Sécurisation des plus-values, pour plus de prudence

Fotolia_55398290_M.jpg
Fotolia_55398290_M.jpg

Sécurisation des plus-values, pour plus de prudence

30 lecteurs
Sommaire de l'article

Le mécanisme de sécurisation des plus-values

La sécurisation des plus-values est une stratégie qui vise à apaiser les craintes de ceux qui hésitent à prendre trop de risques. Cette option, disponible pour les contrats d’assurance vie multi-supports consiste à transférer les bénéfices issus des unités de compte supports vers un investissement en euros. L’objectif est d’éviter que les plus-values soient impactées par l’évolution des marchés.

Au moment de la souscription, le souscripteur fixe la limite maximale de bénéfices à partir de laquelle le transfert du fonds sera déclenché. Dans la majorité des cas, ce seuil de sécurité se situe entre 5 et 30 %. La personne qui détient la police d’assurance peut donc modifier le plafond en fonction du niveau de risque qu’elle est prête à accepter.

La compagnie d’assurance avec laquelle vous choisissez de travailler, la participation à ce processus d’arbitrage est possible à tout moment. Certaines compagnies d’assurance ne facturent pas ce service et d’autres facturent des frais d’arbitrage calculés par un pourcentage du montant de la transaction.

L’objectif de la sécurisation des gains en capital

Le processus de sécurisation des plus-values est destiné à ceux qui n’ont pas le temps de vérifier régulièrement l’évolution de leurs gains. En réalité, ce type d’arbitrage s’effectue de manière automatique, et selon la fréquence fixée par l’assuré. Cela permet une meilleure gestion de l’investissement sans restriction.

La titrisation des plus-values permet aux personnes responsables de dynamiser leur épargne sans prendre d’énormes risques. En effet, une fois le plafond atteint, les plus-values sont transférées sur un compte d’argent afin de pouvoir les acquérir définitivement. De plus, le compte continue à produire des intérêts. Même si le taux de rendement est inférieur à celui d’un investissement sur le marché, le résultat est au moins sûr.

Pour en savoir plus…

  • Le programme de rachat partiel fait partie du programme.
  • L’allocation continue
  • Rente de survie
  • Paiements prévus pour l’avenir
  • La limitation des pertes
  • Plus-values dynamiques
  • Investissement progressif
  • Épargne-invalidité
  • La garantie plancher intervient dans le cas où en cas de décès de l’assuré

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page