Devenir Chef d’orchestre : missions, salaire et formation

Devenir Chef d’orchestre : missions, salaire et formation
Devenir Chef d’orchestre : missions, salaire et formation

Devenir Chef d’orchestre : missions, salaire et formation

409 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier de chef d’orchestre vous intéresse ? Vous êtes passionné de musique, dynamique et discipliné ? Vous avez de l’autorité et de bonnes aptitudes relationnelles élevées ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Profil type pour devenir Chef d’orchestre 

C’est certainement l’un des métiers, des personnages de la scène musicale qui impressionnent le plus, mais qui amusent aussi certains par ses gestes et l’expression de son visage. Mais ce que vous devez savoir, c’est que le chef d’orchestre, encore appelé « Maestro », joue un rôle important dans un ensemble musical. Qu’il se serve de ses mains ou de sa baguette, il dirige et coordonne le jeu des instrumentistes d’orchestres. Il peut s’agir d’orchestres symphoniques, d’harmonie, de fanfare ou de jazz.

Le travail du chef d’orchestre consiste donc à orienter l’interprétation d’œuvres musicales et veiller à les faire sonner d’une manière originale. Sa mission s’étend du choix du répertoire à la représentation finale en passant par les différentes séances de répétitions. C’est la raison pour laquelle le chef d’orchestre joue souvent le rôle de directeur musical d’un ensemble musical. Mais il peut également être appelé à diriger un autre orchestre comme « invité ».

À titre permanent, un contrat le lie au groupe avec lequel il sera amené à effectuer un certain nombre d’enregistrements et/ou concerts, généralement au cours d’une année. Par contre, le chef d’orchestre invité va travailler avec l’ensemble musical sur une courte période marquée par des répétitions et l’exécution d’un nombre donné de concerts.

Les missions d’un chef d’orchestre peuvent être alors réparties en 3 principales phases.


Préparation

La phase de préparation est la partie structurante du travail d’un chef d’orchestre. En effet, c’est au cours de cette phase qu’il va prendre connaissance de l’œuvre à diriger. Il est primordial d’avoir une bonne compréhension de l’œuvre pour réussir son interprétation.

Cela revient donc à analyser la structure de la pièce musicale, sa construction et son essence. Il obtient à la fin de cette analyse un certain axe de lecture : l’interprétation. À partir de là, le chef d’orchestre peut établir un ensemble de gestes pour diriger, du haut de son pupitre, l’ensemble des musiciens.

Généralement, l’interprétation peut être une vision personnelle du chef d’orchestre ; sa manière à lui de comprendre le travail du compositeur. Cependant, retenez qu’une bonne interprétation se rapproche le plus possible des intentions du compositeur de l’œuvre musicale.

Voir Aussi  Devenir Barbier : missions, salaire et formation

Répétition

La répétition consiste à faire travailler l’œuvre par les musiciens. À cette étape, le chef d’orchestre joue généralement le rôle d’organisateur. Il organise le plan de répétition sur des aspects tels que le timing, les sections de partition les plus importantes ou les plus complexes, l’équilibre du son, etc.

Si l’œuvre à jouer nécessite l’intervention d’un soliste, le chef d’orchestre va travailler d’abord avec les musiciens afin de bien préparer l’orchestre. Cette phase se fait avant l’arrivée du soliste et permet de trouver un son d’ensemble et une cohérence musicale.

Concert

Du haut de son estrade, dos aux spectateurs et face aux musiciens, le chef d’orchestre (tel un marionnettiste) peut maintenant faire découvrir le travail réalisé avec l’ensemble des musiciens. Il va communiquer avec les instrumentistes et parfois même des chanteurs et des choristes par des gestes et l’expression de son visage. Il peut s’agir par exemple de :

  • Signes de départs de chacun des solistes et pupitres
  • tempo (vitesse) et des variations
  • mesure
  • de nuances ou de nuances de jeu
  • de progressions harmoniques.

Qualités pour devenir Chef d’orchestre 

Être chef d’orchestre ne s’improvise pas ! Le métier n’est pas vraiment facile et nécessite donc une réelle vocation. Un bon chef d’orchestre est un grand passionné de musique. Il possède une grande culture et l’oreille musicale, car ce sont ses choix d’interprétation qui rendra l’œuvre inoubliable aux yeux du public. C’est une profession qui requiert :

  • De connaître les caractéristiques des différents instruments de musique
  • la pratique d’un certain nombre d’instruments de musique
  • d’assurer l’équilibre entre plusieurs instruments
  • de savoir lire et écrire la musique
  • d’avoir une bonne mémoire
  • de savoir improviser.

Le chef d’orchestre n’a donc aucun mal à étudier avec minutie la partition qu’il a choisi de faire jouer par ses musiciens et de bien diriger les répétitions. À ce propos, c’est quelqu’un avec une forte personnalité. Il est charismatique et un bon organisateur qui saura emmener tout un groupe de musiciens avec lui.

Le chef d’orchestre sait également faire preuve d’une grande discipline. Enfin, c’est un manager qui gère une équipe artistique, des plannings, une organisation et s’implique dans la gestion globale de la vie de l’orchestre.

Voir Aussi  Devenir Cadet de la République : missions, salaire et formation

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Chef d’orchestre  ??

Le chef d’orchestre doit avant tout avoir une solide culture musicale, pratiquer lui-même quelques instruments et maîtriser à la perfection toutes les subtilités du solfège. De solides études musicales sont donc nécessaires pour exercer ce métier, généralement dans un conservatoire à rayonnement régional ou départemental (CRR, CRD).

Formations pour devenir Chef d’orchestre 

Il y a peu de parcours qui forment au métier de chef d’orchestre. Généralement dans un conservatoire, il faut passer par 3 cycles de 8 à 14 ans d’études initiales. Les CRR et les CRD prolongent ensuite la formation par un cycle qui vous prépare à l’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur.

Vous pouvez également faire le choix du parcours diplômant des classes de direction d’établissements prestigieux, comme le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse (CNSMD) de Paris.

Ensuite, les débuts et perfectionnements se font en occupant un poste d’assistant auprès d’un chef accompli.

Cycle 1

C’est la première étape du parcours qui permet de construire, en 3 à 5 ans, la méthode de l’élève autour de la pratique d’une discipline instrumentale. Les élèves intègrent ce cycle généralement vers 6 ans.

Cycle 2

D’une durée de 3 à 5 ans, le cycle permet le développement artistique et musical personnel. Il favorise également l’ouverture culturelle, l’appropriation d’un langage musical, les bases d’une pratique autonome et la capacité à tenir sa place dans la pratique collective.

Cycle 3

En 2 à 4 ans, l’élève va développer un projet artistique personnel afin d’accéder à une pratique autonome et d’acquérir des connaissances structurées. Tout ceci dans l’objectif de s’intégrer dans le champ de la pratique musicale amateur.

Le DEM

Le Diplôme d’études musicales (DEM), obtenu après 3 à 4 ans de cycle spécialisé, est délivré dans les CRR et CRD. Placé sous la responsabilité de professeurs titulaires, il valide les compétences artistiques dans une discipline dominante, la formation musicale générale et la réalisation d’un travail personnel de création.

Les CPES

Les classes préparatoires à l’enseignement supérieur (CPES) accueillent, pendant 1 à 2 ans, les élèves qui veulent s’engager dans un parcours professionnel en se préparant aux concours d’entrée des établissements artistiques supérieurs français ou étrangers.

Voir Aussi  Peut-on porter le burkini au travail ?


Salaire

1image1

En fonction de son expérience et de sa réputation, un chef d’orchestre peut gagner entre 3 000 et 8 000 euros bruts par mois.

Avec la réputation, il est possible de gagner plus d’un million d’euros par an à ce poste.

Devenir Chef d’orchestre  : Quelles sont les débouchés ?

Le chef d’orchestre exerce dans les opéras, les salles de concert, les écoles de musique ou encore dans les conservatoires. Mais c’est une carrière qui démarre généralement tard et les places sont vraiment limitées. Seuls votre talent et votre réputation vous feront diriger des orchestres prestigieux.

Devenir salarié en tant que Chef d’orchestre 

2image2

Pour trouver un emploi de chef d’orchestre, vous pouvez commencer par postuler aux offres disponibles sur des sites de recherche d’emploi comme poleemploi.fr.

;new advadsCfpAd( 34838 );

Avantages et Inconvénients du métier de chef d’orchestre

Le métier de chef d’orchestre est une profession très gratifiante qui offre la possibilité de travailler avec des artistes talentueux et de partager votre passion pour la musique. Cependant, il comporte également des défis et des responsabilités qui peuvent parfois être difficiles à gérer.

Vue d’ensemble des avantages et des inconvénients du métier de chef d’orchestre:

Avantages Inconvénients
Oportunité de travailler avec des artistes talentueux Responsabilités élevées et stressantes
Possibilité de partager votre passion pour la musique Rémunération inférieure à la moyenne
Flexibilité et mobilité Horaire chargé et peu de temps libre

Pourquoi devenir Chef d’orchestre?

Le métier de chef d’orchestre offre un excellent moyen de se connecter à la musique et de gérer des musiciens talentueux. En tant que chef d’orchestre, vous aurez la possibilité de travailler avec des compositeurs, des artistes et des orchestres du monde entier. Vous pourrez également avoir la chance d’expérimenter différents styles musicaux et de partager votre amour pour la musique avec des personnes partageant les mêmes passions. De plus, vous bénéficierez d’une liberté et d’une flexibilité indéniables pour voyager, explorer et apprendre de nouvelles cultures.

Enfin, être chef d’orchestre vous donnera l’opportunité de travailler avec des artistes talentueux et de travailler sur des projets passionnants qui vous inspireront et vous feront grandir en tant qu’artiste.

4.4/5 - (28 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut