contact@centenaire.org 3718 euros brut en net
centenaire.org

Devenir Auxiliaire de vie sociale : missions, salaire et formation

Devenir Auxiliaire de vie sociale : missions, salaire et formation
Devenir Auxiliaire de vie sociale : missions, salaire et formation

Devenir Auxiliaire de vie sociale : missions, salaire et formation

455 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’auxiliaire de vie sociale vous intéresse ? Si la patience et l’empathie sont deux de vos qualités légendaires et que vous aimeriez exercer un emploi qui vous permet d’aider votre prochain, plongez-vous dans la lecture de cette fiche métier. Vous découvrirez les missions, le salaire et la formation de ce professionnel au service de ceux qui sont en manque d’autonomie, mais veulent vivre chez eux.


Profil type pour devenir Auxiliaire de vie sociale

L’auxiliaire de vie sociale s’occupe de personnes en situation de fragilité. Il permet d’assurer le maintien à domicile des personnes âgées, handicapées ou malades, le plus longtemps possible. Chaque personne accompagnée a un dossier établi en fonction de ses besoins et de ses objectifs. L’auxiliaire de vie sociale va l’aider dans les gestes du quotidien (aide à la toilette, courses, entretien du logement…) quelques heures par jour, être en relation avec la famille, faire au mieux pour que la personne puisse conserver son autonomie chez elle. Il n’effectue pas les gestes infirmiers, mais est en relation avec les infirmiers qui passent chez la personne afin de maintenir au mieux sa qualité de vie.

Voici quelques-unes de ses missions :

  • Lever et coucher : Il intervient au domicile de personnes en perte d’autonomie au lever, au coucher.
  • Sorties : courses, promenades… Il lui propose d’aller faire les courses ou une promenade si la personne est en état de se déplacer.
  • Tâches ménagères : Selon la personne qu’il accompagne, l’AVS va s’occuper du ménage, du linge, du courrier, cuisiner le repas…
  • Soutien : L’AVS encourage chaque geste autonome réalisé par la personne afin de permettre son maintien à domicile de la meilleure façon possible et le plus longtemps possible.
  • Cahier de liaison : Il consulte et remplit le cahier de liaison chez la personne qu’il accompagne. Cela permet de garder trace, faire le lien avec l’infirmière, la famille, un autre AVS…

Qualités pour devenir Auxiliaire de vie sociale

Un auxiliaire de vie sociale possède un certain nombre de compétences et de belles qualités humaines afin de mener son travail à bien. En voici quelques-unes :

  • Dévouement : C’est un métier dans lequel on se dévoue à aider des personnes à préserver leur autonomie. Chaque petit geste compte.
  • Adaptabilité : L’auxiliaire de vie doit accompagner des personnes ayant différentes pathologies et des tempéraments variés. Il faut qu’il s’y adapte.
  • Disponibilité : Il peut commencer sa journée très tôt pour lever une personne et la finir très tard quand il accompagne aux gestes et soins du coucher. Il travaille également week-ends et jours fériés.
  • Moral d’acier : L’auxiliaire de vie travaille face à la maladie, la mort. Il voit l’état des personnes se dégrader. Il doit absolument garder bon moral et retenir le positif qu’il apporte aux personnes grâce à son travail.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Auxiliaire de vie sociale ?

Il faut avoir obtenu le DEAES, diplôme d’état d’accompagnant éducatif et social. Aucun niveau d’études n’est requis pour accéder à la formation.

Formations pour devenir auxiliaire de vie sociale

Voici quelques formations possibles pour les personnes qui souhaitent évoluer dans ce métier :

Niveau CAP :

Diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES)

Cette formation, pour les personnes âgées de 18 ans minimum, s’effectue sur un an. Elle permet au titulaire de ce diplôme d’aider dans son quotidien une personne en manque d’autonomie.

Au programme :

  • Positionnement comme professionnel dans le champ de l’action sociale
  • Accompagnement de la personne au quotidien et dans la proximité
  • Coopération avec l’ensemble des professionnels concernés
  • Participation à l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne.

Titre professionnel ADVF – Assistant De Vie aux Familles

Ce TP Assistant de vie aux familles, de niveau CAP, permet à son titulaire de travailler au domicile de particuliers afin de les aider dans leur quotidien. Il n’y a pas de prérequis pour cette formation. Elle se déroule entre cinq et six mois.

Au programme :

  • Entretien du logement et du linge d’un particulier
  • Accompagnement de la personne dans les actes essentiels du quotidien
  • Relais des parents dans la prise en charge des enfants à leur domicile
  • Accompagnement d’une personne en situation de handicap vivant à domicile.

Niveau bac :

Bac pro services aux personnes et aux territoires

Accessible en trois ans après l’année de 3e, ce bac pro permet à son titulaire d’offrir des services de proximité, bien souvent dans les milieux ruraux.

Au programme :

  • Communication dans un contexte social et professionnel en mobilisant des références culturelles
  • Communication dans une langue étrangère dans les situations courantes de la vie professionnelle
  • Développement de la motricité
  • Mise en oeuvre des savoirs et savoir-faire scientifiques et techniques
  • Analyse des besoins des personnes liés à une activité de service
  • Caractérisation du contexte socioprofessionnel et territorial des activités de service et organisation du travail d’une équipe dans le cadre d’une activité de service
  • Communication en situation professionnelle et conduite en autonomie d’une activité d’accompagnement d’une personne dans une perspective de confort, d’hygiène, de sécurité et d’existence de vie sociale
  • Conduite en autonomie d’un service destiné aux acteurs et aux usagers d’un territoire
  • Adaptation à des enjeux professionnels particuliers.

Bac pro ASSP – Accompagnement, Soins et Services à la Personne, option A “domicile”

Ce Bac pro ASSP – Accompagnement, Soins et Services à la Personne se prépare en trois ans après l’année de 3e. Il permet à son titulaire d’aider dans les gestes du quotidien une personne en manque d’autonomie à son domicile. Il peut également encadrer une équipe.

Au programme :

  • Mathématiques
  • Sciences physiques
  • Économie-gestion
  • Prévention, santé, environnement,
  • Langue vivante
  • Français
  • Histoire-géographie, enseignement moral et civique
  • Arts appliqués et cultures artistiques
  • Éducation physique et sportive
  • Nutrition
  • Entretien de l’environnement de la personne
  • Ergonomie-soins
  • Sciences médicosociales
  • Biologie et microbiologie appliquées
  • Animation et éducation à la santé…

Perspectives d’emploi

Le secteur du service à la personne ne craint pas le chômage. Avec les années, l’auxiliaire de vie sociale peut devenir responsable de secteur ou se tourner vers les professions d’aide-soignant ou aide médico-psychologique.

> 27 métiers pour travailler dans le social qui recrutent <

Salaire d’un auxiliaire de vie sociale

1image1

Les auxiliaires de vie sociale sont bien souvent payés à l’heure sur la base du SMIC horaire.

Devenir salarié en tant que Auxiliaire de vie sociale

2image2

Pôle emploi, Indeed sont des sites intéressants pour trouver un emploi d’auxiliaire de vie sociale. Net-particulier permet de trouver des emplois auprès de particuliers employeurs à la rubrique “assister des personnes fragiles ou âgées”. Vous pouvez également contacter les associations d’aide à la personne dans votre localité, comme le réseau APA.


Auxiliaire de vie sociale: avantages et inconvénients

L’auxiliaire de vie sociale est un emploi varié et passionnant qui offre aux personnes des services et des soins directement à leur domicile. Les auxiliaires de vie sociale sont des professionnels qui aident les personnes âgées, les personnes handicapées, les malades et les personnes à faibles revenus à améliorer leur qualité de vie et à maintenir un niveau de vie indépendant.

Il existe de nombreux avantages à devenir un auxiliaire de vie sociale, mais il est important de comprendre également les inconvénients de ce métier. Dans ce qui suit, nous examinerons de plus près les avantages et les inconvénients de la profession d’auxiliaire de vie sociale.

Avantages

Avantages Inconvénients
Emploi gratifiant et utile Stress et responsabilités importantes
Opportunités d’apprentissage et de perfectionnement Horaire variable
Salaire et avantages sociaux Travail physique et émotionnellement exigeant
Voyager et rencontrer des gens Peu de possibilités d’avancement

Pourquoi devenir auxiliaire de vie sociale?

Devenir auxiliaire de vie sociale est une excellente façon d’aider les autres et de faire une différence dans la vie de quelqu’un. Vous obtiendrez l’occasion de voyager, de rencontrer des gens et de participer à un travail qui est gratifiant et utile.

Vous serez en mesure d’accroître vos connaissances et votre expertise, et vous bénéficierez d’une rémunération et d’avantages sociaux. Cependant, le travail d’auxiliaire de vie sociale peut être stressant et émotionnellement exigeant, et il peut exiger des heures supplémentaires.

In fine, la décision d’être auxiliaire de vie sociale est personnelle et doit être prise en considérant tous les avantages et les inconvénients. Une fois que vous aurez pris votre décision, vous pourrez alors vous engager dans le travail passionnant et gratifiant qu’offre le métier d’auxiliaire de vie sociale.

Voir Aussi  La gestion des documents en entreprise
4.4/5 - (28 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut