contact@centenaire.org 2528 euros brut en net
centenaire.org

CAP pâtisserie : durée, accès, programme et débouchés

cap patisserie
cap patisserie

CAP pâtisserie : durée, accès, programme et débouchés

703 lecteurs
Sommaire de l'article

Le CAP pâtisserie adulte est obligatoire pour certains métiers, il est la base d’une formation pâtisserie qui mène dans de nombreuses possibilités, il est donc impératif de connaître ce CAP, porte ouverte à tant de métiers et de possibilités.


Durée d’un CAP pâtisserie

Cette formation pâtisserie se passe en deux ans, elle comporte une partie théorique ainsi qu’une partie pratique. Il s’agit d’un diplôme de niveau IV, qui ne nécessite pas le Bac, mais l’aspirant étudiant doit posséder son Brevet des Collèges, qui lui donnera accès à la formation.

Prérequis CAP pâtisserie

Passer un CAP se prépare, il faut s’assurer de trouver la bonne école de pâtisserie ainsi que le bon employeur, si vous choisissez l’alternance. 

En fonction de ses désirs et de ses ambitions, il est donc possible de prévoir, durant son CAP, la suite de son parcours professionnel.

En effet, cette formation pouvant être onéreuse, il est nécessaire de savoir ce que l’on souhaite et vers où l’on désire se diriger. 

Un CAP étant une base, il est souvent un choix de passion, cela permet de faire un métier qui nous passionne et dans lequel on sera parfaitement à l’aise. Ce qui est très important dans n’importe quel métier.

Il offre de nombreux débouchés, à l’issue de ces deux ans, qu’il est important de connaître afin de s’assurer de passer le bon CAP.

L’importance d’un CAP

Le CAP pâtisserie, comme tous les CAP, est à la base d’une formation plus intensive et, surtout, plus complète. Durant ces deux ans, l’étudiant ou l’apprenti, se forme aux bases des métiers de la pâtisserie, ce qui lui permettra de mieux s’orienter dans ses études futures.

formation patisserieformation patisserie

Comment le financer ?

Ce CAP demande un certain investissement, à moins d’être effectué en apprentissage. L’apprentissage permet à l’étudiant de suivre les cours en école tout en se formant de manière plus professionnelle au sein d’une entreprise, tout au long dès deux ans. De cette façon, à l’obtention du CAP, l’étudiant possède une expérience plus conséquente.

Voir Aussi  BAC Pro AMA – Artisanat et métiers d’art option verrerie scientifique et technique : durée, programme…

Effectuer sa formation en apprentissage donne également accès à une rémunération, car l’étudiant sera considéré comme un employé le temps de ces études. Le taux de la rémunération est calculé par rapport à l’âge de l’étudiant.

Il est également possible, si l’on n’a pas trouvé d’employeur ou que l’on n’apprécie pas cette possibilité, de financer soi-même la formation, ou de trouver des aides financières, comme le précise le site du service public en expliquant les droits (1) de l’élève.

Ces aides peuvent être obtenues grâce à :

  • Pôle Emploi,
  • La Mission Locale.

Programme du CAP pâtisserie

Le programme de la formation pâtisserie est divisé en deux parties

  • La pratique, 
  • Et la théorie.

Ces deux modules sont destinés à approfondir la connaissance de l’élève du milieu des entreprises, en plus de la pratique. Il est possible de travailler dès l’obtention du CAP, l’élève doit donc être opérationnel en entreprise et en connaître le fonctionnement à la fin des deux ans de CAP.

Les cours sont les suivants :

  • Travaux pratiques,
  • Sciences appliquées à la profession,
  • Technologie,
  • Connaissance de l’entreprise,
  • Communication,
  • PSE (Prévention, Santé, Environnement), 
  • Arts appliqués à la profession,
  • Gestion.

Ces différents cours formeront les étudiants aux particularités de la gestion d’une entreprise les plus basiques, ainsi qu’aux travaux pratiques.


CAP pâtisserie : Les débouchés du diplome

Le CAP pâtisserie permet de devenir pâtissier (voir son revenu), mais peut déboucher sur plusieurs autres métiers. 

Il est, naturellement, possible de trouver un emploi au sein d’une pâtisserie artisanale, où il y a de plus grandes chances de trouver son premier emploi. Il est néanmoins possible, même s’il faut, parfois, effectuer des études plus poussées, de travailler dans d’autres milieux :

  • Secteur de la grande distribution,
  • Traiteurs,
  • L’hôtellerie.
Voir Aussi  BAFA – Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur : durée, programme…

Poursuite d’études

Le CAP est à la base de tous ces débouchés. Il est le passeport vers un Brevet Professionnel qui permet d’accéder à un métier autre que la pâtisserie artisanale. Pour passer un BP, il est nécessaire d’avoir le BAC ou le CAP.

Pour tous ceux qui ne souhaitent pas s’arrêter au CAP et poursuivre des études plus poussées afin de se spécialiser, des études plus importantes sont possibles après l’obtention du CAP pâtisserie :

  • Une Mention Complémentaire en pâtisserie,
  • Un Bac Professionnel,
  • Un Brevet technique des métiers,
  • Un Brevet de maîtrise.

La MC – Mention Complémentaire – se prépare et se passe en un an. Le Bac Professionnel se passe en deux ans à la suite du Certificat d’Aptitudes Professionnelles ou en trois après le Brevet des collèges. Le Brevet Technique des Métiers se passe en deux ans après le CAP. Le Brevet de Maîtrise se passe en deux ans.

Trouver votre formation


Pourquoi faire un CAP pâtisserie ?

Le CAP pâtisserie est un diplôme professionnel reconnu par l’État. Il permet d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans le domaine de la pâtisserie et de la boulangerie. Ce diplôme est accessible dès la fin de la classe de troisième, mais également en reconversion professionnelle pour les adultes. Les avantages du CAP pâtisserie sont nombreux, mais il présente également quelques inconvénients.

Avantages du CAP pâtisserie :

  • Une formation de qualité : le CAP pâtisserie est une formation qui permet d’apprendre les bases du métier de pâtissier. Les cours sont dispensés par des professionnels du secteur qui ont une bonne connaissance de l’ensemble des techniques de la pâtisserie.
  • Des débouchés professionnels : le CAP pâtisserie permet d’accéder à des postes de pâtissier dans des entreprises artisanales ou industrielles. Le secteur de la pâtisserie est en constante évolution et les opportunités de carrière sont nombreuses.
  • Un diplôme reconnu : le CAP pâtisserie est un diplôme reconnu par l’État et qui est donc valable sur l’ensemble du territoire français. Il permet également de poursuivre des études supérieures en pâtisserie ou en cuisine.
  • Un secteur en constante évolution : le secteur de la pâtisserie est en constante évolution, avec l’apparition de nouvelles techniques et de nouveaux ingrédients. Il est donc important de se former régulièrement pour rester à jour dans ce domaine.
Voir Aussi  CAP Décoration en céramique : durée, accès, programme et débouchés

Inconvénients du CAP pâtisserie :

  • Un coût élevé : le coût de la formation peut être élevé, notamment si elle est effectuée dans des établissements privés.
  • Une formation exigeante : la formation en CAP pâtisserie est exigeante, et demande beaucoup de travail et de rigueur. Il est important d’être motivé pour réussir dans ce métier.
  • Une forte concurrence : le secteur de la pâtisserie étant très prisé, la concurrence est forte. Il est donc important de se démarquer pour trouver un emploi dans ce domaine.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du CAP pâtisserie :

Avantages Inconvénients
Une formation de qualité Un coût élevé
Des débouchés professionnels Une formation exigeante
Un diplôme reconnu Une forte concurrence
Un secteur en constante évolution

En conclusion, le CAP pâtisserie est une formation de qualité qui permet d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans le domaine de la pâtisserie. Ce diplôme présente de nombreux avantages, mais également quelques inconvénients qu’il est important de prendre en compte avant de se lancer dans cette formation. Si vous êtes motivé et passionné par la pâtisserie, le CAP pâtisserie peut être une excellente option pour débuter une carrière dans ce secteur en constante évolution.

4.2/5 - (16 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut