Tout comprendre sur la méthode de sélection des placements ISR

selection-isr.jpg
selection-isr.jpg

Tout comprendre sur la méthode de sélection des placements ISR

338 lecteurs
Sommaire de l'article

Connaître la méthode de sélection des investissements ISRla méthode de sélection des placements ISR#.

Aujourd’hui, nous avons décidé de revenir sur un concept important de la gestion financière responsable : la méthode de sélection. Lorsque l’on investit dans un fonds « durable », il est important de comprendre comment les entreprises sont choisies.

Dans le domaine de la finance responsable, il existe différentes stratégies de sélection que les spécialistes de Centenaire vous présentent ci-dessous.

La méthode de sélection ISR Best-in-universe

La méthode « Best-in-universe » est un processus de sélection basé sur les critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance) des entreprises. Elle consiste à identifier les entreprises les mieux notées d’un point de vue financier supplémentaire, indépendamment de leur secteur et en excluant certains types d’activités. En substance, il s’agit des entreprises les plus éthiques.

Par exemple, le fonds Emploi et Solidarité (que nous avons dans nos portefeuilles) investit dans les entreprises les plus morales qui génèrent de l’emploi dans toute la France, quelle que soit leur zone d’activité. En outre, une partie du fonds investit dans des PME françaises non cotées en bourse, spécialement conçues pour les personnes handicapées, portant le label ESUS, ou favorisant l’emploi pour tous, par exemple le Café Joyeux.

La méthode de sélection ISR Best-in-class

L’approche « Best-in-class » permet de récompenser les entreprises qui obtiennent les meilleurs scores ou qui affichent les convictions ESG les plus solides dans leur domaine d’activité. Certains fonds ISR peuvent également mettre en place des stratégies visant à exclure des secteurs de ce type d’approche.

En termes simples, ce processus sélectionne les « meilleures » entreprises dans chaque domaine d’activité, notamment l’industrie, les technologies de consommation, les combustibles fossiles…

Voir Aussi  Guide sur la gestion des comptes bancaires professionnels

L’ETF Eco-Responsible World (qui fait partie de nos portefeuilles) investit dans des entreprises qui ont les meilleurs scores environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans de nombreux secteurs différents. Ce fonds a également la particularité d’exclure certaines industries comme les combustibles fossiles, le tabac, les armes et l’alcool.

La méthode de sélection ISR Best effort

Les méthodes de sélection précédentes sont construites sur un score extra-financier « statique », c’est-à-dire qu’il est calculé à un moment précis, tandis que d’autres approches comme la méthode « Best effort » sont construites sur une évaluation « dynamique ».

L’approche « best effort » est une forme de sélection ESG qui favorise les entreprises dont les pratiques commerciales s’améliorent ou ont de bonnes perspectives d’avenir au fil du temps. Elle peut être utilisée conjointement avec les deux stratégies dont nous avons parlé précédemment. En termes simples, cette méthode vous permet de trouver des entreprises qui se sont améliorées au cours des dernières années, mais qui prennent également les bonnes décisions stratégiques pour prendre en compte les questions climatiques et énergétiques actuelles.

Par exemple, en plus d’une approche « best-in-universe » et d’une approche « best-in-universe », le Fonds européen pour l’environnement privilégie les entreprises qui affichent une amélioration de leurs pratiques et de leurs performances ESG au fil du temps, en mettant l’accent sur les questions environnementales.

La diversification est un élément clé à prendre en compte pour investir de manière responsable.

La méthode Best-inuniverse est certainement plus difficile à appliquer que les deux autres, mais avec des acteurs comme Goodvest, il est possible d’aller plus loin dans le processus de sélection. En fait, ce n’est pas seulement que toutes ces méthodes employées, mais il y a une exclusion explicite de certains secteurs (tabac et armes et divertissement sexuel, combustibles fossiles, etc.), en outre, une analyse financière et extra-financière approfondie est menée. Il est essentiel pour une entreprise comme Goodvest de représenter le plus grand nombre de secteurs possible afin de soutenir leur transition vers un système énergétique plus durable et soutenable et de promouvoir une solide diversification des investissements responsables d’un point de vue géographique, ainsi que par type d’actifs (actions et obligations) et par secteur.

Voir Aussi  Les frais d'agence de location : le plafonnement décrété par la loi ALUR

Cette solide diversification nous permet de gérer au mieux le risque associé à nos investissements. Nous disons souvent qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier !

De plus, le danger de certaines de ces stratégies (comme la méthode la plus efficace) est de localiser une entreprise engagée dans les énergies fossiles et le fonds dit « durable ». Notre stratégie d’exclusion des secteurs nous permet d’éviter ce genre de surprise défavorable…

Avis et test complet de Goodvest l'épargne éthique

A titre d’exemple, voici la répartition sectorielle du portefeuille Goodvest qui est investi dans tous les domaines d’investissement pour un profil optionnel :

  • Gouvernement : 24,7% – Financières : 15,7% – Assurance : 15,7
  • Financiers : 15,7
  • Services publics : 12,8% (en pourcentage)
  • Consommation : 9,5% du portefeuille
  • Industrie : 9 % du total
  • Soins de santé : 7,9
  • Liquidités : 5,9
  • Technologie : 5,6

La sélection de placement ISR chez Goodvest

Bruno Martins

4.2/5 - (16 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut