Devenir moniteur d’auto-école : missions, salaire et formation

Devenir moniteur d’auto-école : missions, salaire et formation
Devenir moniteur d’auto-école : missions, salaire et formation

Devenir moniteur d’auto-école : missions, salaire et formation

840 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de moniteur d’auto-école vous intéresse ? Pédagogue et patient, vous aimez conduire ? Vous connaissez parfaitement le code de la route et faites preuve de la plus grande vigilance ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir moniteur d’auto-école

La mission première d’un moniteur d’auto-école est d’enseigner la conduite et la sécurité routière aux élèves en apprentissage. Il est en effet un professionnel indispensable dans la formation à la conduite d’un véhicule (comme une voiture, une moto ou encore un poids-lourd).

Garant de leur sécurité et de leur apprentissage, le moniteur d’auto-école connaît parfaitement le code de la route. Aussi, il suit ses apprentis tout au long de leur formation en leur donnant de nombreux conseils et peut même les accompagner le jour de l’examen final.

Pour transmettre son savoir à travers des cours théoriques et de la pratique, ce professionnel élabore minutieusement ses leçons. Assis derrière son volant, il forme les jeunes conducteurs en les sensibilisant à la sécurité routière. De plus, il assure les cours de code au sein de l’auto-école en fournissant des explications et conseils avisés à ses élèves.

Le moniteur d’auto-école est avant tout un enseignant et un formateur qui doit toujours être pédagogue. Il sait mettre en confiance les élèves pour qu’ils apprennent à conduire sans peur et sans difficulté. Il adapte ses enseignements en fonction du type de conducteur qu’il doit former.

Dans le cadre de son métier, le moniteur d’auto-école effectue différentes missions liées à a conduite et au code de la route.

Préparer et animer les séances de code

Avant de passer à la conduite, les élèves doivent connaître le code de la route et les règles de sécurité routière. Le moniteur d’auto-école préparer et anime ces séances de code au sein de l’auto-école. A la fin de chaque question, il leur donne des explications détaillées qui leur seront utiles une fois au volant du véhicule.

Il accompagne également ses élèves le jour du code et assure leur inscription à une session dans un centre d’examen agréé.

Expliquer le fonctionnement d’un véhicule

Durant la première heure de conduite, le moniteur d’auto-école prend le temps d’expliquer à son élève le fonctionnement d’un véhicule. Une fois que la partie technique est détaillée, il lui apprend le maniement de celui-ci. Il lui montre comment tourner un volant, comment démarrer, et à quoi servent les différentes pédales.  Il lui fait également une démonstration du levier de vitesse et lui apprend à régler ses différents rétroviseurs.

Donner des cours de conduite

En fonction du véhicule, le moniteur d’auto-école assure les cours de conduite sur route ou plateau. Avec la plus grande vigilance et attention, il apprend à ses élèves à conduire tout en respectant le code de la route et la sécurité routière. Il n’hésite pas à intervenir en cas de danger imminent à l’aide de son volant et de ses pédales.

Voir Aussi  Devenir RRH – Responsable des Ressources Humaines : salaire…

En outre, ce professionnel remplit la fiche de suivi de formation après chaque cours. Il leur fait également passer des tests de conduite pour évaluer leurs compétences et connaître leurs points faibles. Ces mises en situation sont très importantes afin de bien préparer les élèves à l’examen de conduite.

Adapter ses cours en fonction de ses élèves

Chaque élève possède son propre profil et avance à son rythme. Le moniteur d’auto-école en a conscience et c’est pour cela qu’il adapte ses cours en fonction de chaque apprenti. Son but étant en effet de leur apprendre à conduire avec aisance, sans peur et avec la plus grande sécurité.

Accompagner les élèves le jour du permis

Le moniteur d’auto-école est toujours présent le jour de l’examen de conduite. Il prend place à l’arrière du véhicule durant le temps de l’examen afin de dialoguer avec l’inspecteur et de rassurer ses élèves.

Gérer le parc de voitures

En plus de l’apprentissage à la conduite, ce professionnel doit gérer le parc des voitures de l’auto-école. Il assure le suivi et la maintenant des véhicules en réalisant différents contrôles quotidien.

Gérer les démarches administratives de l’école

Enfin, le moniteur d’auto-école gère toute la partie administrative de l’entreprise. Il créait les dossiers des élèves, les inscrits aux sessions de code et de conduite, fait les demandes de permis de conduire à la préfecture et traite les frais liés au permis.

Qualités pour devenir moniteur d’auto-école

Le métier de moniteur d’auto-école exige de posséder certaines qualités et compétences professionnelles.

  • Etre pédagogue : le moniteur d’auto-école a pour mission de transmettre son savoir. En tant qu’enseignant, il doit faire preuve de la plus grande pédagogie pour faire passer son message.
  • Posséder un grand sens relationnel : ce professionnel côtoie tous les jours des personnes. Il doit être en-mesure d’échanger avec aisance et de manière naturelle.  
  • Avoir une bonne condition physique : les nombreuses heures de travail d’un moniteur d’auto-école se réalise assis. Il doit être en bonne condition physique et ne surtout pas souffrir de problèmes de dos.
  • Etre résistant au stress : nombreuses sont les situations stressantes lorsque l’on apprend à conduire à un élève. Le moniteur doit toujours savoir garder son sang-froid, même en cas de danger imminent.
  • Etre réactif et vigilant : pour pouvoir intervenir si un danger se présente pour assurer la sécurité des élèves mais également des autres usagers de la route.
  • Etre disponible : le moniteur d’auto-école doit avoir un emploi-du-temps flexible pour s’adapter à ses élèves.
  • Avoir une parfaite connaissance du code de la route et de la sécurité routière : ce professionnel doit également se tenir au courant des dernières mises à jour.
  • Maîtriser parfaitement un véhicule : pour apprendre à conduire, le moniteur d’auto-école doit lui-même être un expert en la matière.
Voir Aussi  Devenir Sommelier : missions, salaire et formation

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir moniteur d’auto-école ?

Le métier de moniteur d’auto-école est très réglementé en France. Il faut donc obligatoirement être titulaire du TP ECSR : titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (anciennement Bepecaser).

Formations pour devenir moniteur d’auto-école

La de moniteur d’auto-école est seulement accessible avec le TP ECSR.

Sans diplôme

TP ECSR : titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière

Le TP ECSR : titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière est un titre professionnel homologué offrant un niveau BAC +2. Il s’agit d’une formation payante qui s’organise autour de 2 certificats de compétences professionnelles (CCP). Pour s’inscrire, le candidat doit :

  • Avoir au moins 20 ans
  • Etre titulaire du permis B
  • Avoir été reconnu apte à la visite médicale préfectorale
  • Posséder un casier judiciaire vierge

Pour valider ce diplôme, le candidat doit réussir l’examen de ces 2 CCP après 910 heures de cours dans un centre de formation agrée. En outre, il est possible de le compléter avec deux certificats de spécialisation : 2 roues et poids lourds.

Néanmoins, l’autorisation d’enseigner la conduite doit être renouvelée tous les 5 ans, avec visite médicale.


Quel salaire pretendre en devenant moniteur d’auto-école

Le salaire mensuel d’un moniteur d’auto-école est équivalent au SMIC (soit 1302,64 euros net par mois). Avec plus de trois ans d’expérience, il peut gagner aux alentours de 2087.16 euros net mensuels.

Devenir moniteur d’auto-école : Quelles sont les débouchés ?

Le moniteur d’auto-école peut facilement trouver un emploi dans une auto-école. En acquérant au moins deux ans d’expérience, il peut évoluer vers un poste d’exploitant d’auto-école (un agrément préfectoral est cependant exigé).

Il peut enfin passer le concours de recrutement d’inspecteur du permis de conduire.

Devenir salarié en tant que moniteur d’auto-école

Pour trouver un emploi, le moniteur d’auto-école doit obligatoirement être titulaire du TP ECSR. Les sites de recherche d’emploi peuvent également être utiles pour trouver des annonces intéressantes. Enfin, il peut déposer sa candidature dans les auto-écoles les plus proches.

;new advadsCfpAd( 34838 );

Les avantages et inconvénients du métier de moniteur d’auto-école

Le métier de moniteur d’auto-école est très intéressant et peut représenter un challenge stimulant pour ceux qui aiment l’enseignement et le travail avec les jeunes adultes. Il offre également une variété d’expériences de travail et de possibilités de carrière pour ceux qui sont intéressés à enseigner aux autres à conduire un véhicule. Voici un aperçu des avantages et des inconvénients du métier de moniteur d’auto-école.

Voir Aussi  Devenir Cadet de la République : missions, salaire et formation

Avantages

Avantages Inconvénients
Salaire décent et opportunités d’augmentation Horaire non flexible
Grande satisfaction personnelle Risque accru d’accidents
Travail de mentorat et de soutien Stress et responsabilité supplémentaires
Travail stimulant et varié Travail à l’extérieur dans des conditions météorologiques difficiles

Pourquoi devenir moniteur d’auto-école ?

En tant que moniteur d’auto-école, vous aurez l’occasion de travailler avec des étudiants motivés qui veulent apprendre à conduire et à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour le faire en toute sécurité. Vous aurez également l’occasion de partager vos connaissances et vos expériences avec les étudiants et de les aider à réussir leur examen de conduite. De plus, vous serez en mesure d’acquérir une variété de compétences intéressantes et utiles, notamment en matière de communication, de gestion du stress et de relations interpersonnelles. Enfin, ce poste offre une bonne rémunération et des opportunités d’augmentation.

Les différents éléments qui influencent le salaire d’un moniteur d’auto-école

Les différents éléments qui influencent le salaire d’un moniteur auto école peuvent varier en fonction de divers facteurs. Tout d’abord, l’expérience et les qualifications jouent un rôle crucial dans la détermination du salaire d’un moniteur. Les années passées à former des élèves et à accumuler de l’expérience pratique peuvent conduire à une augmentation de la rémunération. De plus, les moniteurs ayant des certifications supplémentaires, telles que l’obtention d’une licence d’instructeur professionnel, peuvent être mieux rémunérés en raison de leurs compétences spécialisées.

Un autre élément à prendre en compte est la localisation géographique. Le salaire de cet instructeur peut varier d’une région à l’autre en raison des différences économiques et du coût de la vie. Par exemple, les moniteurs travaillant dans les grandes villes où la demande est élevée et le coût de la vie est élevé ont tendance à bénéficier de salaires plus élevés que ceux travaillant dans des zones rurales moins peuplées.

De plus, le type d’emploi peut également avoir un impact sur la rémunération. Les moniteurs d’auto-école peuvent être soit des salariés d’une entreprise, soit des travailleurs indépendants. Les travailleurs indépendants ont généralement la possibilité de fixer leurs tarifs, mais ils doivent aussi prendre en compte les coûts liés à leur propre entreprise. En revanche, les moniteurs salariés peuvent bénéficier d’avantages supplémentaires tels que des congés payés ou des avantages sociaux.

4.9/5 - (19 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut
Retour haut de page