Devenir Couturier : missions, salaire et formation

Devenir Couturier : missions, salaire et formation
Devenir Couturier : missions, salaire et formation

Devenir Couturier : missions, salaire et formation

337 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de couturier vous intéresse ? Vous avez une bonne dextérité manuelle et un sens aigu de l’esthétique ? Vous avez du goût, une bonne aptitude créative et stylistique ? Enfin, vous êtes capable d’harmoniser les formes et les couleurs pour un résultat satisfaisant ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Couturier

Le couturier est un artisan qui se charge de concevoir et de créer des vêtements de tout type. Au quotidien, il découpe de nouveaux modèles, raccommode les vêtements déchirés ou réajuste ceux qui sont trop larges.

Employé dans une entreprise de haute couture, ce professionnel suit les indications du styliste pour réaliser des pièces uniques. Installé à son propre compte, il s’ingénie dans la réalisation des costumes, des robes de mariés et de tout modèle en fonction des exigences de ses clients.

Artisan clé dans l’industrie de la mode, le couturier se donne pour tâche de tailler un look unique aux particuliers et de mettre en valeur leur silhouette. Pour ce faire, il doit :

  • Prendre les différentes mensurations
  • dessiner un patron de couture
  • coudre les tissus
  • effectuer des essayages et des retouches finales.

Parfois, il peut s’inspirer d’un modèle existant pour combler les attentes de son client.

À ce titre, les missions d’un couturier se révèlent très complexes et variées. En plus de réaliser les vêtements de ses clients, il doit s’assurer que ceux-ci s’adaptent confortablement à leur silhouette.

Accueillir et prendre la commande du client

La mission d’un couturier commence par une prise de contact avec son client. Il écoute ce dernier à propos de sa commande et procède à la prise des mesures qu’il consigne ensuite dans un carnet. À ce niveau déjà, il doit faire grandement preuve de précision, car en fin de compte, l’intérêt du vêtement sur mesure va dépendre des mesures qu’il a prises.

Réaliser la commande

Après s’être imprégné des exigences de son client, le couturier lui prodigue des conseils en ce qui concerne le type de tissu et la couleur qui convient à sa personnalité et au modèle qu’elle a choisi. Connaissant les qualités et les spécificités de chaque tissu, il lui fait des propositions afin de s’assurer qu’il fasse le meilleur choix possible.

À partir des mesures prises et du modèle commandé, il établit un prototype. Vient ensuite le moment de réaliser les coupes et la fabrication de la toile (moulage du corps), une phase à mi-chemin entre le patron et le produit fini. Directement sur le mannequin, il joue avec les formes, les matières et les couleurs pour réaliser un vêtement totalement sur mesure.

Voir Aussi  5 techniques simples pour augmenter les ventes de votre entreprise

Pour parfaire sa réalisation, le couturier réalise un premier essayage à l’issue duquel il réajuste la taille et les manches. Des finitions (poches, doublures, broderies, surpiqûres) suivent après avant que la production finale ne soit livrée au client.

Qualités pour devenir Couturier

Les métiers de couture englobent un large éventail d’activités allant de la conception à la réalisation de tout modèle. Cela demande au couturier de disposer des compétences et des qualités humaines essentielles. Entre savoir et savoir-faire, un bon couturier se reconnaît par :

  • Son goût esthétique prononcé : le modèle imaginé et réalisé doit non seulement épouser la morphologie du client, mais aussi susciter l’envie aux yeux des autres.
  • Sa passion du métier : concevoir, découper et rapiécer est un travail qui demande avant tout de la passion.
  • Sa dextérité manuelle : amené à travailler avec différents types de tissus (mousseline, soie, dentelle), le couturier doit faire preuve de méticulosité et d’habileté manuelle.
  • Sa rigueur et son sens d’organisation : pour éviter de fausser la réalisation de ses modèles, le couturier respecte chaque étape de son métier, allant de la prise rigoureuse des mesures jusqu’aux finitions.
  • La patience : réussir à modéliser un vêtement peut banalement prendre de nombreuses heures. Il doit être patient pour ne brûler aucune étape.

Étant donné que la mode est en perpétuelle évolution, le couturier doit également être en mesure de se tenir informé des dernières tendances dans son domaine. Par ailleurs, l’imagination, la créativité et un grand sens du relationnel sont des compétences indispensables pour ce professionnel.

Un diplôme est-il nécessaire ?

Le métier de couturier requiert du talent. Un diplôme spécifique n’est pas exigé. Néanmoins, il est très important de se perfectionner et certifier son talent par un CAP ou un Bac professionnel.

Pour affiner leurs connaissances de couturiers et accroître leurs chances d’employabilité, certains aspirants vont jusqu’à décrocher un BTS métiers de la mode.

Formations pour devenir Couturier

Les différentes formations conduisant au métier de couturier sont pour la plupart axées sur la pratique. Pour quelqu’un qui souhaite faire carrière dans ce domaine, voici quelques exemples de pistes à suivre.

Niveau 3 (secondaire)

CAP Métiers de mode

Le CAP Métiers de la mode se prépare en 2 ans après la classe de 3e. Elle est disponible dans un lycée professionnel, dans un centre de formation pour apprentis ou dans une école spécialisée de mode.

Voir Aussi  Devenir officier d’état civil : missions, salaire et formation

Durant la formation, le futur couturier apprend à réaliser les découpes, la couture, l’assemblage et les ajustements des vêtements. Il apprend également à contrôler la qualité des produits de mercerie. Le programme d’enseignement intègre des enseignements généraux (Maths, physique et chimie, EPS), des enseignements spécialisés (caractéristique des matières, techniques de flux, analyse et exploitation des données esthétiques, etc.). Ces cours sont complétés par des stages professionnels, et à terme, l’élève obtient son certificat d’aptitude professionnel (CAP) Métiers de mode, délivré par le ministère de l’Éducation nationale.

BEP Prêt-à-porter, métiers de mode et des industries connexes

Cette formation s’étale aussi sur 2 ans et permet de réaliser des vêtements ou accessoires souples en matières textiles et en cuirs. Elle initie également l’élève à la réalisation des coupes, des patrons et des prototypes sur ordinateur.

Le programme est orienté vers la pratique et concerne entre autres :

  • La connaissance des matériaux 
  • la maîtrise des techniques de tracé et de patronage 
  • l’informatique
  • les techniques de coupe, d’assemblage et de finition
  • le réglage des machines et la gestion.

La formation est certifiée par un Brevet d’études professionnelles (BEP).

Niveau Bac

Bac pro MMV – Métiers de la Mode – Vêtement

Le Bac pro MMV – Métiers de la Mode – Vêtement se prépare sur 3 ans après la classe de 3e et se déroule dans un lycée professionnel. Durant le cursus, les étudiants acquièrent des connaissances pratiques sur toute la chaîne de conception et de réalisation des vêtements en textiles et en cuir.

Une partie du programme prend en compte les enseignements généraux (maths, physique, chimie). L’enseignement spécifique permet à l’élève d’acquérir des notions en entreprise du secteur de la mode, la reconnaissance des matériaux, les techniques de conception et de réalisation des vêtements, la démarche de projet, etc.

Niveau Bac +2

BTS Métiers de mode

Cette formation est accessible aux titulaires d’un baccalauréat professionnel ou généraliste. Elle dure 2 années à l’issue desquelles l’étudiant arrive à créer le volume, établir un patron et réaliser un modèle de vêtement.

La formation propose des enseignements généraux et des enseignements professionnels (conception, réalisation et industrialisation de produits, art appliqué, maîtrise des logiciels CAO et DAO).

Voir Aussi  Devenir Auxiliaire de vie scolaire : missions, salaire et formation

À terme, il obtient un BTS délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur avec lequel il peut exercer officiellement le métier de couturier.


Salaire

1image1

La rémunération d’un couturier dépend essentiellement de son statut (indépendant ou salarié). Quoi qu’il en soit, en début de carrière, ce professionnel touche entre 1 700 et 2 100 euros bruts en moyenne par mois.

Après quelques années, son traitement s’améliore et son salaire peut atteindre 3 000 euros bruts par mois. En fin de carrière, il peut gagner jusqu’à 5 000 euros bruts par mois.

Devenir Couturier : Quelles sont les débouchés ?

Un couturier peut travailler au sein des grandes maisons de mode (Louis Vuitton, Chanel, Dior) où, avec le styliste, ils réfléchissent et créent des modèles tendance. Dans de telles structures, il peut évoluer et devenir chef d’atelier et diriger quelques ouvriers.

Aussi, ses expériences peuvent lui permettre de se lancer à son compte et évoluer en tant qu’indépendant.

Devenir salarié en tant que Couturier

2image2

Pour obtenir son premier poste, le couturier peut postuler aux offres d’emploi disponibles auprès des structures recherchant son profil. Il peut également tisser des relations avec les personnalités publiques (artistes, cinéastes, politiciens) pour prendre en charge la réalisation de leurs vêtements.


;new advadsCfpAd( 34838 );

Les avantages et inconvénients du métier de Couturier

Le métier de couturier est à la fois passionnant et très exigeant. La couture est une activité qui offre de nombreuses possibilités créatives et qui peut être très lucrative, mais elle peut aussi être très difficile, avec des heures longues et des exigences techniques élevées.

Tableau comparatif des avantages et des inconvénients du métier de couturier

Avantages Inconvénients
Permet de créer des produits uniques et personnalisés Peut être très exigeant
Peut être très lucrative Longues heures de travail
Exige une grande maîtrise technique Peut être difficile de se faire connaître

Pourquoi devenir Couturier ?

Le métier de couturier est un excellent moyen de mettre en pratique ses compétences créatives et techniques. En tant que couturier, vous aurez l’occasion de créer des produits uniques et personnalisés qui répondront aux besoins spécifiques de vos clients. De plus, le métier peut être très lucratif si vous êtes capable de gérer votre temps et de travailler dur. Cependant, il est important de noter que le métier est très exigeant et peut prendre beaucoup de temps et d’efforts pour réussir.

4.2/5 - (27 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut
Retour haut de page