Comment bien choisir son assurance obsèques ?

dc1e1ca5fb2bd55e02015ffb288f0247
dc1e1ca5fb2bd55e02015ffb288f0247

Comment bien choisir son assurance obsèques ?

132 lecteurs
Sommaire de l'article

De plus en plus de personnes s’intéressent à l’assurance obsèques ces dernières années. Ce contrat est en effet un moyen idéal de contribuer au bon déroulement de sa succession et de ses obsèques. Néanmoins, il faut encore avoir une bonne assurance obsèques avec un partenaire fiable.

L’entreprise choisie doit être professionnelle, inspirer confiance et apporter suffisamment de clarté dans les termes du contrat proposé. Voici comment réussir le choix d’une assurance obsèques !

Intérêt et motivation de l’assurance obsèques

En réalité, pour bien choisir votre contrat d’assurance obsèques, vous devez avant tout comprendre son intérêt. Certains décès surviennent brusquement, à des périodes les moins attendues et difficiles.

L’assurance obsèques donne la possibilité de garantir le bon déroulement de son dernier jour sur terre. On peut ainsi éviter l’embarras du manque de préparation à ses proches ou encore éviter d’avoir des obsèques qui ne reflètent pas la personne qu’on a été.

Le coût moyen des obsèques revient après tout entre 2 500 et 4 500 € en France. Cette somme n’est pas toujours disponible sans délai. Cette assurance est encadrée par une législation. La fiscalité appliquée est la même que celle qui régit l’assurance vie.

Si le bénéficiaire de l’assurance est l’un de vos proches, le montant cotisé doit être plafonné à 152 000 € avant 70 ans et à 30 500 € après cet âge. Si vous faites recours à une prestation, les professionnels sont contraints de respecter les instructions de départ.

Les différents types d’assurance obsèques

On distingue deux principaux contrats d’assurance obsèques : le contrat obsèques en capital et le contrat obsèques en prestations.

Le contrat obsèques en capital

Le but de ce type de contrat est de constituer un capital suffisant pour que la famille puisse organiser les obsèques sans difficulté financière. Dans ce type de contrat, le souscripteur ne définit aucune prestation cérémoniale à l’avance. Il revient à sa famille d’en décider le moment venu.

Par ce contrat, l’assureur s’engage en cas de décès de l’assuré à remettre le capital accumulé au bénéficiaire désigné par le défunt. La tâche de l’assureur se limite à cela. C’est au bénéficiaire qu’il incombe la charge d’organiser les obsèques.

Il faut noter que le bénéficiaire peut être une personne physique ou directement une entreprise funéraire. On note également la possibilité d’inclure dans le contrat d’assurance des services d’assistances qui pourront faciliter la préparation à vos proches le moment venu.

Le contrat obsèques en prestations

Ce type de contrat est adapté aux personnes qui veulent prévoir le déroulement de leur cérémonie. Dans ce cas, le contractant organise dans les moindres détails les modalités de sa future cérémonie funéraire.

La famille est exemptée de toute charge dès lors qu’elle informe l’assurance de la disparition du contractant. En effet, après votre décès, l’assureur doit verser une somme à l’entreprise de pompes funèbres que vous avez préalablement choisie.

Elle n’aura plus qu’à fournir les prestations funéraires qu’elle s’est engagée à effectuer dans le contrat. C’est donc une sorte de triangle entre l’assureur, l’entreprise de pompes funèbres et le contractant.

Les modalités de cotisation pour un contrat d’obsèques

Les entreprises d’assurance offrent 3 moyens de régler sa facture d’assurance obsèques. Un spécialiste comme Cieleden vous offrira toutefois davantage de garanties.

La cotisation en versement unique

La contribution en versement unique peut s’avérer très avantageuse pour vous dans la mesure où le montant à cotiser est d’autant plus faible que vous êtes jeune. Cependant, étant donné la faible revalorisation du capital versé, il peut s’avérer insuffisant le moment venu. Ce qui risque de plonger la famille et les amis dans la contrainte.

La cotisation à échéance fixe

La cotisation à échéance fixe est une cotisation mensuelle, trimestrielle ou annuelle versée pendant une durée déterminée (en moyenne 10 à 15 ans). Son montant dépend de l’âge et du capital assuré.

La cotisation viagère

La cotisation viagère représente le mode de cotisation idéal lorsqu’on souscrit à un âge avancé. Cette formule permet en effet de cotiser jusqu’au moment du décès.

Si ce type d’assurance est souscrite très tôt et selon la longévité, le cumul des cotisations versées peut dépasser le capital assuré. Ceci induit en effet une cotisation à perte pour l’assuré.

Les critères pour bien choisir son contrat d’obsèques

Le succès d’une assurance obsèques repose sur la maitrise du contrat établi. Pour ce faire, il existe deux types de critères à rechercher.

Les garanties indispensables à contracter

En amont, tout contrat d’assurance obsèques doit garantir la disponibilité du capital et le respect des dernières volontés. Certaines autres clauses peuvent aussi beaucoup soulager les proches :

  • La possibilité de modifier son assurance obsèques ;
  • La prise en charge du voyage des proches ;
  • Le gardiennage du domicile durant les obsèques ;
  • L’assistance aux démarches administratives et juridiques, etc.

Plus il y a de garanties et d’ouvertures, mieux c’est pour l’assuré et ses proches.

Les pièges à éviter

Il y a certains pièges à éviter lors du choix de votre contrat. D’abord, il convient d’éviter les doublons de prestations. Par exemple, le rapatriement du corps qui fait souvent partie du contrat peut être pris en charge par une autre assurance.

Cela concerne également la chambre funéraire et le service d’accueil, gratuits dans les hôpitaux. Votre assurance obsèques doit être cohérente avec le reste du portefeuille.

Vérifiez aussi que le contrat ne prévoit aucun surcoût pour la famille si le prix de certaines prestations venait à augmenter au moment du décès. Par ailleurs, vérifiez la présence ou non d’une période de carence.

C’est la période durant laquelle la couverture n’est pas intégrale en cas de décès. Enfin, demandez si les bénéficiaires sont obligés d’utiliser l’argent pour l’organisation des funérailles.

4.9/5 - (25 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page