centenaire.org

Devenir Soigneur animalier : missions, salaire et formations

soigneur animalier
soigneur animalier

Devenir Soigneur animalier : missions, salaire et formations

919 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de soigneur animalier consiste prendre en charge l’ensemble des aspects pratiques de la vie quotidienne des animaux et à assister le vétérinaire dans leur prise en charge médicale.


Profil type pour devenir Soigneur animaliers

L’endroit où le soigneur animalier exerce son métier va avoir des répercussions sur le contenu même de son métier.

En effet, le travail sera différent selon qu’il l’exerce dans un zoo ou dans une clinique vétérinaire.

Il peut ainsi veiller sur les fauves d’un parc zoologique ou sur les dauphins d’un parc aquatique, s’occuper d’animaux domestiques auprès d’un vétérinaire ou être confronté à des espèces plus exotiques au sein d’une animalerie.

Le cœur du métier de soigneur animalier reste toujours la même : s’attacher au bien-être des animaux qui lui sont confiés.

Il va ainsi dans le cadre de son travail :

  • Préparer la nourriture des animaux selon les consignes relatives au type d’alimentation et le dosage et distribuer les repas en respectant un horaire défini
  •  Apporter des soins corporels aux animaux tels que le brossage ou le rognage des griffes
  •  Aménager et nettoyer les enclos, cages, espaces ouverts, bassins ou aquariums, changer les litières, évacuer les déjections, une mission fondamentale, car elle permet d’éloigner les risques d’épizootie
  • Participer aux transferts et déplacements des animaux
  •  Gérer les stocks de nourriture, de matériels ou encore de médicaments.

Au-delà de ces simples tâches logistiques, il assiste également le vétérinaire.

Notamment en prenant en charge le suivi sanitaire quotidien des animaux (pesée, examen rapide, administration des médicaments et des vaccins, surveillance des troubles éventuels).

Il réalise les observations, par exemple sur le comportement et la reproduction, qu’il note sur un carnet de suivi, véritable carte d’identité de l’animal.

Remarque : dans le cadre de ces missions, il doit constamment respecter les règles de sécurité et d’hygiène qui sont définies.

Voir Aussi  Devenir Directeur d’hôtel : missions, salaire et formation

Quelle formation pour devenir soigneur animalier ?

Seulement trois écoles en France préparent au métier de soigneur animalier :

La maison familiale rurale La Charmelière, à Carquefou en Loire-Atlantique, propose une formation d’« animalier en parc zoologique » accessible à partir de la classe de troisième.

Le CFAA de Gramat dans le Lot dispense lui aussi une formation de « soigneur animateur d’établissements zoologiques » accessible avec le niveau troisième.

Enfin, les titulaires du baccalauréat peuvent s’inscrire au Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole de Vendôme, dans le Loir-et-Cher.


Qualités et compétences d’un soigneur animalier

soigneur animalier
  • Posséder une bonne condition physique : le soigneur animalier doit au quotidien transporter de lourdes charges telles que la nourriture ou le matériel ; il doit également connaître les méthodes de contention pour attraper et maintenir un animal afin de lui apporter les soins requis ; il travaille souvent en extérieur, et par tous les temps.
  • Ne pas avoir peur des tâches dites ingrates : nettoyage des litières et évacuation des déjections font partie des missions peu ragoutantes du métier de soigneur animalier, mais elles sont essentielles à la bonne réalisation de sa fonction.
  • Avoir le sens de l’observation : sens de l’observation, mais aussi perspicacité et discernement sont des qualités essentielles à la bonne réalisation de ses missions de surveillance du comportement des animaux ; sa concentration, mais aussi sa patience lui sont nécessaires pour établir une relation de confiance avec les animaux et s’occuper d’animaux sauvages qui, même s’ils sont en captivité, peuvent à tout moment se montrer agressifs, voire dangereux.
  • Être habile et savoir utiliser le matériel médical : le soigneur animalier doit être doué d’une bonne habilité manuelle, en particulier dans son rôle d’assistante du vétérinaire, et il doit à ce titre savoir manier le matériel médical.
  • Être passionné par les animaux : le métier de soigneur animalier est un métier exigeant, qui impose parfois de travailler le soir, le week-end et les jours fériés. Les rythmes de travail demandent une grande disponibilité. Il faut donc être réellement intéressé par le travail afin d’accepter de tels sacrifices.
Voir Aussi  Je ne sais pas quoi faire de ma vie – La solution

Remarque : aptitude à travailler en équipe, sang-froid et résistance psychologique complètent utilement ce tableau des qualités et compétences requises pour devenir soigneur animalier.

Salaire d’un soigneur animalier

1image1

Le soigneur animalier débutera au SMIC, soit 1466 € brut mensuel.

Son salaire augmente avec l’expérience, pour atteindre en fin de carrière 1815 € brut mensuel.

Le salaire varie également en fonction du niveau de qualification et du type d’animaux pris en charge, ainsi que du lieu d’exercice du métier.

Devenir Soigneur animaliers : Quelles sont les débouchés ?

Le soigneur animalier peut travailler dans un parc zoologique public ou privé, dans une animalerie, un refuge comme ceux de la Société protectrice des animaux ou encore dans une clinique vétérinaire.

Néanmoins, les possibilités d’embauche dans un parc zoologique sont très limitées, on n’en compte guère plus de quelques-uns par an, entre cinq et six.

Dans les zoos d’État, qui est rattaché au muséum d’histoire naturelle, le recrutement se fait sur concours, ouvert au niveau CAP ; il y a environ un poste tous les deux ans qui s’ouvrent.

Le soigneur animalier qui travaille dans un zoo géré par une commune a le statut d’employé municipal ; s’il exerce dans un zoo privé, il n’a en revanche aucun statut officiel.

S’il travaille dans un zoo, le soigneur débutant sera affecté dans différents services afin de recevoir sa place dans un poste stable, pour faire ses preuves et de voir où il se sent le plus à l’aise et efficace.

Il peut notamment, s’il est affecté à l’accueil du public, devoir organiser des visites guidées, créer des animations autour des animaux et répondre aux questions des visiteurs.

Voir Aussi  Devenir Administrateur des ventes : missions, salaire et formation

Les possibilités d’évolutions varient en fonction de l’employeur, du parcours personnel et professionnel de chacun, mais aussi et surtout des formations complémentaires qu’il est possible de suivre, notamment pour devenir chef animalier, voire de responsable de parc privé.

Il est également possible de s’orienter vers le métier d’auxiliaire vétérinaire, voire de vendeur en animalerie.

Lecture conseillée :

Trouver votreFormations pour devenir Soigneur animaliers


Les avantages et inconvénients du métier de Soigneur Animalier

Le métier de Soigneur Animalier est très intéressant et peut offrir de nombreux avantages, tels qu’une opportunité de travailler avec des animaux, un environnement de travail passionnant et une variété d’activités. Il a également ses inconvénients, notamment le temps et le stress supplémentaires qui lui sont associés. Pour décider si le métier de Soigneur Animalier est fait pour vous, voici un tableau comparatif résumant ses avantages et ses inconvénients.

Avantages Inconvénients
Travailler avec des animaux Le temps et le stress associés
Environnement passionnant Les heures supplémentaires
Une variété d’activité L’incertitude du travail
Un salaire relativement élevé La nature physique du travail
Une formation continue La pression constante

Enfin, il y a une bonne raison de devenir Soigneur Animalier. Les soignants animaliers travaillent dur pour s’assurer que les animaux dont ils ont la charge sont soignés, nourris et entretenus correctement. En plus d’offrir un sentiment de satisfaction personnelle, cela contribue également à améliorer la vie des animaux et à soutenir l’économie locale. C’est une passion passionnante et gratifiante qui permet aux gens de faire un travail qui compte et qui a des effets durables.

4.1/5 - (30 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut