Auto-entrepreneur & micro-entreprise : toutes les aides dont vous pouvez bénéficier en 2023

aide-autoentrepreneur.jpg
aide-autoentrepreneur.jpg

Auto-entrepreneur & micro-entreprise : toutes les aides dont vous pouvez bénéficier en 2023

356 lecteurs
Sommaire de l'article

Micro-entreprise et auto-entrepreneur Toutes les aides que vous recevrez en 2023. Les aides pour les micro-entreprises et auto-entrepreneurs#

Prendre la décision d’être auto-entrepreneur, c’est prendre la décision de construire son entreprise de manière professionnelle et d’avancer selon ses propres préférences. Mais, s’il y a une chose à savoir, c’est que vous pouvez bénéficier de ce statut et obtenir de nombreuses aides pour financer votre micro-entreprise. En effet, de nombreuses questions vous viennent lorsque vous vous lancez dans l’auto-entrepreneuriat : quelles sont les aides pour l’auto-entrepreneur ou le micro-entrepreneur ? Quel est le coût du statut d’auto-entrepreneur ?

Cet article a été rédigé pour répondre à ces questions afin de vous aider à entamer ce nouveau chapitre de votre carrière professionnelle.

Il existe une multitude de noms pour désigner les différents avantages dont vous pouvez bénéficier en étant auto-entrepreneur. En réalité, il existe des aides disponibles au niveau national, régional, ainsi qu’au niveau européen. Nous allons donc procéder à l’énumération de chacun de ces outils pour faciliter le lancement de votre micro-entreprise.

Tous les outils nécessaires à la micro-entreprise

Le statut d’auto-entrepreneur en tant que tel a été mis en place en 2008. Il s’agissait de faciliter la déclaration des activités professionnelles de tous les indépendants tout en simplifiant leurs démarches administratives.

Ces aides ont été développées puisqu’en 2021, près d’un million de français sont employés en tant qu’auto-entrepreneur, et les chiffres sont toujours en augmentation. Les différentes aides comprennent :

  • Les aides financières.
  • Aides à l’accompagnement.
  • Les aides spécifiques à certaines conditions.
  • Les prêts financiers.

Aides financières pour les micro-entrepreneurs et les auto-entrepreneurs.

En fonction du montant de vos revenus, vous pouvez bénéficier d’une aide financière.

  • La prime d’activité :
Voir Aussi  Notre avis sur le Plan d’Epargne Retraite Gan Prévoyance - 2023

Pour bénéficier de la prime d’activité, vous devez déposer une demande auprès de la Caisse d’Allocations Familiale de votre région. Si vous remplissez certaines conditions, vous pouvez bénéficier de cette prestation qui varie en fonction de vos revenus.

  • L’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) :

L’ARE est une forme de revenu de remplacement fournie par l’assurance chômage. Par le biais de cette aide, vous devez déclarer vos revenus chaque mois à Pole emploi afin de recevoir votre auto-entreprise. Le total de cette aide et de vos revenus ne doit pas dépasser un certain montant.

  • L’Allocation de Solidarite Specifique (ASS) :

Nous disposons d’un programme réservé aux demandeurs d’emploi qui ont épuisé leurs droits au chômage. Elle est basée sur des conditions spécifiques.

  • Le Revenu de Solidarité Active (RSA) :

Le RSA est une aide à caractère social, et est destiné à augmenter les ressources des personnes qui en ont besoin. Il permet de disposer d’un revenu minimum par mois pour faire face à ses besoins.

Les micro-entreprises peuvent bénéficier

Après la création de votre micro-entreprise, vous pouvez demander une assistance sur l’ensemble du territoire.

Les outils les plus importants dont les auto-entrepreneurs peuvent se prévaloir sont :

  • L’Aide aux Entrepreneurs ou Créateurs L’ACRE est une aide partielle ou totale pour couvrir certains frais que les auto-entrepreneurs doivent payer. Cette aide est accordée la première année d’exercice de ce programme.

  • L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE), cette aide est destinée à vous permettre d’obtenir vos indemnités de chômage sous forme de capital pour votre entreprise. Elle est versée le jour de la création de l’entreprise et équivaut à 45 % de la valeur des droits à l’ARE.

  • Le contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE), l’objectif du CAPE est de vous aider à développer votre entreprise grâce au financement d’une entreprise ou d’une association extérieure. Pour cela, vous devez suivre un programme de pré-planification pour créer votre micro-entreprise.

  • Le nouveau document d’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise (NACRE), le NACRE permet aux créateurs ou repreneurs d’entreprises d’être accompagnés par un mandataire et de bénéficier d’un crédit sans intérêt.

Voir Aussi  Signature électronique : quels avantages pour les banques ?

Une aide qui répond à des critères spécifiques et qui est adaptée à l’auto-entrepreneur de chacun.

Sur la base de certains critères, un auto-entrepreneur peut bénéficier d’une aide particulière, indépendamment de sa condition de handicapé, de son sexe ou de son lieu de résidence :

  • L’aide pour les femmes auto-entrepreneurs.

L’entrepreneuriat féminin prend de plus en plus d’importance et les possibilités de promotion de ce mouvement ne cessent d’augmenter. Notamment avec des aides comme la garantie EGALITE Femmes, la Journée des Femmes Entrepreneures à Paris et bien d’autres.

  • Agefiph

Si vous êtes handicapé et que vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, vous pouvez bénéficier de l’Agefiph. Pour en bénéficier, vous devez remplir certaines conditions et vous connaîtrez les possibilités qui s’offrent à vous.

  • Aides publiques en fonction de la région dans laquelle vous vivez

Selon la région dans laquelle vous vivez, les aides et les contrats dont vous bénéficiez peuvent vous être fournis par votre conseil municipal ou votre association et vos départements, par exemple. Contactez votre conseil local ou votre bureau régional pour plus de détails. Sachez que vous pouvez également bénéficier de financements européens.

  • La franchise de TVA

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales pour la TVA, en fonction de certains seuils de revenus de l’année.

  • Un coup de pouce après le covid-19

L’Etat a mis en place un programme d’aide pour les auto-entrepreneurs touchés par la pandémie. Ces aides sont exonérées d’impôts et ne sont pas soumises aux cotisations sociales.

  • L’ exonération fiscale

Vous êtes exonéré d’impôt en créant votre entreprise dans une Zone Franche Urbaine (ZFU) ou un Bassin d’Emploi à Redynamiser.

Voir Aussi  The Science of Cryptography and Its Role in Bitcoin Security

Prêt de financement à l’auto-entrepreneur ou à la micro-entreprise

Pour financer votre croissance, empruntez de l’argent ou un crédit auprès de votre établissement financier ou de sociétés fintech comme Mansa.

S’il est difficile d’obtenir un prêt auprès de votre banque, il existe deux types de prêts que vous pouvez demander :

  • Le prêt d’honneur Le prêt d’honneur est un prêt sans intérêt. L’entrepreneur s’engage « sur ses propres mérites » à rembourser le prêt (entre 2 et 5 ans).
  • Les micro-crédits : le montant maximum de ce crédit est de 10 000 EUR avec un taux d’intérêt variable et un remboursement sur 48 mois. Il est possible de combiner les micro-crédits avec le prêt d’honneur.

Bruno Martins

4.8/5 - (23 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page