Top 10 des meilleurs générateur de mentions légales

generateur en ligne de mentions legales
generateur en ligne de mentions legales

Top 10 des meilleurs générateur de mentions légales

93 lecteurs
Sommaire de l'article

La rédaction du centenaire partage son top 10 des générateurs de mentions légales. Elles devraient constituer une page web obligatoire. Sans elles, vous risquez des sanctions puisque personne n’a le droit de défier la loi. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter puisqu’il existe des programmes capables de créer un texte légal en quelques minutes. Nous vous proposons cinq des meilleurs générateurs d’annonces légales. Ils sont rapides et efficaces. Ces générateurs vont vous simplifier la vie ! Assurez-vous que votre contenu en ligne est juridiquement sûr en utilisantces générateurs.

Les 10 meilleurs générateurs

Faites votre choix dans notre liste des générateurs d’annonces légales les plus efficaces ci-dessous. Ces générateurs sont simples à utiliser et gratuits. Vous êtes donc sûr de découvrir la formule parfaite. Si vous êtes une personne réelle et que vous souhaitez rester anonyme, c’est possible. Toutefois, l’hôte qui est tenu de divulguer et de partager toutes les informations vous concernant.

Gratuit Rapide Facile Fiable Unique
Auto-remplissage

générateur-de-mention-légale.com
subdelirium
orson
Crenico
generateur-de-mentions-légales.com
captaincontrat.com
shopify
marozed
WordPress
the webeuse

Jetez un coup d’œil à nos 10 meilleures suggestions :

1. Générateur-de-mentions-légales.com

generateur-de-mentions-legales.com est un autre site créé pour générer des mentions légales. Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il vous suffit de remplir les différentes rubriques puis d’exporter les données juridiques pour pouvoir coller les mentions sur votre site web. Ce générateur va également « spinner » le contenu pour obtenir un texte unique et ne pas être une duplication d’autres sites web. Ce générateur d’annonces légales gratuitest construit sur un algorithme qui peut modifier la séquence des phrases, des mots ainsi que les mots eux-mêmes. L’interface est attrayante et simple à utiliser. Le temps de préparation d’une annonce légale est généralement de trois minutes.

2 – SubDelirium

Rendez vos annonces légales accessibles en HTML en remplissant le formulaire gratuit. Vos informations seront protégées contre toute utilisation abusive par le RGPD de la plateforme. Vous pouvez être assuré que vos informations personnelles ne seront pas utilisées pour commercialiser des produits ou des services. Ce que SubDeliriumLaseule chose qu’ils vous demandent est la fourniture d’un lien de crédit qui vous dirigera vers leur application. En raison de sa simplicité et de son ancienneté, SubDelirium est de loin le générateur d’annonces légales en ligne le plus populaire. En effet, l’agence du même nom a été la première à fournir ce type d’outil et de manière totalement gratuite. Ils auraient également pu améliorer l’outil pour le rendre plus efficace et plus complet. Après avoir rempli le formulaire, vous recevrez vos annonces légales à votre adresse électronique, au format HTML. Il ne vous reste plus qu’à télécharger les annonces sur votre site.

3 – Orson.io

Créez rapidement et sans frais des annonces légales, ainsi que des conditions générales d’utilisation. De plus, étant donné qu’il est disponible au format HTML, il s’intègre facilement à votre site Web. Orson.io possèdeuneinterface intuitive qui peut être décomposée en quatre parties. L’avantage du générateur de mentions légales développé par Orson.io est qu’il peut prendre en compte le dernier Règlement général sur la protection des données (RGPD) de la CNIL qui est entré en vigueur le 21 mai 2022. En outre, il convient de noter que ce logiciel est entièrement gratuit, facile à utiliser et, évidemment, conforme aux lois.

4. CreaNico

Générateur indépendant, et aucune mention ou lien vers le site internet ne sera demandé en échange. En outre, CreaNicoWevous demandera une première série de renseignements. Il vous demandera un minimum d’informations. Le format HTML sera également accessible. Il vous suffira de le copier et de le coller sur votre page de mentions légales. Ensuite, CreaNico est une entreprise indépendante basée sur le web qui a développé son propre générateur de mentions légales. Son avantage est qu’il est simple et rapide à remplir avec le minimum d’informations nécessaires. Parfois, il est négligé et mis au rebut. Les pages de mentions légales ne sont pas seulement une obligation légale, mais elles permettent également aux visiteurs de faire confiance à votre site web. Voici quelques-uns des générateurs de mentions légales les plus connus.

5. Generer-mentions-legales.com

Doté d’une interface extrêmement formelle et peu attrayante, generate legal.comreste un générateur puissant et simple à utiliser. Il est possible de sauvegarder vos informations et de recevoir les avis juridiques dont vous avez besoin au format HTML. Le générateur n’a pas été mis à jour depuis plusieurs années et son design est désuet, ce qui pourrait vous faire fuir. Comme son nom l’indique, Generer-mentions-legales.com est un site dont le but est uniquement de vous aider à créer vos mentions légales. L’interface est moderne, et il est possible de rédiger vos mentions légales en seulement deux minutes. Il vous enverra l’intégralité du texte via votre adresse email pour vous permettre d’inclure vos mentions légales sur votre site internet.

6. captaincontrat.com

Pour les démarches juridiques, Captain Contrat est la norme la plus actuelle pour les entrepreneurs. Leur plateforme en ligne vous permet de créer des mentions légales en moins de deux minutes. Il est crucial de se rappeler que votre soumission sera plus digne de confiance sur la grande majorité des générateurs en ligne car le document a été préparé par un avocat. De plus, en signant le document d’accompagnement qui fait partie du document, vous pouvez modifier les documents juridiques et serez guidé à travers différentes étapes.

7. Shopify

Si vous cherchez à créer votre propre entreprise en ligne, Shopify est la meilleure option. Le service Shopify est fourni avec un générateur en ligne de conditions générales. Il vous suffit de saisir vos données personnelles (nom de l’entreprise, adresse, site Web, etc.) pour obtenir un e-mail clé en main. Si vous souhaitez aller plus loin, l’application propose des modèles de politiques de remboursement et de confidentialité. Téléchargez les résultats complets du test Shopify si vous envisagez de lancer votre propre boutique.

8. Marozed

Créé par l’agence web Marozed, ce générateur d’annonces légales incroyablement intuitif vous permet de faire votre déclaration légale en quelques minutes seulement en remplissant vos coordonnées sur le formulaire en ligne. L’avantage est que vous aurez un accès rapide aux annonces légales au fur et à mesure que vous remplirez vos informations. De plus, l’outil prend en compte les dernières lois liées au RGPD.

9. Plugin WordPress

Les annonces légales sont obligatoires sur tout site web, qu’il s’agisse d’une vitrine en ligne ou d’une boutique en ligne. Il existe de nombreuses options pour vous aider à les créer dans les règles de l’art. Vous pouvez demander l’aide d’un avocat. Les mentions légales peuvent être copiées à partir d’autres sites Web (sans les copier entièrement). La méthode la plus efficace consiste à faire appel à un générateur de mentions officielles. Pour créer des pages claires et faciles à lire, vous pouvez utiliser le générateur de mentions légales HJQS sur WordPress. Le plugin HJQS fait partie des meilleurs générateurs de mentions légales sur internet. Il vous permet également de créer vos CGV ainsi que vos politiques de confidentialité RGPD. Pour utiliser ce générateur de mentions légales, vous aurez accès à des codes courts. Pour qu’ils s’affichent sur votre site internet le short-code [hjqs_ml]le short-code est [hjqs_ml]. Comme il s’agit d’une extension, vous devrez la télécharger via le site Web de WordPress.

10. Générateur de mentions légales – générateur La Webeuse

Si vous cherchez l’un des meilleurs générateurs en ligne, ne cherchez pas plus loin que celui du site Webeuse. Elle est également connue sous le nom de Lycia Diaz. Ce générateur est très ancien. Il vous permet d’établir un site conforme à la loi française. Le générateur de mentions légales est gratuit et ne nécessite pas d’inscription. Lycia Diaz propose un formulaire à remplir composé de trois parties qui permettront de créer vos mentions légales. La première partie du formulaire concerne l’identification. La deuxième partie consiste à fournir les coordonnées des rédacteurs ainsi que des personnes qui sont responsables du site web. La troisième partie est liée aux lois. Pour simplifier le processus, cet outil de la Webeuse intègre automatiquement les adresses de courrier postal de huit sociétés d’hébergement différentes qui sont les plus populaires dans le monde de l’internet. En plus de ces caractéristiques, La Webeuse Generator ne vous demande pas votre adresse e-mail. La Webeuse Generator ne vous demande pas votre adresse e-mail. Les mentions légales générées ne sont pas disponibles en version HTML. Vous devez les couper et les coller en mode visuel.

RGPD (Règlement général sur la protection des données)

La CNIL(Commission Nationale de la Société de l’Information et des Libertés) est responsable de la protection des droits des mineurs et du traitement des données personnelles des mineurs et de la répartition des responsabilités entre les responsables de traitement ainsi que les sous-traitants. Elle s’inscrit dans le processus de mise en œuvre du RGPD (en vigueur depuis 2016 et devenant obligatoire à partir de 2019) pour assurer une protection uniforme et cohérente des données dans toute l’Union européenne. En tant qu’organe de contrôle, elle a le pouvoir discrétionnaire d’imposer des sanctions en fonction de la gravité de toute violation de la loi. Le GDPR est crucial pour votre site web car toute utilisation de données personnelles peut entraîner une peine maximale de cinq ans de prison et des amendes pouvant atteindre 300 000 euros. Le GDPR s‘applique à vous si votre site web collecte des données de clients. Elle est également appelée GDPR (General Data Protection Regulation). En appliquant cette loi, vous protégez les informations personnelles de vos clients, mais pas seulement. Il est important de comprendre que les données générées par ces générateurs n’ont pas de portée juridique et proviennent d’un système actuellement utilisé. Par conséquent, elles n’ont aucune signification en tant que document officiel. Vous devriez demander l’avis d’un représentant autorisé pour compléter les détails juridiques requis par votre entreprise.

Quels sont les risques liés à l’absence d’une notice légale ?

Selon la réglementation du gouvernement La violation des mentions légales est passible d’une peine d’un an de prison ainsi que d’une amende de 75 000 euros par personne physique et de 375 000 euros pour les personnes morales. Les mentions légales ne s’appliquent pas aux sites web personnels ou aux blogs. Heureusement, ces sanctions ne sont pas souvent appliquées, et l’objectif est d’assurer la transparence non seulement sur l’identité des webmasters mais aussi sur les informations qu’ils prennent (surtout dans le sillage de la mise en œuvre du RGPD). Selon moi, le plus grand risque est le manque de confiance des clients potentiels. Si vous ne disposez pas d’une politique de confidentialité claire et à jour, il est difficile de prouver votre légitimité à des clients toujours plus sérieux, en particulier dans le domaine de la sécurité des données personnelles.

Les mentions légales sont obligatoires

Que vous soyez un particulier ou une société, il est impossible de rester dans un état d’avis non légal. La  » loi ndeg 2004-575  » du 21 juin 2004 visant à promouvoir la sécurité dans l’économie de l’Internet  » oblige les créateurs de contenus en ligne à fournir des mentions légales. Elles peuvent différer selon la nature de l’activité, mais elles sont obligatoires, quel que soit le type de contenu ou le domaine d’exploitation. Si elles n’apparaissent pas du tout, vous vous exposez à des sanctions très sévères. Les amendes peuvent aller jusqu’à 75 000 euros pour les particuliers, et 375 000 euros pour les organisations légalement constituées. En outre, l’absence de mentions obligatoires peut être sanctionnée par un montant de 1 500 euros. En clair, les références légalesIlvous permet d’identifier le responsable du site web et son hébergeur, ainsi que le règlement global de protection des données en vigueur. En outre, vous devez savoir que si votre site est un site vitrine ou un site marchand, vous devez transmettre les informations de votre base de données à la CNIL.

5/5 - (8 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page