation. Le client peut entamer les négociations avec le banquier. Il est toutefois préférable de disposer d’informations sur les offres concurrentes afin de pouvoir contrer les arguments pour raisons commerciales du conseiller hypothécaire. Cela fait peser une obligation sur le chargé de clientèle de la Caisse d’Epargne qui devra tout faire pour empêcher le client de décider de s’adresser à une autre banque. En outre, il est recommandé, pour faciliter les négociations, de faire savoir à la banque que d’autres offres sont intrigantes et peuvent être envisagées à un moment donné dans le futur.

Prêt immobilier actuel de la Caisse d’Epargne : il faut être attentif en cas de déménagement

Un éventuel changement n’est pas exclu pendant la durée du prêt. Si cette situation se produit, la banque doit en être informée. En effet, les coordonnées de domiciliation devront être modifiées. Pour ce faire, le client devra présenter un justificatif de son adresse actuelle. Les quittances de loyer, les avis d’imposition, les factures de gaz ou d’électricité, etc. ne sont que quelques-uns des documents qui peuvent servir de preuve. Si vous disposez de l’un de ces documents, le banquier peut modifier tous les comptes ouverts au nom du client.

En plus de fournir une preuve d’adresse, le client doit également envoyer deux lettres écrites à la banque. La première lettre doit être une demande de changement d’adresse. La seconde est celle qui demande, si nécessaire le transfert de succursales. Par ailleurs, la Caisse d’Epargne offre à ses clients la possibilité d’utiliser Mobiliz qui est un moyen de prendre en charge les démarches à effectuer dans le cadre des opérations bancaires, sans frais. Dans ce cadre, la banque prend en charge le processus de virement pour les virements bancaires ainsi que les opérations de domiciliation. L’inscription à Mobiliz nécessite la signature d’un mandat donnant à la banque le pouvoir d’effectuer la tâche au nom du client.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un conseiller dans n’importe quelle banque régionale en vous rendant sur le site du groupe BPCE. La Caisse d’Epargne est joignable par le numéro 32 41.

Informations générales sur le remboursement anticipé du prêt hypothécaire de la Caisse d’Epargne

En cas de rentrée d’argent imprévue ou d’achat d’un bien immobilier, un remboursement anticipé des prêts immobiliers est généralement une option idéale. Le principal avantage de cette procédure est la réduction du coût total du prêt immobilier. Les remboursements anticipés peuvent être appliqués à n’importe quelle partie du prêt. Malgré les avantages du remboursement anticipé, l’emprunteur doit connaître les conditions relatives à ce processus pour éviter de causer plus de pertes que de gains.

Un remboursement tardif amènera l’emprunteur à modifier la méthode de remboursement de son prêt hypothécaire. La possibilité de rembourser tout ou partie d’un prêt plus tôt peut entraîner une augmentation du montant à payer ou une réduction de la durée de remboursement. Dans tous les cas, une modification doit être approuvée par l’emprunteur et/ou le garant. La modification du contrat initial entraîne la création d’un tableau d’amortissement actualisé.

Comme le rachat de crédit, le remboursement tardif des prêts déclenche des pénalités de remboursement anticipé (IRA) qui permettent à la Caisse d’Epargne de compenser les pertes de gains. Ces pénalités sont égales à 3 à 3 % du capital restant dû et du taux d’intérêt pour un semestre. Le montant à prendre en compte est généralement stipulé dans le contrat que les clients signent au moment de la signature. Lors de la signature du contrat, le client a la possibilité de négocier avec le banquier un contrat qui ne comporte pas d’IRA dans le cas où la probabilité de payer par anticipation est élevée. En outre, l’aliénation du bien financé par une hypothèque à paiement anticipé entraînera la suppression de l’IRA.

En ce qui concerne la réduction des échéances causée par le remboursement tardif, elle peut s’expliquer de deux façons différentes selon le mode de remboursement de l’hypothèque qui a été souscrite. En d’autres termes, si le paiement du prêt a prévu d’être effectué en une seule fois, l’emprunteur a le droit de choisir les conditions de réduction. Il peut opter pour une révision à la hausse du montant de ses versements ultérieurs ou pour une réduction de la durée de remboursement à courir.

Dans le cas de prêts dont le paiement s’effectue en plusieurs fois, la modification de l’accord est subordonnée au moment du remboursement. Ainsi, si le remboursement anticipé du prêt intervient au moment du remboursement final, le client aura l’option de la précédente (réduction de la durée de remboursement ou de la mensualité). En revanche, si le prêt est remboursé à un montant différent du précédent, le remboursement anticipé a pour seul effet de réduire le temps de remboursement.

>> Pour aller sur :

  • Comment créer une simulation ? Et quel est le taux moyen ?
  • Quels sont les prêts proposés par la Caisse d’Epargne ?
  • Le processus de montage d’un dossier de demande de crédit immobilier à la Caisse d’Epargne : conseils.
  • Rachat de crédit Caisse d’Epargne : il est important de connaître les charges
  • Prêt immobilier Caisse d’Epargne : garanties d’assurance-crédit

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page