Assurance vie Gulliver LCL

1518-650x320.jpg
1518-650x320.jpg

Assurance vie Gulliver LCL

22 lecteurs
Sommaire de l'article

Les principales conditions d’adhésion

L’assurance-vie multisupports Gulliver LCL est destinée aux mineurs, plus précisément aux personnes âgées de 0 à 18 ans. En général, c’est le parent qui signe le contrat. Toutefois, le contrat est signé au nom de l’enfant. Lorsque l’enfant atteint l’âge de la majorité, le compte est géré par le parent de l’enfant. Pour être souscripteur de ce plan, le représentant doit créer un compte de dépôt à la banque LCL au nom de l’enfant. L’enfant est le seul souscripteur de l’assurance.

Modalités de paiement

Pour l’ouverture du compte, il faut un montant minimum de 50 euros. Si les parents décident de déposer des montants réguliers, ce montant est réduit de 15 euros. Le montant déposé peut être modifié à tout moment. Il peut être ajusté à la hausse ou à la baisse. Il est ajusté en fonction de la situation financière du représentant de l’enfant.

Barème des frais

Chaque paiement est soumis à des frais supplémentaires de 4 %. Ceux-ci sont dégressifs. En d’autres termes, plus le montant injecté est important et moins les frais sont élevés. Les frais de gestion pour le fonds en euros ainsi que pour les supports à risques sont fixés à 0,60 pour cent et 0,80 pour cent. Dans le cas de la procédure d’arbitrage, elle est facturée à 1 % du montant total transféré. Elle n’est disponible qu’à partir de 500 euros.

En cas de départ différé

Lorsqu’il atteint l’âge de 18 ans, le participant a la possibilité de racheter la totalité du dépôt qui a été constitué grâce au contrat d’assurance-vie Gulliver LCL. Mais il peut aussi choisir de racheter une partie du capital. Ainsi, ils peuvent renouveler le contrat chaque année. Ils pourront également continuer à effectuer des versements.

Quels sont les placements actuels ?

Le produit Gulliver LCL permet au représentant légal de l’enfant de gérer facilement la répartition du capital jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge adulte. Pour faciliter cette démarche, la banque LCL met à sa disposition différentes aides financières :
Soutien à 1 euro Soutien à 1 euro : l’argent liquide est sécurisé. En d’autres termes, il est placé sur le compte actif de Suravenir et les intérêts sont protégés par la société de Suravenir. L’intérêt n’est pas affecté par les fluctuations du marché. En cas de conditions météorologiques défavorables, le rendement est protégé de la perte par le TMG ou le taux minimum garanti. L’épargne ne risque donc pas de perdre de sa valeur.
Trois fonds profilés : Le représentant décide du niveau de risque auquel l’investissement est exposé. S’il souhaite limiter le risque, sa décision sera basée sur le profil de prudence. En revanche, s’il cherche à maximiser le rendement du capital en fonction des capacités du marché financier, il peut miser sur le profil dynamique. L’autre choix possible est le profil équilibré.
Un fonds est investi en actions de la zone Euro : le capital est sur le marché des actions.
LCL Protection 90: une partie de l’épargne est sécurisée par des fonds en euros. Le reste est soutenu par les performances de la Bourse.
Le courtier boursedescredits.com vous propose d’évaluer l’offre Gulliver LCL avec les offres similaires du marché, en utilisant le comparateur gratuit de son site internet.

La fiscalité des rachats

Pendant la période d’épargne, les gains réalisés par la société ne sont pas déductibles des impôts. Cependant, au moment d’effectuer des rachats, ils deviennent soumis à une double imposition qui est le barème de l’impôt sur le revenu qui est progressif ou le Prélèvement forfaitaire libératoire (PLF). Dans ce dernier cas, la déduction fiscale sera calculée en fonction de la durée du compte. Dans le cas où il a moins de quatre ans, la déduction fiscale est de 25 % du retrait.

Le rachat sera taxé à 15% lorsqu’il sera effectué entre le 8ème et le 4ème anniversaire de l’assurance-vie Gulliver LCL. Après 8 ans, le client n’est tenu de payer que 7,5 % du montant prélevé. En outre, il peut bénéficier d’une allocation pouvant aller jusqu’à 9.200 euros, soit 4.600 euros.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page