Devenir médiateur familial : missions, salaire et formation

Devenir médiateur familial : missions, salaire et formation
Devenir médiateur familial : missions, salaire et formation

Devenir médiateur familial : missions, salaire et formation

401 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de médiateur familial vous intéresse ? Vous désirez venir en aide aux personnes en difficulté ? Empathique et patient, vous recherchez un métier de contact ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir médiateur familial 

Travaillant au sein d’une structure publique ou associative, le médiateur familial participe à la gestion et la résolution de conflits au sein de familles en difficulté. Le rôle de ce professionnel est d’ouvrir un espace de paroles dans une famille qui rencontrent de gros conflits afin de pouvoir apaiser les relations et trouver des solutions. Il peut par exemple intervenir lors d’un divorce qui ne se passe pas dans de bonnes conditions ou encore lorsque les parents n’arrivent plus à comprendre et à gérer leurs enfants ou bien auprès d’un jeune adulte qui a quitté le cocon familial.

Au cours d’une séance, le médiateur familial va ouvrir le dialogue entre les différents membres de la famille. Les besoins de chacun doivent être entendus et compris afin de trouver une solution qui sera acceptée par tous. Ce professionnel cherche avant tout à désamorcer le conflit pour instaurer un climat plus serein et apaisé grâce à la discussion et à l’écoute.

Le médiateur familial peut travailler au sin de différentes structures comme : les associations de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence, les mairies, les conseils généraux ou encore les centres sociaux.

Pour exercer sa profession, le médiateur familial réalise différentes missions qui se présentent comme suit.

Préparer la médiation

Pour assurer un travail de qualité, le médiateur familial doit avant tout préparer sa médiation. Pour cela, il se renseigne sur les personnes qu’il va rencontrer, notamment sur leur situation professionnelle, leur parcours de vie et leurs besoins. Cela lui permet de bien identifier chaque individu afin d’améliorer l’efficacité de son intervention.

Recueillir les attentes des différentes personnes

Une fois les personnes réunies dans le bureau, le médiateur familial va leur poser différentes questions afin de recueillir leurs attentes. Grâce à son travail de recherches effectué en amont, il peut poser les bases de la discussion. En outre, il doit les informer sur les aspects déontologiques de cette démarche afin que celle-ci se passe dans les meilleures conditions possibles.

Voir Aussi  11 métiers d’ingénieurs bien payés

Rétablir le dialogue

Pour parvenir à apaiser les tensions, le médiateur familial essaie d’établir le contact entre les différentes parties. Pour cela, il donne un temps de parole à chacun afin de pouvoir exprimer librement ses ressentis. Par la suite, ce professionnel essaie de trouver des solutions en proposant différents accords. Il essaie de toujours de concilier les besoins affectifs avec les besoins psychologiques et même parfois économiques de tous les membres de la famille.

Si le problème rencontré dépasse le champ de ses compétences, il peur orienter la famille vers des professionnels plus aptes à trouver une solution.

Qualités pour devenir médiateur familial 

Le médiateur familial est un professionnel qui doit posséder certaines qualités et compétences pour exercer son métier.

  • L’empathie: le médiateur familial travaille avec des personnes en souffrance et en conflit. Il doit être empathique afin de pouvoir créer une véritable relation de confiance avec elle.
  • Le sens du contact : indispensable pour exercer ce métier car, ce professionnel est toujours en relation avec des familles ou encore des professionnels de la santé.
  • Le sens de l’écoute : afin de bien comprendre les besoins et les attentes de chaque partie.
  • La discrétion: le médiateur familial s’est se mettre en retrait quand cela est nécessaire pour laisser les familles trouver un terrain d’entente. De plus, il est tenu au secret professionnel
  • La diplomatie : cette qualité est indispensable pour ne pas froisser les personnes qui peuvent parfois se sentir offensées ou attaquées.
  • La neutralité et l’impartialité : dans toutes les situations, le médiateur familial ne doit jamais prendre parti.
  • L’équilibre émotionnel : car ce professionnel peut se retrouver confronter à des situations difficiles voire dramatique et il est nécessaire qu’il sache prendre du recul.
  • Des connaissances en droit et en psychologie : pour assurer ce travail de manière efficace.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir médiateur familial  ? ?

L’accès à ce métier exige d’être titulaire du diplôme d’Etat de médiateur familial. Pour suivre cette formation, il est indispensable de posséder un niveau BAC +3 ou d’un diplôme de travail social ou du secteur paramédical.

Voir Aussi  15 métiers du Marketing qui payent bien et qui recrutent en 2023

Formations pour devenir médiateur familial 

Voici les différentes formations qu’il est possible de suivre pour ceux qui désirent se former au métier de modiste.

Niveau BAC +3

Diplôme d’Etat de médiateur familial

Le diplôme d’Etat de médiateur familial (DMEF) forme des professionnels capables de gérer les conflits au sein d’une famille. Ce diplôme de spécialisation professionnelle est réglementé et délivré par le Ministère des Affaires Sociales. Il comprend environ 600 heures de cours théoriques et de cours pratiques. En effet, les candidats doivent effectuer 105 heures auprès d’un médiateur familial diplômé pour gagner en expérience professionnelle. Trois grands pôles sont enseignés durant cette formation : le droit, la psychologie et la sociologie.

Pour accéder à cette formation professionnelle, les candidats doivent donc justifier d’un niveau d’études BAC +3 ou d’un diplôme dans le social ou le paramédical. En outre, ils doivent réussir des tests d’évaluation d’entrée (écrits et oraux) car, seulement 10 établissements en France préparent à ce diplôme.                                                                                                                            

Quel salaire pretendre en devenant médiateur familial 

Le salaire d’un médiateur familial débutant est de 1430 euros net mensuels. Avec plusieurs années d’expérience, il peut prétendre à une rémunération plus élevée aux alentours de 2 000 euros net par mois.

Devenir médiateur familial  : Quelles sont les débouchés ?

Le poste de médiateur familiale n’est pas très répandu en France. Souvent, les professionnels exerçant dans le domaine de la psychologie ou du social réalisent une reconversion professionnelle en choisissant ce métier.

Devenir salarié en tant que médiateur familial 

Le médiateur familial qui recherche un emploi peut adresser sa candidature à toutes les structures ayant besoin de son expertise. En outre, il peut également trouver des annonces intéressantes en s’inscrivant sur les plateformes de recherche d’emploi.  

Avantages et inconvénients du métier de médiateur familial

Le métier de médiateur familial est extrêmement important pour aider les familles à surmonter leurs difficultés. Il peut offrir des avantages et des inconvénients aux personnes qui choisissent ce métier.

Voir Aussi  Devenir Animateur socioculturel : missions, salaire et formations

Avantages

Le principal avantage du métier de médiateur familial est la satisfaction personnelle qu’il procure. Le médiateur familial est en mesure de faciliter le dialogue entre les membres de la famille et de leur fournir des outils pour qu’ils puissent mieux communiquer et résoudre leurs conflits. Le médiateur familial est également en mesure de fournir des conseils et des informations à ses clients afin de les aider à surmonter leurs problèmes.

Le métier de médiateur familial peut également offrir aux médiateurs un revenu stable et des avantages sociaux tels que des vacances payées et une protection sociale. La rémunération d’un médiateur familial est généralement supérieure à celle d’un travailleur dans un autre domaine.

Inconvénients

Le principal inconvénient du métier de médiateur familial est le niveau de stress et de pression qui peut être très élevé. Les médiateurs doivent être en mesure de gérer des conflits et des tensions émotionnelles intenses et de travailler avec des personnes qui peuvent être difficiles à gérer.

Le métier de médiateur familial peut également être très prenant et les horaires peuvent être très irréguliers. Les médiateurs doivent parfois travailler avec des clients à des heures inhabituelles et doivent également être en mesure de gérer des situations d’urgence à tout moment.

Tableau comparatif

Avantages Inconvénients
Satisfaction personnelle Niveau de stress et de pression élevés
Revenu stable et avantages sociaux Horaires irréguliers et situations d’urgence

Pourquoi devenir médiateur familial ?

Devenir médiateur familial peut être un choix très gratifiant pour ceux qui souhaitent aider les familles à surmonter leurs difficultés. Les médiateurs peuvent fournir des outils précieux pour aider les familles à mieux communiquer et à résoudre leurs conflits, et peuvent également bénéficier d’un revenu stable et d’avantages sociaux. Cependant, il est important de noter que ce métier peut être très prenant et que les médiateurs doivent être en mesure de gérer des conflits et des tensions émotionnelles intenses.

4.8/5 - (13 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut