centenaire.org

Devenir Tourneur-fraiseur : missions, salaire et formation

Devenir Tourneur-fraiseur : missions, salaire et formation
Devenir Tourneur-fraiseur : missions, salaire et formation

Devenir Tourneur-fraiseur : missions, salaire et formation

664 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de tourneur-fraiseur vous intéresse ? Vous êtes habile manuellement et vous avez une bonne condition physique ? Vous aimez aussi le travail minutieux ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Tourneur-fraiseur

Le tourneur-fraiseur est la personne en charge des machines appelées tours et fraiseuses. Ces machines sont destinées à fabriquer des pièces en métal utilisées par la suite en industrie.

Le tourneur-fraisier est un employé dans une usine généralement industrielle. Il travaille dans un atelier de production.

Le tourneur-fraiseur est amené à utiliser des machines manuelles ou numériques. Bien que les outils numériques soient de plus en plus courants, il est attendu du tourneur-fraiseur de maîtriser l’utilisation de tous les types de machines.

Lors de l’emploi de machines numériques, le tourneur-fraiseur est chargé de programmer la machine selon les plans de fabrication de la pièce. Ensuite, il contrôle et surveille la machine lors de la production.

Sa mission principale est donc la fabrication de ces pièces métalliques de manière à ce qu’elles soient le plus lisses possibles. Ces pièces sont ensuite utilisées dans de nombreux secteurs d’activité : aéronautique, mécanique, spatial, alimentaire, médical.

Le tourneur-fraiseur qui travaille à l’aide de machines numériques, peut même gérer la fabrication sur plusieurs machines qu’il surveille simultanément.

Les horaires de travail du tourneur-fraiseur sont ceux de l’atelier, généralement en 3*8. Le tourneur-fraiseur est donc disponible et flexible sur les heures de travail et peut être amené à travailler de nuit.

Ses missions sont principalement :

Étude des plans de fabrication

La première étape de la mission du tourneur-fraiseur est de prendre connaissance et d’étudier les plans de fabrication des pièces. Il lit donc les documents techniques lui permettant de connaître les détails du processus de fabrication.

Voir Aussi  Devenir Aide-ménager : missions, salaire et formation

Préparation de l’environnement de travail

D’après ces plans de fabrication, il prépare les pièces et outils à utiliser. Il programme la machine à travers un logiciel de fabrication assistée par ordinateur FAO, si elle est numérique. Puis, il positionne et règle la pièce sur la machine. Il règle les outils de coupe, de tours et de fraiseuse et vérifie les cotes.

Fabrication et rédaction

Finalement, lorsque tout est programmé et prêt, il lance la fabrication. Tout au long du processus, il surveille les machines, et contrôle les pièces fabriquées au fur et à mesure.

Parallèlement, il rédige les documents de suivi de production. En fin de production, il s’assure de l’entretien des machines, si besoin.

Qualités pour devenir Tourneur-fraiseur

Le tourneur-fraiseur est un professionnel aux compétences très techniques. Toutefois, des compétences et qualités humaines sont indispensables à sa mission.

En voici quelques-unes :

  • Résistance physique : Le tourneur-fraiseur travaille essentiellement debout et doit être concentré tout le long de sa journée de travail. Par ailleurs, ses horaires flexibles font qu’il peut travailler de nuit. Il doit être assez résistant pour supporter ces conditions de travail.
  • Minutie : La mission du tourneur-fraiseur requiert une grande minutie. Un écart de quelques millimètres peut rendre une pièce non conforme, le tourneur-fraiseur est donc absolument précis dans ses gestes.
  • Maitrise de l’anglais : Dans certains secteurs comme l’aéronautique, les documents techniques et plans de fabrication sont rédigés exclusivement en anglais. La maîtrise et compréhension de la langue devient donc indispensable.
  • Vision dans l’espace : Enfin, le tourneur-fraiseur doit savoir se représenter la pièce en 3D à partir des plans de fabrication. Il est à l’aise avec ces représentations.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Tourneur-fraiseur ? 

Il est nécessaire d’être qualifié en mécanique industrielle pour devenir tourneur-fraiseur. Le niveau minimum requis est le CAP.

Voir Aussi  Devenir Agent d’opération aérienne : missions, salaire et formation

Formations pour devenir Tourneur-fraiseur

Si vous voulez devenir tourneur-fraiseur, voici quelques formations possibles pour y parvenir.

Niveau CAP

CAP Armurerie

Le CAP Armurerie est un diplôme qui se prépare en deux ans après une classe de troisième.

Il forme les étudiants qui le souhaitent à la fabrication et la réparation ou transformation de pièces métalliques ou en bois.

Le titulaire de ce CAP peut travailler dans une entreprise de fabrication industrielle.

Niveau BAC

Bac professionnel Technicien en réalisation de produits mécaniques

Pour devenir tourneur-fraiseur, il est aussi possible de se diriger vers un bac professionnel de Technicien en réalisation de produits mécaniques.

La formation accessible après une classe de troisième ou après un CAP dure généralement trois ans.

Elle prépare à la mise en œuvre de moyens de production et les compétences développées sont les savoir-faire de tourneur-fraiseur, de technicien de production, d’usineur, outilleur et autres.

La formation permet donc de s’orienter vers différents métiers de la production industrielle.

À noter, qu’une fois en poste de tourneur-fraiseur, il est possible d’obtenir une certification professionnelle dite CQP Tourneur industriel et dispensé par l‘Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM).


Quel salaire pretendre en devenant Tourneur-fraiseur

1image1

Le salaire d’un tourneur-fraiseur qui débute varie entre 1 450€ et 1 500€ brut par mois. Avec de l’expérience, ce salaire peut vite évoluer. Le salaire moyen d’un tourneur-fraiseur se situe autour de 2 700 € brut par mois.

Devenir Tourneur-fraiseur : Quelles sont les débouchés ?

Plusieurs opportunités d’évolution s’offrent au tourneur-fraiseur expérimenté. Il peut ainsi évoluer vers des fonctions de chef d’équipe ou de responsable de production.

Il peut aussi se tourner vers des fonctions comme programmeur de système FAO s’il est à l’aise avec les outils informatiques, ou encore contrôleur en tridimensionnel.

Voir Aussi  Devenir Spa manager : missions, salaire et formation

Lire aussi : liste de 10 métiers manuels qui recrutent.

Devenir salarié en tant que Tourneur-fraiseur

2image2

Pour trouver un emploi de tourneur-fraiseur, vous pouvez trouver de nombreuses offres sur les principaux sites de recherche d’emploi comme poleemploi.fr ou encore indeed.com.

;new advadsCfpAd( 34838 );

Avantages et inconvénients du métier de Tourneur-fraiseur

Le métier de Tourneur-fraiseur est un poste très important dans l’industrie, car c’est lui qui réalise les pièces de machines et d’outils. Ce poste est très technique et nécessite une grande habileté manuelle. Il est aussi très exigeant et demande une grande concentration et une bonne connaissance des machines outils. De plus, les Tourneurs-fraiseurs doivent être capables de travailler de façon autonome et de respecter les délais.

Tableau comparatif des avantages et inconvénients du métier de Tourneur-fraiseur

Avantages Inconvénients
Habileté manuelle et technique Travail exigeant et répétitif
Travail indépendant et autonome Risques liés à l’utilisation des outils et machines
Salaire intéressant Horaires parfois contraignants
Formation et évolution de carrière possibles Concurrence entre les candidats

Pourquoi devenir Tourneur-fraiseur ?

Devenir Tourneur-fraiseur est une excellente opportunité pour les personnes souhaitant travailler dans l’industrie. Ce poste offre une habileté manuelle et technique, un salaire intéressant et offre des possibilités de formation et d’évolution de carrière. De plus, le travail en tant que Tourneur-fraiseur est très varié et offre la possibilité de travailler avec des outils et des machines. Malgré ses inconvénients, comme le travail exigeant et répétitif, le risque lié à l’utilisation des outils et machines et la concurrence entre les candidats, le métier de Tourneur-fraiseur est une excellente opportunité pour les personnes désirant travailler dans l’industrie.

4.7/5 - (29 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut