Devenir Contrôleur des finances publiques : missions, salaire, formation

Controleur finances publiques
Controleur finances publiques

Devenir Contrôleur des finances publiques : missions, salaire, formation

445 lecteurs
Sommaire de l'article

Vous souhaitez exercer une profession au service du public et vous aimez les chiffres ? Vous recherchez un métier avec de belles possibilités de carrière ?

La profession de contrôleur des finances publiques est faite pour vous.

À travers cette fiche métier de contrôleur des finances publiques, vous saurez tout sur cette profession.


Qu’est-ce qu’un contrôleur des finances publiques ?

Le contrôleur des finances publiques est un agent de la Fonction Publique d’État, du ressort du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Il dépend plus précisément de la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques).

C’est un métier accessible via un concours de catégorie B.

Le contrôleur peut exercer des missions variées selon son affectation. En effet, il existe une multitude de métiers correspondant au contrôleur des finances publiques.

Ainsi, il peut travailler au sein d’un service des impôts. Le contrôleur exercera alors des missions de gestion, de contrôle et de recouvrement fiscal.

Au sein des Trésoreries, il participe à la gestion financière et comptable des fonds publics.

Il peut assurer des missions de conseil auprès des collectivités et des établissements publics sur la gestion de leur budget.

Il peut également exercer des fonctions supports en matière de ressources humaines, de logistique et de formation professionnelle.

Missions du contrôleur des finances publiques

Les missions du contrôleur des finances publiques sont très diverses.

En matière de gestion fiscale :

  • Assurer le calcul les impôts et le contrôle des déclarations fiscales ;
  • Procéder à l’encaissement des recettes fiscales et au recouvrement des recettes fiscales et non fiscales ;
  • Gérer le contentieux fiscal

En matière de gestion comptable et budgétaires des collectivités locales et établissements publics :

  • Procéder au contrôle des dépenses publiques et à l’encaissement des recettes publiques
  • Superviser l’ensemble des paiements liés au marché public ;
  • Assurer le conseil financier et comptable aux Collectivités Locales ;
  • Assurer l’accueil des usagers ;
Voir Aussi  Devenir Arboriculteur : missions, salaire et formations

Au sein des Directions départementales ou régionales :

  • Assurer les fonctions supports dans les domaines des ressources humaines, de la formation professionnelle ou de la logistique

Qualités pour devenir contrôleur des finances publiques

Aimer les chiffres

Il est indispensable d’être à l’aise avec les chiffres. En effet, l’activité du contrôleur des finances publiques est basée sur le calcul, le contrôle, le conseil en matière budgétaire, comptable et fiscale.

Le contrôleur manie des chiffres à longueur de journée.

Rigoureux

La rigueur est une qualité indispensable au contrôleur des finances publiques. 

Pour gérer correctement des budgets, contrôler les collectivités, calculer les impôts, il faut être méticuleux et organisé.

Pédagogue

Le contrôleur des finances publiques doit conseiller les collectivités et les particuliers.

Il doit également expliquer des calculs comptables ou fiscaux complexes.

C’est pourquoi il est nécessaire d’être pédagogue et de pouvoir adapter ses explications au public concerné.

Formation pour devenir contrôleur des finances publiques

Formation initiale

Pour devenir contrôleur des finances publiques, il faut passer un concours de catégorie B. Plusieurs conditions sont requises :

  • Le baccalauréat : pour passer le concours de contrôleur des finances publiques, il faut avoir un niveau bac ou équivalent.
  • Les préparations au concours : Elles ne sont pas obligatoires, mais sont un atout pour la réussite au concours. Le concours externe contient une épreuve écrite de pré-admissibilité (un qcm). Une fois passé ce cap, il faut passer deux épreuves écrites d’admissibilité. En cas de réussite, le candidat doit passer une épreuve orale d’admission.De nombreux organismes proposent des préparations spécifiques au concours de contrôleur des finances publiques, comme le CNED par exemple.
Voir Aussi  Devenir Tatoueur : missions, salaire et formations

Une fois le concours obtenu, une formation théorique de 7 mois est dispensée au sein d’une École Nationale de Finances Publiques.

Elle est complétée par un stage d’application de 4 mois, et d’une formation au premier métier d’un mois.

Formation continue

Le métier de contrôleur des finances publiques est accessible pour des agents déjà en poste, via le concours interne.

Il est ouvert :

  • Aux fonctionnaires et agents de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent ;
  • aux militaires et aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale

Ils doivent compter au moins 4 ans de services publics au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

Remarque : le candidat devra passer deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.


Salaire d’un contrôleur des finances publiques

1image1

À l’issue de sa formation, le contrôleur des finances publiques est titularisé en qualité de contrôleur de 2ᵉ classe.

Au 1er échelon, il percevra alors une rémunération de 1 607 € brut mensuel, à laquelle des primes peuvent s’ajouter.

Son salaire peut alors s’élever à 1 800 € brut.

Débouchés et évolutions du contrôleur des finances publiques

Le contrôleur des finances publiques 2ᵉ classe peut postuler aux emplois ouverts par la Direction Générale des Finances Publiques.

Il peut évoluer vers le grade de contrôleur 1er classe, contrôleur principal, inspecteur des finances publiques, via la promotion interne ou par concours.

Il peut également devenir Inspecteur Principal en passant un concours interne ou externe de catégorie A, ou par la voie de l’examen professionnel.

Il assurera alors des fonctions d’encadrement supérieur, d’expertise et de conception dans le domaine des finances publiques.

Voir Aussi  Devenir peintre en bâtiment : missions, salaire et formation


;new advadsCfpAd( 34838 );

Les avantages et inconvénients du métier de Contrôleur des finances publiques

Le métier de Contrôleur des finances publiques est une profession très spécifique et importante. Les Contrôleurs des finances publiques sont responsables de la gestion des finances publiques, de la rédaction de rapports financiers et de la vérification des comptes. Ils sont également chargés de fournir des conseils et des conseils sur les décisions financières pour les entités juridiques.

Cependant, avant de décider de devenir Contrôleur des finances publiques, il est important de comprendre les avantages et les inconvénients associés à ce métier. Pour vous aider à prendre une décision éclairée, nous avons résumé les avantages et les inconvénients du métier de Contrôleur des finances publiques dans un tableau comparatif ci-dessous.

Avantage Inconvénient
Salaire élevé Stress et pression constante
Travail intéressant Connaissances approfondies en finances requises
Travail varié Responsabilité importante
Opportunités d’avancement Longues heures et week-ends de travail

Pourquoi devenir Contrôleur des finances publiques

Le métier de Contrôleur des finances publiques est une profession très respectable qui offre de nombreuses opportunités de carrière. Les Contrôleurs des finances publiques ont accès à des informations critiques sur les finances publiques et peuvent aider à prendre des décisions importantes.

Le salaire des Contrôleurs des finances publiques est très élevé et ils ont le droit à des avantages tels que des congés payés et des assurances. En outre, les Contrôleurs des finances publiques ont la possibilité d’avancer dans leur carrière et de devenir des dirigeants des finances publiques.

En conclusion, bien qu’il y ait des inconvénients à devenir Contrôleur des finances publiques, les avantages et les opportunités qu’il offre en font un excellent choix de carrière.

4.1/5 - (21 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut