Devenir kinésithérapeute : missions, salaire et formation

Devenir kinésithérapeute : missions, salaire et formation
Devenir kinésithérapeute : missions, salaire et formation

Devenir kinésithérapeute : missions, salaire et formation

891 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de kinésithérapeute vous intéresse ? Empathique et de bonne condition physique, vous aimez venir en aide aux autres ? Vous êtes à l’écoute des besoins et aimez prodiguer des massages ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir kinésithérapeute 

Le kinésithérapeute a pour mission de réaliser des actes de massages et des exercices de gymnastique médicale. Il vient en aide aux personnes souffrant d’une diminution de leurs capacités fonctionnelles, de troubles psychomoteurs, vasculaires ou encore respiratoires.

Ce spécialiste de la rééducation motrice soigne aussi bien les affections bégnines (comme la scoliose, les torticolis, ou encore les entorses) que les gros traumatismes (liés à un accident). Pour permettre à ses patients de retrouver leurs capacités, ce professionnel utilise différentes techniques comme les massages thérapeutiques, la relaxation neuromusculaire, la cryptothérapie ou encore la balnéothérapie. Ainsi, il stimule les tissus endommagés et assure une rééducation corrective, compensatrice ou neuromusculaire.

Pour répondre au mieux aux besoins de ses patients, le kinésithérapeute doit prendre en compte leurs capacités physiques. Il adapte ses séances en fonction du profil de chaque patient pour obtenir des résultats rapides et efficaces.

Généralement, un kinésithérapeute travaille comme libéral en ouvrant son propre cabinet de kinésithérapie. Mais il peut aussi faire le choix de travailler comme salarié dans un centre hospitalier, une maison de retraite ou un centre de rééducation.

Nombreuses sont les missions que doit réaliser un kiné au cours de ses séances. Celles-ci se présentent comme suit.

Etudier le dossier médical du patient

Pour adapter son programme de rééducation aux besoins de son patient, le kinésithérapeute analyse tout d’abord son dossier médical. Il prend également le soin durant ce premier entretien de poser des questions pour en apprendre plus sur ses besoins et son profil.

Elaborer un diagnostic

Grâce aux informations récoltées, le kinésithérapeute peut élaborer un diagnostic précis. Ainsi, il peut mettre en place les objectifs de soins les plus adaptés et qu’il effectuera durant la séance. Cela lui est nécessaire pour pouvoir choisir la meilleure technique de massage ou de rééducation.

Voir Aussi  Devenir lieutenant de police : missions, salaire et formation

Soulager le patient grâce à la kinésithérapie

Ce professionnel peut utiliser différentes techniques de kinésithérapie afin de soulager ses patients de leurs maux. Au cours de la séance il peut faire des massages thérapeutiques, des mouvements de gymnastique médicale avec des appareils (comme des poids). Mais, il peut aussi utiliser l’eau chaude ou froide, ou encore les ultrasons pour obtenir des résultats.

Qualités pour devenir kinésithérapeute 

Un bon kinésithérapeute doit posséder certaines qualités essentielles afin de pouvoir assurer un bon travail sur ses patients.

  • Le contact humain : un kiné reçoit de nombreux patients par jour et peut être amené à travailler en équipe (en milieu hospitalier). C’est pourquoi il est indispensable qu’il ait le sens du relationnel et qu’il aime être en contact avec les autres.
  • La patience : le travail du kinésithérapeute s’inscrit souvent sur du long terme. Il doit donc être patient et apprendre également à ses patients à savoir savourer chaque petite victoire.
  • Une bonne forme physique : ce professionnel travaille souvent debout mais doit également soutenir et soulever des patients en béquilles ou en fauteuil roulant. Il est impératif qu’il soit robuste et qu’il ait une bonne hygiène de vie.
  • L’empathie : cette qualité est essentielle pour exercer la profession de kinésithérapeute. Il sait être à l’écoute de ses patients et est en-mesure de parfaitement identifier leurs besoins.
  • La discrétion professionnelle : le patient doit toujours avoir confiance en son kinésithérapeute. C’est pourquoi, celui-ci est tenu au secret professionnel et ne doit pas se montrer intrusif dans sa vie privée.
  • L’amour du métier : être passionné par son travail est nécessaire pour un kiné. Il ne compte pas ses heures et prend toujours plaisir à aider les autres en les soulageant.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir kinésithérapeute  ? ?

Pour exercer la profession de kinésithérapeute, le DE (diplôme d’Etat) de masseur kinésithérapeute, est obligatoire. Néanmoins, les titulaires de certains diplômes dans le domaine de la santé (comme les infirmiers), peuvent intégrer une formation de masso-kinésithérapie.

Voir Aussi  Salaire joueur de foot : combien gagne un joueur de foot en 2023

Formations pour devenir kinésithérapeute 

Plusieurs formations permettent de pouvoir s’inscrire au DE de masseur kinésithérapeute. Pour ceux qui souhaitent devenir kinésithérapeute, voici quelques exemples de formations. 

Niveau BAC

Licence option “Accès Santé”(L.AS.)

La licence option “Accès Santé”(L.AS.) est une nouvelle voie qui permet d’entrer en 2ème année d’études de santé dans la filière MMOPK. Grâce aux différentes matières enseignées et à la spécialité choisie, les étudiants peuvent préparer le DE de masseur kinésithérapeute.

Formation en Masso-Kinésithérapie

La formation en Masso-Kinésithérapie se prépare sur quatre ans et exige une première année de sélection. Les étudiants doivent en effet intégrer une école de kiné appelée IFMK – Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie.

Licence pro métiers de l’information : métiers du journalisme et de la presse

La licence pro métiers de l’information : métiers du journalisme et de la presse est un diplôme national qui offre un niveau BAC +3. La formation dure entre 1 et 3 ans, en fonction du niveau d’études de l’étudiant. Elle permet de se spécialiser dans la presse écrite.

Niveau licence

Le DE (diplôme d’Etat) de masseur kinésithérapeute

Le DE (diplôme d’Etat) de masseur kinésithérapeute offre un niveau d’études BAC +5. La durée totale de cette formation est de 5 ans et est accessible après une première année universitaire dans le domaine de la santé.

Quel salaire pretendre en devenant kinésithérapeute 

En début de carrière, un kinésithérapeute gagne en moyenne 1 350€ nets par mois. Pour un kiné libéral, il peut prétendre à environ 2 000€ nets. Avec l’expérience et une clientèle plus conséquente, il peut envisager les 3 000 euros nets par mois.

Devenir kinésithérapeute  : Quelles sont les débouchés ?

Outre le fait de pouvoir travailler en libéral en ouvrant son propre cabinet, le kinésithérapeute débutant n’aura aucun mal à trouver un emploi. En effet, les structures qui recherchent son profil sont nombreuses comme les hôpitaux, les centres de rééducation ou encore les maisons de retraite et les centre de thalassothérapie.

Très sollicité, ce professionnel peut également se créer une large clientèle en travaillant à son compte. De plus, s’il le souhaite, il peut aussi réaliser des consultations à domicile.

Voir Aussi  Comment travailler dans un zoo en 2023 : 7 formations courtes

Devenir salarié en tant que kinésithérapeute 

Le savoir-faire d’un kinésithérapeute est très recherché par différents établissements. Ce professionnel ne doit donc pas hésiter à présenter son CV aux structures qui l’intéressent pour espérer décrocher un entretien d’embauche. Pour gagner du temps, les plateformes de recherches d’emploi en ligne sont aussi un excellent moyen de décrocher un emploi.

Rejoindre le métier de kinésithérapeute : avantages et inconvénients

Le métier de kinésithérapeute est un métier qui requiert des compétences et des connaissances en sciences humaines et médicales. Il s’agit d’un métier très gratifiant qui peut offrir une variété d’opportunités professionnelles. Cependant, tout comme tous les métiers, il y a des avantages et des inconvénients à devenir kinésithérapeute.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du métier de kinésithérapeute

Avantages Inconvénients
Rémunération élevée De longues heures de travail
Travailler avec des personnes Risque de blessure
Multiples possibilités d’emploi Pression professionnelle
Satisfaction personnelle Incertitude de l’emploi

Pourquoi devenir kinésithérapeute ?

Devenir kinésithérapeute est une excellente façon de faire une différence dans la vie des autres. Les kinésithérapeutes sont des personnes passionnées, qui ont un excellent sens de l’écoute et qui sont très bien formées pour aider les autres à retrouver leur mobilité et leur autonomie. Ils peuvent travailler dans de nombreux domaines et offrir des traitements adaptés aux besoins des patients. En outre, ce métier offre une grande satisfaction personnelle et une rémunération élevée.

Cependant, le métier de kinésithérapeute n’est pas sans risques. Les kinésithérapeutes peuvent être soumis à de longues heures de travail et à une pression professionnelle élevée. De plus, l’emploi peut être instable et l’avenir du métier est incertain.

En conclusion, le métier de kinésithérapeute est un métier très gratifiant qui offre une rémunération élevée et une variété d’opportunités professionnelles. Cependant, comme tout métier, il comporte des risques et des inconvénients qu’il est important de prendre en compte avant de se lancer.

4.2/5 - (16 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut