Devenir Auxiliaire de santé animale : formation, salaire et débouchés

auxiliaire de sante animale
auxiliaire de sante animale

Devenir Auxiliaire de santé animale : formation, salaire et débouchés

376 lecteurs
Sommaire de l'article

Êtes-vous intéressé par le métier d’auxiliaire de santé animale ? Passionné par les animaux, vous souhaitez travailler en leur compagnie ? Vous êtes doux, réactif, efficace et organisé ? Vous avez un bon sens du contact et êtes endurant ? Votre sang-froid est sans égal et vous attendez de votre emploi qu’il ait un sens ? Vous avez sans doute toutes les qualités requises pour exercer cette profession. N’hésitez plus et lisez notre fiche métier pour en savoir plus sur les missions, les compétences, le salaire et les débouchés du métier d’auxiliaire de santé animale. 


Profil type pour devenir Auxiliaire de santé animale

L’auxiliaire de santé animale est un professionnel qui va conjuguer les métiers administratifs et de soin pour les animaux. Il occupe une place indispensable dans les cabinets et les cliniques dédiés à nos petits compagnons. Il n’est ni un auxiliaire spécialisé vétérinaire ni un auxiliaire vétérinaire qualifié. Premier lien avec les  clients, il gère l’accueil et les rendez-vous, mais propose aussi des conseils, gère le courrier, les stocks ou encore vend des produits spécialisés pour les animaux. Tout en faisant l’entretien du local et en s’assurant de l’hygiène et de la bonne tenue de l’établissement, l’auxiliaire de santé animale va aider le vétérinaire pour contenir les animaux, préparer du matériel et réaliser des soins. Voici ses missions :

  • Gestion du quotidien administratif  : L’auxiliaire de santé animale va prendre en charge les dossiers des patients et la prise de rendez-vous. 
  • Accueil des clients : Il va accueillir les clients et leurs animaux de compagnie. Il va les diriger vers le vétérinaire, les faire patienter et leur donner les indications médicales avant leur départ.
  • Gestion des stocks : L’auxiliaire de santé animale gère les stocks. Que cela soit de la nourriture, des médicaments, du matériel de soin, etc.  
  • Conseils aux clients sur les produits vétérinaires : C’est aussi un commerçant qui connaît sur le bout des doigts les bons produits pour les animaux. Il va donc aider les clients dans leurs achats. Ainsi, ils seront en mesure d’avoir les accessoires, produits d’hygiène et nourriture adéquats pour leurs animaux.  
  • Hygiène du cabinet ou de la clinique : L’auxiliaire de santé animale est un as du ménage et de l’hygiène : il va désinfecter les instruments, les locaux et les cages. Il a aussi la charge de la préparation du bloc chirurgical.
  • Assistance du vétérinaire pendant les soins : L’auxiliaire de santé animale est un atout majeur pour le vétérinaire pendant les consultions : des pansements aux perfusions, de la désinfection à la prise de sang, il pourra même le soutenir pendant les opérations, les examens échographiques et les radios. Si l’animal doit rester en observation, il va s’en occuper. 
Voir Aussi  Devenir Entraîneur-Éducateur de football : missions, salaire et formation

Qualités pour devenir Auxiliaire de santé animale

auxiliaire de sante animaleauxiliaire de sante animale

L’auxiliaire de santé animale est un professionnel polyvalent qui déborde de qualités : 

  • Il est passionné par les animaux : L’auxiliaire de santé animale aime évidemment les animaux. Il est sans cesse à leur contact et va tout faire pour les mettre en confiance et leur donner l’amour nécessaire le temps de leur visite.  
  • Il a un sens du contact prononcé : L’auxiliaire de santé animale est le lien entre les clients et le vétérinaire. Il les accueille dès leur entrée et doit faire preuve d’une grande sympathie. 
  • Il connaît les gestes techniques : Il connaît très bien son métier et la morphologie animale. Il sait comment manipuler les animaux, les aider et les soigner sans pour autant en connaître autant que le vétérinaire. Il est toutefois d’une aide précieuse.  
  • C’est une personne responsable, réactive, qui garde son calme  : Lorsque le client confie son animal, c’est un acte important. Ainsi, l’auxiliaire de santé animale a une charge sur les épaules. Il doit en plus être réactif dans les cas critiques et savoir garder son sang froid. 
  • C’est un gestionnaire au top : L’auxiliaire de santé animale est le gestionnaire des stocks du cabinet. Il doit savoir ce qu’il manque et être capable de prévoir les manques.  
  • C’est un administratif de qualité : Il est chargé des dossiers des patients, mais aussi de la comptabilité, des factures, des rapports. Il doit donc maitriser le secrétariat au quotidien.
  • Il est endurant : L’auxiliaire de santé animale est sur le qui-vive, connaît les heures supplémentaires et ne peut pas quitter son poste quand il le souhaite. Il doit être capable de travailler sur de grosses plages horaires et être présent pour les urgences même si son travail est censé être terminé. 

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Auxiliaire de santé animale ?

L’auxiliaire de santé animale n’a pas besoin d’un diplôme pour exercer. Cependant, il va devoir se former et acquérir des connaissances dans le domaine animalier. 

Voir Aussi  11 métiers d’ingénieurs bien payés

Formations pour devenir l’auxiliaire de santé animale

Une formation professionnelle est accessible dès le Brevet des collèges et l’âge de 16 ans. Elle est possible à distance tout en y ajoutant une expérience qui sera acquise en faisant des stages dans des cabinets ou des cliniques vétérinaires. 

Il est possible aussi que les titulaires d’un baccalauréat scientifique choisissent de partir en études de médecines et prennent l’option santé animale. Cette formation durera alors un an. C’est à ce moment-là qu’ils pourront se perfectionner dans des domaines spécifiques en prenant des options comme le toilettage, le secteur du cheval ou d’un autre animal, voire même certaines espèces comme les animaux sauvages, les poissons, etc.


Perspectives d’emploi

Les postes sont presque systématiquement pourvus par des femmes : à 93% selon les chiffres de l’Onisep. 12 000 auxiliaires sont déjà en poste et plus de 400 personnes formées arrivent sur le marché du travail chaque année. Vous devrez donc valoriser votre parcours et surtout votre expérience sur le terrain pour postuler.

Vous aurez davantage de débouchés à la campagne mais vous devrez vous spécialiser dans les animaux d’élevage ou les chevaux. Ces secteurs d’activité requièrent des compétences particulières, notamment en matière de réglementation européenne. Les chevaux demandent également des soins appropriés.

Vous pourrez travailler dans un refuge pour animaux, une ferme pédagogique ou une animalerie. Une spécialisation auprès des animaux sauvages permet de devenir soigneur dans un zoo ou une réserve naturelle, même si les places sont rares. Si vous restez en ville, vous vous occuperez essentiellement des chiens.

Salaire d’un auxiliaire de santé animale

1image1

Un auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ) fait ses débuts dans la profession avec le SMIC. Le salaire moyen se situe aux alentours de 1 600€ bruts/mois. Par la suite, vous pouvez gagner plus grâce à vos compétences personnelles dans un domaine prisé comme les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Pour les ASV (auxiliaires spécialisés vétérinaires), le revenu est fixé par les échelons de qualification et un calcul de points (voir la grille). Selon le secteur d’activité visé, l’option choisie lors de votre formation vous donnera plus de perspectives d’évolutions.

Voir Aussi  Devenir Analyste financier : missions, salaire et formation

Après 5 ans d’expérience, vous devenez un auxiliaire spécialisé vétérinaire confirmé. Vous pouvez espérer un échelon 5 avec un revenu brut de 1 714€ mensuels pour 35 heures, ou 1 958€ pour 39h.

Devenir salarié en tant que Auxiliaire de santé animale

2image2

Vous pouvez postuler sur le site de pôle emploi, mais aussi vous diriger vers des sites spécialisés comme Vetojob. Vous pouvez également effectuer des démarches directement auprès des cliniques ou des cabinets vétérinaires de votre région ou sur des sites comme Indeed.

Trouver votre formation animalière


Avantages et Inconvénients de devenir Auxiliaire de Santé Animale

L’industrie vétérinaire croissante offre aux auxiliaires de santé animale des possibilités intéressantes pour travailler à proximité des animaux et aider à leur santé et à leur bien-être. Les auxiliaires de santé animale travaillent dans des cliniques, des cabinets et des hôpitaux vétérinaires pour aider les vétérinaires à prodiguer des soins médicaux et des conseils aux propriétaires d’animaux. Si vous êtes intéressé par un emploi en tant qu’auxiliaire de santé animale, il est important de connaître les avantages et les inconvénients associés à ce métier.

Tableau Comparatif

Avantages Inconvénients
Travailler avec des animaux Gestion des mauvaises odeurs et des déchets animaux
Travailler dans une ambiance stimulante Risque d’être exposé à des maladies transmissibles par les animaux
Heures flexibles Gestion des animaux agressifs et imprévisibles
Environnement de travail stimulant et varié De longues heures de travail
Bon salaire et avantages sociaux Travail physique et stressant

Pourquoi devenir Auxiliaire de Santé Animale?

Devenir auxiliaire de santé animale peut être une excellente carrière pour les personnes qui aiment les animaux et qui ont une aptitude pour le travail physique et les soins aux animaux. Les auxiliaires de santé animale ont le privilège de travailler avec des animaux tous les jours et de participer à leur guérison et à leur bien-être. Les auxiliaires de santé animale sont très bien rémunérés et jouissent d’avantages sociaux, et les heures de travail sont généralement flexibles. Cependant, il y a des inconvénients à ce métier, notamment l’exposition potentielle à des maladies transmissibles par les animaux, le travail physique et le stress associé à ce travail et la gestion des animaux imprévisibles et agressifs.

4/5 - (12 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut