Devenir Détective privé : missions, salaire et formation

Devenir Détective privé : missions, salaire et formation
Devenir Détective privé : missions, salaire et formation

Devenir Détective privé : missions, salaire et formation

495 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de détective privé vous intéresse ? En plus de votre expertise juridique, vous êtes sérieux et discret ? Vous êtes méthodique, organisée et ne foncez pas tête baissée dans les affaires ? Enfin, vous êtes pugnace, observateur et très patient ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Missions

Encore appelé agent de recherches privées, le détective privé est un professionnel engagé par un particulier ou une entreprise pour faire une filature ou résoudre une enquête dans un cadre bien défini. Sa mission principale consiste à recueillir des données et des preuves destinées à des clients qui en ont besoin pour défendre leurs intérêts.

Le détective privé peut être généraliste ou spécialisé dans un domaine donné (traque des conjoints infidèles, la recherche des personnes disparues, l’espionnage industriel, lutte contre les fraudes et les escroqueries, etc.). Les banques, les agences de recouvrement, les huissiers et les compagnies d’assurances sont quelques-uns de ses principaux clients.

En amont, ses actions s’apparentent à celles de la police ou de la gendarmerie. Salarié ou indépendant, il est constamment à la poursuite de la vérité et de preuves pour étayer des dossiers judiciaires. Ainsi, les missions d’un détective privé sont multiples. Une fois mandaté par son client, il doit suivre de près sa cible, parfois à des heures très tardives.

Analyser laProfil type pour devenir Détective privé 

Si la mission principale d’un détective privé consiste à faire la lumière sur une situation, il faut noter qu’il n’a pas obligation de résultats, mais de moyens. Autrement dit, il doit tout mettre en œuvre pour mener à bien ses enquêtes, même s’il n’atteint pas le but.

Ainsi, sa mission commence par un rendez-vous avec le client au cours duquel il s’assure de la moralité de ce dernier et de la légalité de son dossier. Il pourra ainsi évaluer sa capacité à mener à bien la mission avant de s’engager.

Les missions qui lui sont assignées sont généralement de deux types : les enquêtes administratives et les enquêtes de terrain. Par la suite, le détective privé signe avec son client un contrat de mandat et une convention d’honoraires.

Mener l’enquête

La phase opérationnelle de ses missions (l’enquête) consiste à recueillir des informations. Pour y arriver, le détective privé utilise deux principales sources d’information : les documents et les personnes.

Dans le premier cas, il procède à des fouilles d’archives, de journaux, de lettres, de courriels, d’agendas, de chat, de profil sur les réseaux sociaux, etc.

Dans le cadre de recueil d’informations sur la personne, le détective privé se charge de surveiller les mouvements de sa cible : les raisons sont variées, allant de confirmation d’une infidélité conjugale à celle de l’abandon de poste en l’absence des responsables.

Il passe de longs moments à surveiller les déplacements de la personne en prenant soin d’enregistrer des preuves palpables sans se faire repérer ; ce qui demande l’utilisation d’enregistreur photos et vidéos, d’appareils GPS, de télescopes, etc.

Rédiger des rapports d’enquête

De façon ponctuelle, le détective privé procède à un bilan des informations réunies :

  • rassemblement et classement des documents consultés et faits observés
  • exploitation des indices
  • mise en relation des preuves.

Cet exercice quotidien lui permet de rédiger les documents de restitution (rapport de vacation, courriers, notes) et un rapport de synthèse.

Si l’affaire entre dans un cadre judiciaire, les documents seront transmis à l’avocat de son client.

Gérer et développer son agence

Lorsqu’il évolue à son propre compte, le détective privé se consacre à d’autres activités allant dans le sens de la pérennité de son entreprise :

  • rechercher et répondre aux clients
  • rédiger les actes administratifs
  • promouvoir son agence
  • recruter (en cas de besoin).

Qualités pour devenir Détective privé 

Pour mener sans difficulté les nombreuses missions qui incombent à sa responsabilité, le détective privé doit posséder des compétences et des qualités humaines essentielles. Si la discrétion, la persévérance et la curiosité sont des qualités intrinsèques liées à son métier, ce professionnel doit disposer de nombreux autres savoir et savoir-être :

  • De solides connaissances en droit : cette compétence lui est nécessaire, d’une part pour diriger ses enquêtes dans un cadre réglementaire et d’autre part, pour rédiger des documents administratifs valables.
  • Une maîtrise de l’outil informatique : parfois, le détective privé est appelé à fouiller des documents numériques ou à suivre des personnes sur Internet. À ce propos, la maîtrise des nouvelles technologies (bases de données, TIC, etc.) est indispensable.
  • Un grand sens du relationnel : pour collecter des preuves dans le cadre de ses enquêtes, le détective privé doit user de bonhomie, d’empathie et de son sens de contact afin d’inspirer confiance et recevoir des confidences de la part de ses interlocuteurs.
  • Une bonne capacité rédactionnelle : l’aptitude à vulgariser et à convaincre par écrit est indéniable au profil du détective privé. Dans le cadre de ses missions, il doit rédiger des demandes d’autorisation, des rapports synthétiques qui s’élèvent à des dizaines de pages.
  • La patience et l’organisation : conduire une enquête nécessite de la patience, de la minutie et de la méticulosité pour passer au peigne fin les documents et suivre les mouvements. Pour dénouer une situation, une enquête peut prendre des semaines, voire des mois.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Détective privé  ??

Pour obtenir la licence d’agent de recherches privées (le document d’aptitude à la profession), il faut obligatoirement présenter un diplôme reconnu par l’État. Les titres, les CQP et les licences professionnelles (Bac +3) sont les diplômes qui donnent accès à ce corps de métier.

Formations pour devenir Détective privé 

Il existe plusieurs formations permettant de devenir un agent de recherches privées. Pour ceux qui souhaitent évoluer dans ce domaine, voici quelques exemples de parcours à suivre.

Niveau Bac +2

CQP Enquêteur salarié

Cette formation s’étend sur 2 ans après le baccalauréat et est dispensée par l’IFAR, un institut sis à Montpellier. Le titulaire de ce diplôme dispose de toutes les notions nécessaires pour réaliser des investigations et traiter les données recueillies. Pour y être admis, le candidat doit valider un baccalauréat, posséder un casier judiciaire vide, un permis B et un véhicule.

Niveau Bac +3

Licence pro Agent de recherches privées

Cette formation est délivrée par l’université de Nîmes et est accessible après un Bac +2. Durant 1 an, l’étudiant apprend à collecter des données dans un cadre légal, à rédiger les rapports de restitution et à gérer une agence de détectives.

Les enseignements théoriques en droit, comptabilité et gestion, rédactions administratives, filature et surveillance sont couronnés par un stage de 14 semaines avant la validation du diplôme.

Licence pro SBP – Sécurité des Biens et des Personnes, mention activités juridiques

Le diplôme se prépare en 1 an après un Bac +2 et est délivré par l’Université Paris II en partenariat avec l’IFAR. Le programme de la licence pro SBP s’apparente à celui de la licence pro Agent de recherches pro.

Le titre de responsable d’investigations et d’opérations de recherches privées est également une certification de niveau Bac +3 qui permet d’exercer le métier de détective privé.


Salaire

1image1

En début de carrière, un détective privé salarié gagne environ le SMIC. Après quelques années, il peut toucher jusqu’à 3 500 euros bruts par mois, voire plus. Cependant, lorsqu’il est indépendant, sa rémunération dépend de la réputation de son agence et de la complexité des enquêtes qu’il mène.

Devenir Détective privé  : Quelles sont les débouchés ?

À la suite de sa formation, le détective privé peut être engagé en tant que salarié dans une agence. Il peut aussi collaborer avec une ou plusieurs agences ou se lancer à son propre compte. Les perspectives d’évolution sont moins réelles et concernent essentiellement les spécialisations.

Devenir salarié en tant que Détective privé 

2image2

Pour obtenir son premier poste, le détective privé peut multiplier ses candidatures auprès des agences recherchant son profil. Autrement, il peut remplir les formalités administratives et se lancer à son propre compte (seul ou en association).

Les avantages et inconvénients du métier de Détective privé

Le métier de détective privé est une profession passionnante et qui offre de nombreux avantages et inconvénients. Pour mieux comprendre ce métier, voici un tableau comparatif répertoriant ces avantages et inconvénients :

Avantages Inconvénients
Travailler de manière autonome L’isolement
Une carrière stimulante et passionnante Peu d’opportunités d’avancement
Grande liberté d’action Pas de sécurité de l’emploi
Garder un certain anonymat Risque de mauvaises réputations
Accès à des informations confidentielles Travail à temps incertain
Grande responsabilité Gestion financière à prendre en compte

Pourquoi devenir Détective privé ?

Devenir détective privé est un métier passionnant et varié qui peut offrir de nombreuses opportunités. Les détectives privés sont chargés de résoudre des enquêtes et de fournir des informations importantes à leurs clients. Les détectives privés sont souvent appelés à enquêter sur des affaires criminelles, des affaires de divorce, des affaires frauduleuses ou à enquêter sur des personnes ou des entreprises. Ils doivent également pouvoir effectuer des recherches approfondies sur les lieux et les individus afin de rassembler des informations et des preuves.

Les détectives privés ont la responsabilité de fournir des informations et des preuves à leurs clients, et leur travail est souvent très apprécié. De plus, ils peuvent profiter de leur travail en solo et de leur grande autonomie pour améliorer leurs compétences et leurs connaissances. Cependant, ce travail aussi passionnant qu’il soit, est à temps incertain et peut être très risqué. Les détectives privés doivent donc être conscients des risques auxquels ils s’exposent et prendre des mesures appropriées pour minimiser ces risques.

Voir Aussi  Devenir Chapelier : missions, salaire et formations disponibles
4.1/5 - (20 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut