Contracter un prêt immobilier et payer moins d’impôt

2840-650x320.jpg
2840-650x320.jpg

Contracter un prêt immobilier et payer moins d’impôt

35 lecteurs
Sommaire de l'article

Les impôts à déclarer après l’obtention d’un prêt immobilier

Si vous avez contracté un prêt, celui-ci n’est pas considéré comme une source de revenus, même s’il s’agit d’un compte détenu par un particulier. En réalité, le prêt immobilier est uniquement destiné à financer une tâche spécifique qui est l’achat d’une maison. En outre, dans ce cas, l’emprunteur ne peut pas utiliser l’argent comme il le souhaite. Par conséquent, le prêt immobilier n’a pas à être déclaré aux autorités fiscales. Toutefois, si l’emprunteur décide d’investir dans le secteur de la location et gagne des intérêts sur le prêt immobilier, ceux-ci sont retirés des coûts fiscaux. Dans le cas d’investissements locatifs, les dépenses qui pourraient être déductibles des impôts comprennent le coût du travail, les frais bancaires ainsi que les intérêts facturés sur le prêt pour l’achat de biens immobiliers et les autres coûts associés au processus de prêt. L’emprunteur pourra profiter de ces avantages même si le bien n’a pas encore été loué à des locataires. Dans ce cas, la déclaration d’impôt de l’emprunteur inclura ces dépenses induites qui ont été payées depuis l’acquisition du bien.

Par ailleurs, les avantages fiscaux sur l’acquisition d’une résidence principale ne sont plus d’actualité. Il en est de même pour l’achat d’un logement certifié BBC 2005. Dès à présent, pour bénéficier d’avantages fiscaux intéressants, investir dans des biens locatifs est la meilleure option.

Réaliser des économies d’impôt en investissant dans des biens locatifs

Les réductions d’impôts pourraient résulter de mesures réglementaires spécifiques directement sur l’investissement immobilier, soit les prêts bancaires. Les locataires ont la possibilité de bénéficier des dispositions qui font partie de la loi Malraux. Il s’agit d’un dispositif qui accorde des réductions d’impôts à ceux qui investissent dans l’immobilier ancien. Dans la majorité des cas, ce type d’investissement nécessite la réalisation de travaux de rénovation réduits ou nuls. La loi Malraux offre la possibilité d’une réduction d’impôt comprise entre 22% et 30% sur le montant réalisé et un maximum de 400000 euros. Cependant, certaines conditions d’éligibilité doivent être respectées par les investisseurs, notamment l’obligation de situer le bien dans un quartier historique ou dans des zones protégées.

La loi Bouvard est également un outil qui permet d’accorder des allègements fiscaux aux emprunteurs immobiliers. Il s’agit d’une méthode qui est conçue pour être utilisée pour des investissements dans des biens locatifs meublés. Si le bien acheté est destiné à être loué, la réduction d’impôt peut atteindre 11 % du prix d’achat. La déduction fiscale est étalée sur 9 ans avec un plafond de 300 000 euros. Le bien immobilier destiné à la location doit être conçu pour des catégories spécifiques de locataires, notamment les personnes âgées, les étudiants (EHPAD) ainsi que les établissements publics de santé.

La loi Pinel a été, en outre, prolongée de quatre ans. Ce dispositif de réduction d’impôt est destiné à encourager les investisseurs dans l’immobilier à bénéficier de réductions avantageuses. La loi Pinel actualisée s’adresse aux investisseurs qui envisagent de louer le bien pour une période comprise entre 6 et 12 ans. Le bien doit être situé dans un endroit très tendu, et il doit être acheté neuf ou en VEFA. Les économies d’impôts peuvent aller jusqu’à 21%, en fonction de la durée de la location. En outre, l’investisseur peut déduire certaines dépenses indispensables aux revenus locatifs, notamment les intérêts payés sur le prêt, ainsi que les frais de garantie, la taxe foncière, les frais de gestion, les frais d’entretien et de réparation du logement ainsi que les cotisations d’assurance et les charges pour les rémunérations de certains employés, tels que le concierge ou le gardien.

> Pour continuer :

  • La mensualité maximale d’un prêt immobilier d’investissement
  • Le remboursement d’une hypothèque sur un bien immobilier
  • Prêt immobilier bon marché

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page