Renégocier son prêt immobilier Société Générale

1978-650x320.png
1978-650x320.png

Renégocier son prêt immobilier Société Générale

35 lecteurs
Sommaire de l'article

Principes de base et déroulement d’une renégociation de prêt immobilier

En général, le cas de la possibilité de négocier le taux du prêt n’est pas mentionné dans le contrat de prêt. Dans les faits, il s’agit d’une option entre les parties pour trouver un accord pour le renouvellement du prêt.

L’objectif principal d’une renégociation de prêt hypothécaire est d’obtenir un taux d’intérêt plus bas sur le prêt actuellement en place. La demande pour cette option a augmenté en raison de la baisse des taux des banques ces dernières années, car jusqu’à récemment, obtenir un prêt était l’option la plus efficace pour économiser de l’argent sur le prêt. En général la renégociation de crédit est une décision de l’emprunteur, l’objectif est de négocier un amendement dans le contrat de prêt, plutôt que la souscription d’un tout nouveau prêt. Le nouveau contrat doit inclure de nouvelles conditions concernant le taux ainsi que les mensualités et la durée du prêt. Au cours d’un processus de renégociation de prêt, lorsque la banque est en mesure de proposer une modification du taux préférentiel ainsi que du montant de la mensualité, elle sera plus encline à allonger la durée de remboursement. La raison est purement technique. En réalité, la garantie qui est attachée au prêt est liée à la durée du prêt, ce qui rend ce type d’opération extrêmement compliqué, puisqu’il faudrait les revoir.

En outre, il s’agit d’une action pour laquelle la banque conserve un droit de refus car il s’agit d’un processus qui n’est pas défini dans le contrat de prêt. Il y a plusieurs raisons à cela, et elles sont principalement d’ordre technique et commercial. Tout d’abord, le taux d’intérêt est composé de la marge de la banque, ce qui est acceptable de la part de la banque, puisque toute réduction du taux entraînera également une augmentation de la marge. De plus, au moment où le prêt a été approuvé, la banque a emprunté le montant disponible au taux d’intérêt en vigueur à ce moment-là. Cela signifie que si le taux est réduit et causant ainsi un certain degré à une perte dans le financement de l’enjeu immobilier de l’emprunteur. Dans ce cas, il est évident que l’emprunteur doit avoir de solides arguments pour modifier les conditions de son prêt hypothécaire Société Générale.

Alors, comment procéder ? Le principe fondamental est que la personne qui emprunte doit avoir un excellent profil de client. S’il entre dans cette catégorie, la banque fera tout son possible pour le garder. Mais on peut aussi utiliser la carte de la concurrence pour influencer la décision de la banque sur une offre de renégociation favorable. Pour ce faire, l’emprunteur doit examiner les offres concurrentes, notamment celles qui proposent des offres de prêt intéressantes, susceptibles de passer par le rachat de crédit. Ces offres peuvent être trouvées grâce au site du courtier Bourse des Crédits. Vous pouvez, dès lors, réviser les termes de son prêt hypothécaire Société Générale sur la base des résultats de la comparaison. Par ailleurs, dans la majorité des cas, le processus de négociation d’un prêt est initié par le conseiller de votre banque. Si le conseiller ne veut pas négocier, l’emprunteur peut directement demander un rendez-vous avec le directeur d’agence afin de relancer les négociations. Dans certains cas, le changement de point de contact peut donner des résultats positifs. En outre, au cours de la renégociation, la banque peut proposer à l’emprunteur différents produits qu’elle vend pour faciliter la modification des conditions du prêt. L’acceptation de ces produits pourrait aboutir à un accord fructueux. Mais, il est indispensable de déterminer le montant exact des différents frais qui sont engendrés par les nouvelles souscriptions.

Rachat ou renégociation de crédit. Laquelle choisir ?

La négociation de votre prêt hypothécaire Société Générale, même si elle est plus difficile qu’un rachat de crédit permet de réduire les coûts. En effet, seuls les frais de dossier sont évalués si la renégociation aboutit. Cela signifie que la banque ne peut pas demander à son client de payer l’IRA (indemnité de remboursement anticipé) ou les frais de garantie. Il est plus probable que la renégociation aboutisse à une modification pure et simple du contrat contrairement au rachat de crédit qui est une opération impliquant le remboursement anticipé du prêt dans le processus.

En revanche, les deux processus présentent le même avantage pour l’emprunteur, à savoir bénéficier de prêts à des conditions plus favorables, c’est-à-dire des taux et des mensualités plus faibles. En cas de rachat, il est plus probable que la nouvelle banque obtienne le crédit, car elle a réussi à augmenter le nombre de clients qu’elle sert.

D’un autre côté, en termes de coût, les frais liés au rachat de crédit sont beaucoup plus importants. En effet, ils comprennent l’IRA qui s’élève à six mois d’intérêts sur le capital restant dû ou, parfois, à l’équivalent de trois pour cent. A cela s’ajoutent de nombreux frais supplémentaires comme les frais de dossier pour le nouveau contrat et les nouveaux frais de garantie les frais de mainlevée d’hypothèque ou les frais de renouvellement des dépôts. Toutefois, certains de ces frais peuvent être inclus dans le contrat de prêt. Les frais de renégociation d’un prêt hypothécaire ne sont pas aussi cruciaux. En fait, seuls les frais de dossier pour la structure de l’avenant sont pris en considération et, même dans ce cas, ils peuvent être négociés à la hausse ou à la baisse en fonction du profil de l’emprunteur.

A première vue, la renégociation d’un prêt immobilier semble plus avantageuse que le rachat de crédit, notamment sur la base du prix. Cependant, il faut savoir que c’est un processus extrêmement difficile à exécuter et que le résultat n’est pas connu à l’avance contrairement au rachat de crédit et que les étapes sont beaucoup plus clairement définies.

Ainsi, la décision d’opter pour l’une ou l’autre option repose en grande partie sur la perception de chacun en fonction de la situation financière de son client. Si, d’une manière générale, les conditions de remboursement d’ un prêt après rachat semblent plus attrayantes, cela peut être dû au niveau de service fourni ou à la nature du lien entre l’emprunteur et sa banque ; il faut également en tenir compte au moment de prendre une décision. Si le client est satisfait des services offerts par la banque, il pourrait concentrer ses efforts uniquement sur la possibilité de renégociation. Dans le cas où il n’est pas satisfait, il peut choisir de racheter son crédit, ce qui a au minimum l’avantage d’augmenter la pression sur la banque en cas d’échec du processus de renégociation.

Sur cette question, il est important de noter que la banque Société Générale est un établissement qui n’exclut pas la possibilité de réviser son prêt immobilier Société Générale. Si la renégociation d’un contrat dont le taux est plus élevé fait l’objet de négociations entre les parties, Société Générale est cependant ouverte à la possibilité de négocier la modulation des nouveaux prêts, qu’ils soient à taux fixe ou à taux variable en cours de vie. Ces options sont disponibles dans les offres de prêt actuelles de Société Générale. Les options de modification peuvent comporter des mensualités, des taux de remboursement, des modalités de remboursement par paliers ou la possibilité de différer le remboursement. Société Générale permet ces options pour tous ses types de prêts immobiliers, que ce soit pour les prêts amortissables, les prêts réglementés comme le PTZ ou le PAS et le prêt conventionné ou les prêts qui ont des fonctions spécifiques, comme le PEL ou le prêt 1% prêteur. Par ailleurs, la Société Générale est un établissement qui propose également des formules de rachat de crédit.

>> Pour continuer

  • Renégocier votre prêt immobilier La Banque Postale
  • Renégociez votre prêt immobilier Barclays
  • Renégociez votre prêt immobilier BNP Paribas
  • Renégocier votre crédit immobilier Boursorama Banque
  • Renégocier votre crédit immobilier Caisse d’Epargne
  • Renégocier votre crédit immobilier Cetelem
  • Renégocier votre crédit immobilier Crédit Agricole
  • Réévaluer les conditions de votre crédit foncier
  • Renégocier votre prêt hypothécaire Crédit Mutuel
  • Renégociez votre crédit immobilier HelloBank !
  • Renégociez votre prêt HSBC
  • Renégocier votre prêt ING Direct
  • Renégociez votre prêt hypothécaire LCL

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page