contact@centenaire.org 7563 euros brut en net
centenaire.org

Les erreurs à éviter lors de la souscription d’un PER

couple ordinateur contrat
couple ordinateur contrat

Les erreurs à éviter lors de la souscription d’un PER

451 lecteurs
Sommaire de l'article

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un dispositif mis en place par le gouvernement pour encourager les personnes à épargner pour leur retraite. Cependant, lors de la souscription d’un PER, certaines erreurs peuvent être commises, et il est important de les connaître pour les éviter.

L’erreur de choisir le mauvais type de PER

Il existe trois types de Plan d’Epargne Retraite : le PER individuel (PERIN), le PER collectif (PERCO) et le PER catégoriel (PERCAT). Chacun a des caractéristiques et avantages spécifiques. Par exemple, le PERIN est ouvert à tous, tandis que le PERCO est proposé par certains employeurs, et le PERCAT est réservé aux salariés appartenant à une même branche professionnelle.

Avant de souscrire un PER, il est essentiel de bien comprendre les différences entre ces options et d’opter pour celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre situation professionnelle.

Ne pas prendre en compte les frais associés au PER

Tous les contrats de PER ne se valent pas en termes de frais. En effet, certains établissements financiers sont moins compétitifs que d’autres sur les frais de gestion du contrat, les frais de versement ou encore les frais d’arbitrage en cas de changement de fonds. Ne pas prendre en compte ces aspects pourrait vous coûter cher sur le long terme. Ainsi, comparez attentivement les frais de chaque contrat avant de faire votre choix.

Investir au mauvais moment

Investir sans diversification

L’un des principaux avantages du PER est qu’il permet d’investir dans différents éléments, tels que les actions, les obligations ou encore l’immobilier. Cependant, il est essentiel de diversifier vos placements afin de limiter les risques et optimiser les performances de votre épargne.

Voir Aussi  Cofinoga

Pour éviter ce problème, optez pour un contrat qui offre une large gamme d’options d’investissement, ainsi que la possibilité de répartir vos versements entre plusieurs supports en fonction de leur potentiel de rendement et de prise de risque.

Investir trop tardivement

Les experts s’accordent à dire qu’il est préférable de commencer à investir dans un PER le plus tôt possible afin de bénéficier des effets positifs de la capitalisation sur le long terme. En effet, plus vous commencez tôt, plus vous avez de temps pour rentabiliser votre investissement et accumuler un capital important en vue de votre retraite.

Ainsi, ne tardez pas à souscrire un PER et à commencer à y effectuer des versements réguliers dès que vous le pouvez.

L’erreur de négliger les modalités de sortie du PER

Avant de souscrire un PER, il convient également de bien se renseigner sur les conditions de sortie du dispositif. En effet, contrairement à d’autres produits d’épargne, le PER est un placement relativement rigide qui prévoit des conditions spécifiques pour pouvoir effectuer des retraits avant l’âge de la retraite.

Il existe toutefois certaines situations exceptionnelles – par exemple, l’acquisition de sa résidence principale, un décès, une invalidité ou une perte d’autonomie – dans lesquelles il est possible de récupérer en partie ou en totalité l’épargne investie. Toutefois, chacun de ces cas entraîne des conséquences fiscales à étudier attentivement.

Oublier de vérifier ses options en matière de rente

L’un des objectifs du Plan d’Epargne Retraite est de vous permettre de bénéficier d’une rente viagère à partir de votre départ à la retraite pour complémenter vos pensions obligatoires. Pour autant, il est fondamental de bien examiner les différentes possibilités offertes par le contrat que vous envisagez de souscrire.

Voir Aussi  Meilleures banques en ligne pour les entreprises et sociétés - Guide comparatif 2023

Les principales options à considérer sont :

  • La conversion partielle ou totale de votre épargne en rente viagère,
  • Le choix entre une rente fixe ou réversible,
  • Les modalités de réversion de la rente éventuelle à votre conjoint ou partenaire en cas de décès.

N’hésitez pas à comparer différents contrats et à vous rapprocher d’un conseiller spécialisé pour être sûr de faire le meilleur choix en fonction de votre situation personnelle.

Le piège de la stagnation des performances

La performance d’un PER dépendra en grande partie des choix de gestion effectués lors de la souscription du contrat. Plusieurs options sont souvent proposées, comme :

  1. Un pilotage automatique de l’épargne en fonction de votre âge et de votre horizon de placement,
  2. L’accès à une gestion pilotée par un professionnel avec différents profils d’investisseur (prudent, équilibré ou dynamique),
  3. La possibilité de gérer vous-même vos investissements parmi les supports disponibles.

Cependant, il est important de rester vigilant quant à l’évolution des performances de votre épargne. En effet, si vous avez opté pour un produit dont le rendement diminue progressivement au fil des années, il peut être nécessaire de procéder à des changements dans la répartition de votre portefeuille pour continuer à optimiser votre investissement.

Pour éviter cette erreur, soyez attentif aux performances de votre PER et n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre assureur afin d’affiner votre stratégie d’investissement.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut