centenaire.org

E-factoring

videoimg

E-factoring

1 412 lecteurs
Sommaire de l'article

Glossaire et définition de l’e-factoring

L’ e-factoring est une procédure d’affacturage dans laquelle les entreprises cédantes transmettent leurs factures par Internet. Cela leur permet d’éviter les livraisons physiques.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur l’e-factoring, contactez-nous.

Définition de E-factoring

Le e-factoring est une forme de financement basée sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Il s’agit d’un moyen de financement des entreprises par le biais de l’utilisation des factures électroniques. Le e-factoring permet aux entreprises de bénéficier d’un financement rapide et efficace en utilisant les factures électroniques comme garantie.

E-factoring : la finance facile et rapide !

Le e-factoring est une solution de financement facile et rapide pour les entreprises. Il s’agit d’une forme de financement par le biais d’une plateforme en ligne, où les entreprises peuvent obtenir des prêts en fonction de leurs factures émises. C’est une solution de financement flexible qui permet aux entreprises de obtenir des fonds rapidement et de façon simple.

E-factoring : les meilleurs conseils pour améliorer votre cash-flow

Le e-factoring est une excellente façon d’améliorer votre cash-flow. Il s’agit d’un service de financement en ligne qui permet aux entreprises de factoriser leurs factures. Cela signifie que vous obtenez l’argent que vous avez déjà facturé, sans attendre que vos clients paient. Cela peut être très utile pour les petites entreprises qui ont besoin de trésorerie pour payer leurs fournisseurs ou pour investir dans leur activité. Le e-factoring est une solution de financement flexible et peu coûteuse. Si vous cherchez à améliorer votre cash-flow, il est certainement quelque chose que vous devriez envisager.

Parlons un peu de l’affacturage

Nous venons de parler de l’e-factoring qui est une version en ligne de l’affacturage. Cependant, il est possible que vous ne compreniez pas encore très bien à propos de ce moyen de financement. Donc, voici quelques lignes concernant cette opération.

L’affacturage convient à tous ceux qui font des activités B to BVous vous demandez certainement si cette solution est réservée uniquement aux grandes entreprises. La réponse est négative puisque même les TPE et les PME peuvent y recourir. Par ailleurs, elle est la meilleure solution pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent conforter leur trésorerie ou mieux gérer leur poste clients.

Cependant, ce système convient seulement aux activités B to B. Effectivement, il ne peut financer des factures qu’on a émises sur des particuliers. D’un autre côté, il y a aussi d’autres types de facturation qui ne sont pas adaptés à l’affacturage. Cela concerne par exemple les prestations de maintenance ou les demandes d’acompte.

Le fonctionnement de l’affacturage ou du factoring

Avant d’accepter une entreprise comme adhérent, le factor commence par étudier sa situation. Pour cela, il analyse le poste clients afin de mesurer les risques. Si le résultat est positif, alors, le factor accepte et signe un contrat d’affacturage avec la société. Il fixe également les factures cédées et toutes les conditions.Une fois que la signature a été faite, les factures sont remises au factor. Ce dernier s’acquitte du montant convenu moins les frais ainsi que d’une éventuelle retenue. Ensuite, il recouvre la créance à son échéance à la place de la société.

Qu’en est-il de la rémunération du factor ?

La tarification est décomposée en un taux d’intérêt sur le financement basé sur l’Euribor 3 mois et sur une commission d’affacturage servant à la rémunération du factor pour la gestion des créances. Il peut aussi y avoir des frais annexes pour les non récurrentes, pour les opérations de gestion exceptionnelles et pour la participation à un fond de garantie qui couvre le risque d’impayé.

On fixe également les prix selon le CA, la charge de travail et le taux de sinistralité estimé. Pour les PME et les TPE, les factors ont des offres de tarif au forfait avec des agréments prédéfinis et un certain nombre de factures. En cas d’impayé et que le client débiteur choisit une procédure collective, alors, c’est l’assurance-crédit qui couvre l’impayé. Dans tous les cas, cette solution est avantageuse pour les entreprises puisque le débiteur ne doit plus rien à la société, mais au factor.

Voir Aussi  Net Profit
4.6/5 - (21 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut