contact@centenaire.org 4306 euros brut en net
centenaire.org

Devenir Exploitant agricole : missions, salaire et formation

Devenir Exploitant agricole : missions, salaire et formation
Devenir Exploitant agricole : missions, salaire et formation

Devenir Exploitant agricole : missions, salaire et formation

479 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’exploitant agricole vous intéresse ? Vous êtes amoureux de la campagne, vous avez l’esprit d’entreprise et une bonne condition physique ? Vous êtes commercial dans l’âme et vous avez une bonne capacité d’adaptation ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Exploitant agricole 

L’exploitant agricole est un professionnel spécialisé dans la production animale, la production horticole ou la production de céréales. En tant que producteur et technicien, ses missions consistent en la production de viandes, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits. Mais ce n’est pas tout ! L’exploitant agricole peut également exercer, en complément, des activités touristiques, de restauration ou de vente directe.

Être un exploitant agricole, c’est être un véritable chef d’entreprise. Il s’occupe de toutes les activités liées à la culture, à la transformation et à la vente du produit de ses terres. L’exploitant agricole est donc souvent le propriétaire d’une exploitation, mais il peut arriver qu’il soit plutôt locataire. Généralement, il dirige une entreprise qui va être une entreprise individuelle ou une société. Dans ce cas, il peut s’agir d’une entreprise agricole à responsabilité limitée (EARL), d’un groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) ou encore d’une société civile d’exploitation agricole (SCEA).

Les journées de ce professionnel sont rythmées par les saisons pour semer, entretenir les cultures, soigner le bétail, récolter, vendre, etc. Il s’occupe aussi de l’aménagement et de l’équipement de la ferme et veille à l’évolution de ses installations. Il embauche et dirige la main-d’œuvre, planifie et s’assure de l’exécution des différents travaux requis. Ensuite, il s’occupe de la promotion, de la mise sur le marché et de la vente de ses produits. Ceux-ci seront vendus aux commerçants, aux grossistes ou directement aux particuliers sur les marchés.

En tant que chef d’entreprise, l’exploitant agricole s’occupe également de la comptabilité, des relations avec les institutions financières et de la gestion administrative de son activité. Par ailleurs, il doit être en mesure de trouver les bons partenaires et de bien négocier le prix des produits dont il a besoin pour son exploitation, mais aussi ceux qu’il aura à vendre.

Culture

L’exploitant agricole cultive des légumes, des céréales ou des fruits. Il utilise pour cela des machines adaptées aux types de culture qu’il pratique. On peut citer par exemple l’épandeur pour pulvériser des engrais ou encore la moissonneuse pour récolter le blé.

Voir Aussi  Devenir Banquier : missions, salaire et formation

Au quotidien, son travail consiste à labourer, semer et traiter les cultures avec des produits phytosanitaires. Ensuite, il cueille et stocke les récoltes afin de réaliser les premiers traitements de conditionnement.

Élevage

Lorsqu’il est éleveur, l’exploitant agricole s’occupe de nourrir, soigner et organiser la reproduction d’animaux à des fins commerciales. Ses tâches quotidiennes dans ce cas vont dépendre du type d’élevage choisi et de sa finalité : élevage de bœufs, vaches laitières, moutons, chèvres, porcs, sangliers, lapins, poules, autruches, oies, escargots, etc.

Cependant, il sera généralement question de veiller au développement des animaux, à leur alimentation, à leur reproduction, à l’entretien des locaux et des pâtures ainsi qu’à l’hygiène et au suivi médical.

Qualités pour devenir Exploitant agricole 

Qu’il soit un cultivateur, un éleveur ou les deux à la fois, l’exploitant agricole est avant tout un véritable chef d’entreprise. Il doit donc avoir de solides compétences à la fois techniques, culturales et/ou vétérinaires. Il doit être en mesure d’identifier le type d’intervention, préparer le matériel et les outillages, surveiller et entretenir sa production, récolter, conditionner un produit et le commercialiser.

C’est aussi un bon planificateur qui va coordonner le travail d’une équipe, préparer les commandes, suivre l’état des stocks, définir les besoins en approvisionnement, réaliser une gestion comptable et administrative. Commercial dans l’âme, l’exploitant agricole sait trouver de bons partenaires pour son activité et négocier le prix de ce qu’il achète et de ce qu’il produit. Il a aussi des compétences humaines nécessaires à sa profession. En voici quelques-unes :

  • La polyvalence : l’exploitant agricole est à la fois un producteur et un technicien. Il a des connaissances en agriculture et en technique d’élevage et de culture.
  • L’ouverture d’esprit : pour s’informer et s’adapter aux tendances, nouvelles technologies appliquées à son domaine. Par ailleurs, l’informatique devient de plus en plus indispensable.

Enfin, il a une bonne condition physique, respecte les normes sanitaires et de sécurité en vigueur, protège l’environnement, a le sens de l’observation et le sens des décisions. L’exploitant agricole sait quels types d’investissements réaliser, effectue les choix qu’il faut en fonction des sols et des débouchés commerciaux.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Exploitant agricole  ??

Il est nécessaire d’avoir un diplôme de niveau Bac minimum pour exercer le métier d’exploitant agricole.

Voir Aussi  Devenir Architecte d’intérieur : missions, salaire et formation

Formations pour devenir Exploitant agricole 

Si vous souhaitez devenir exploitant agricole, vous devez justifier d’une CPA (Capacité professionnelle agricole) qui nécessite au moins d’avoir le Bac. Sans cela, vous ne pourrez pas vous installer ou encore bénéficier de certaines aides financières. En dehors des Bac pro qui permettent de poursuivre vers d’autres formations, il existe également des certificats de spécialisation et des licences professionnelles.

Voici quelques pistes de formations que vous pourrez suivre pour exercer le métier d’exploitant agricole.

Niveau Bac

Bac pro CGEAConduite et Gestion de l’Exploitation Agricole

Le Bac pro CGEA est un diplôme de professionnels qui peuvent devenir des responsables d’entreprise agricole ou salariés hautement qualifiés. La formation d’une durée de 3 ans prépare les étudiants à la gestion des cycles de productions végétales ou animales.

Bac STAVSciences et technologies de l’agronomie et du vivant

Le Bac STAV est un diplôme qui se prépare dans les lycées agricoles. La formation d’une durée de 3 ans est principalement tournée vers les enjeux de notre siècle (protection de l’environnement, gestion des ressources naturelles…). Elle propose 3 options à savoir :

  • Technologie de la production agricole
  • aménagement et valorisation des espaces
  • biotechnologies et alimentation.

Niveau Bac +2

BTSA ACSE – Analyse et conduite de systèmes d’exploitation

Le BTSA ACSE – Analyse et conduite de systèmes d’exploitation forme des techniciens qui peuvent mener et gérer une exploitation. À la fin de la formation de 2 ans, les étudiants deviennent des animateurs, des conseillers et des commerciaux dans le secteur agricole ou para-agricole.

Ils sont en mesure d’analyser les exploitations agricoles, de concevoir des systèmes de production et de conseiller les exploitants dans la production animale ou végétale.

Niveau Bac +5

Diplôme d’ingénieur agricole

Après 3 ans de formation, le diplôme d’ingénieur en agriculture, agronomie est délivrée à des professionnels disposant désormais d’un solide niveau scientifique pour occuper des postes d’ingénieurs dans la filière du vivant. Ils peuvent donc exercer des métiers dans les domaines de l’agriculture, de l’agronomie, de l’environnement et l’aménagement rural, de l’agroalimentaire, des bio-industries, etc.


Salaire

1image1

La rémunération d’un exploitant agricole est variable et dépend fortement de son expérience, de la qualité de son exploitation, de sa production et de l’étendue de celle-ci.

Voir Aussi  Devenir Hacker éthique : missions, salaire et formation

Cependant, on estime qu’un exploitant agricole gagne entre 1 300 et 3 200 euros brut par mois.

Devenir Exploitant agricole  : Quelles sont les débouchés ?

Généralement, les exploitants agricoles débutent comme salariés d’exploitations. Avec l’expérience, ils peuvent ensuite reprendre leur propre affaire, l’investissement pour s’installer étant très élevé. Soulignons toutefois que l’État propose des aides pour donner un coup de pouce aux débutants qui souhaitent créer ou reprendre une exploitation.

Un exploitant agricole peut également se tourner vers le monde de la formation et occuper un poste de formateur agricole au sein d’un établissement d’enseignement privé ou public. Avec un Certificat d’aptitude à l’enseignement dans les collèges agricoles (CAECA), il peut devenir professeur.

Enfin, un exploitant agricole, avec l’expérience, peut devenir directeur ou chef de projet agricole régional.

Devenir salarié en tant que Exploitant agricole 

2image2

Pour exercer le métier d’exploitant agricole en tant que salarié, avant de créer ou reprendre une exploitation, vous pouvez déposer des candidatures aux offres d’emploi disponibles sur des sites d’emploi comme indeed.com ou poleemploi.fr.

Avantages et inconvénients de devenir un exploitant agricole

Exploiter une ferme est une tâche difficile, mais il y a des avantages et des inconvénients à ce métier. Voici un tableau comparatif des avantages et des inconvénients du métier d’exploitant agricole :

Avantages Inconvénients
Travail en plein air Heures de travail longues et irrégulières
Travail autonome Revenus instables et peu élevés
Travail physique et satisfaisant Responsabilités importantes et stressantes
Travail gratifiant Conditions météorologiques extrêmes
Contact étroit avec la nature Incertitude quant aux prix et à la demande

Pourquoi devenir exploitant agricole ?

Devenir un exploitant agricole est une décision importante. Il est important de considérer les avantages et les inconvénients avant de prendre une telle décision. Si vous aimez le travail en plein air et que vous aimez travailler de manière autonome, cela peut être une bonne option pour vous. Vous aurez également la satisfaction de travailler dur et de produire des produits alimentaires sains. Cependant, les revenus peuvent être instables et les conditions météorologiques peuvent être extrêmes, ce qui rend le travail difficile. Il est important de considérer tous les aspects avant de prendre une telle décision.

5/5 - (21 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut