Calcul CRM : Comment est réellement calculé le Bonus/Malus ?

contrats-d-assurance
contrats-d-assurance

Calcul CRM : Comment est réellement calculé le Bonus/Malus ?

277 lecteurs
Sommaire de l'article

Chaque année, les bons conducteurs sont récompensés par le coefficient bonus mal. Ce bonus renseigne de votre conduite et est donc, un indicateur. Par contre, ceux ayant occasionné un ou plusieurs sinistres sont pénalisés. Comment se fait le calcul du coefficient de réduction majoration (CRM) ? Comment évolue le bonus-malus ? En cas d’accident non responsable, que se passe-t-il ? Cet article vous explique tout.

Bonus-Malus : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé Coefficient de Réduction Majoration (CRM), le Bonus Malus est l’indicateur de votre conduite. Ce bonus augmente tant que vous n’êtes pas responsable d’un accident. Par contre, elle diminue dans le cas contraire.

En effet, le bonus-malus est un système mis en place par les compagnies d’assurances pour déterminer les risques représentés par un conducteur et pour établir une prime d’assurance en cohérence avec ces risques. Ainsi, l’assuré bénéficie d’un bonus lorsqu’elle passe une année sans provoquer un accident. Cependant, lorsqu’il est responsable d’un ou plusieurs accidents, l’assuré se retrouve avec un malus qui entraîne la majoration de sa prime d’assurance. Dans le domaine de l’assurance auto, la notion de risque est essentielle pour les compagnies d’assurances.

L’assurance pour un conducteur présentant un risque d’accident important est très élevé. Ceci explique l’augmentation de la prime. À l’inverse, les frais d’assurance seront moins élevés pour un automobiliste responsable, ne provoquant pas d’accident. Ceci explique pourquoi sa prime d’assurance sera réduite. Le système est adapté à tous les véhicules terrestres et sa cessation est d’une année. Ainsi dit, comment s’effectue le calcul CRM ?

Comment calculer son CRM ?

nouvelle assurance

Le calcul CRM est basé sur une prime de référence établie par chaque société d’assurance. En matière d’assurance auto, lorsqu’un automobiliste souscrit pour la première fois à une assurance, il bénéficie du coefficient de base qui est 1. Cela signifie que sa prime d’assurance sera évaluée au montant du tarif de référence.

Ainsi, à la suite d’une année d’assurance, la compagnie d’assurance effectue un récapitulatif des sinistres. Si le conducteur n’est responsable d’aucun accident, il obtient un bonus qui diminuera son coefficient à moins de 1. À contrario, il récoltera un malus qui fera augmenter son coefficient.

Par ailleurs, il faut noter que le Coefficient de Réduction Majoration (CRM) se retrouve entre 0,50 et 3,50. Pour effectuer le calcul CRM, la compagnie d’assurance se base donc sur l’année qui vient de se terminer. Ainsi, lorsque le conducteur écope d’un malus, le coefficient de base, à savoir, 1 sera majoré de 25 %, soit un total de 1,25. Voilà ce qui se passe lorsque, par exemple, vous percutez une voiture ou même ignoré un feu rouge.

Nonobstant, si l’accident n’est en aucune façon provoqué par l’assuré, aucun malus n’est appliqué. Lorsque les responsabilités sont engagées par les deux conducteurs en ce qui concerne l’accident, le malus appliqué est de 12,5 %.

D’un autre côté, lorsqu’aucun accident n’est déclaré au cours de l’année écoulée, le conducteur bénéficie d’un bonus qui va entraîner une réduction de 10 % du coefficient de base, soit 0, 90. La majoration n’est de 25 % que dans le cas d’un seul accident enregistré. Il peut attendre les 3,50 lorsque plusieurs accidents provoqués par le conducteur sont enregistrés.

Assurance auto : quelles sont les conséquences provoquées par le CRM ?

L’application d’un bonus entraîne la réduction du montant de la prime d’assurance. Cette conséquence a pour objectif d’amener les assurés à avoir une conduite responsable. Pour ce qui est du malus, sa seule conséquence n’est pas d’augmenter le coût de l’assurance, mais également une résiliation du contrat d’assurance lorsque le Coefficient de Réduction Majoration est trop élevé. En effet, la compagnie d’assurance est en droit de résilier un contrat lorsque le malus est constitutif d’une aggravation du risque. De plus, l’inscription du coefficient bonus-malus dans le relevé d’information de l’assuré ne lui permet pas de changer d’assureur. En effet, un malus trop élevé va constituer un handicap dans la recherche d’une nouvelle assurance auto. Ainsi dit, le calcul CRM est très important.

Comment déterminer son coefficient bonus-malus ?

Le calcul CRM peut être effectué individuellement en prenant juste en compte les règles de calcul. De même, vous pouvez connaître votre coefficient bonus-malus d’assurance en vous renseignant auprès de votre compagnie d’assurance. En effet, votre assureur est en mesure de vous fournir votre relevé d’information. Sur ce relevé, est inscrit votre coefficient bonus-malus.

La compagnie d’assurance est dans l’obligation de fournir un relevé d’information pour chaque assuré dès lors que la date d’expiration annuelle de leur contrat d’assurance approche.

Assurance auto : quel est le bonus maximal ?

Dans le domaine de l’assurance auto, le bonus maximal est estimé à 0,50. Pour bénéficier de ce bonus, l’assuré doit avoir effectué treize (13) ans de conduite sans aucun accident déclaré. Si vous disposez du bonus maximal, depuis minimum trois (3) ans, aucun malus ne vous sera appliqué lorsque vous aurez provoqué votre premier accident. Par ailleurs, le malus maximal est de 3,50. Le calcul CRM est effectué en fonction du bonus ou du malus infligé à l’automobiliste.

Assurance auto : est-il possible de perdre son bonus en absence d’assurance ?

Vous ne pouvez en aucune façon perdre votre bonus-malus en absence de contrat d’assurance. En effet, en absence d’assurance, que vous soyez responsable ou victime d’un accident, votre coefficient bonus-malus n’est pas affecté.

 

5/5 - (1 vote)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page