Devenir Antiquaire : missions, salaire et formation

Devenir Antiquaire : missions, salaire et formation
Devenir Antiquaire : missions, salaire et formation

Devenir Antiquaire : missions, salaire et formation

369 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’antiquaire vous intéresse ? Vous êtes passionné d’histoire et en particulier de l’histoire de l’Art ? La communication est une de vos principales qualités ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Antiquaire

L’antiquaire est un professionnel qui achète, revend et restaure des objets d’art, comme des tableaux ou objets anciens.

Sa mission consiste à trouver des pièces rares et référencées dans le but de les revendre. Pour cela, l’antiquaire se rend dans les salons professionnels, les salles de vente, les enchères, ou encore les vide-greniers.

Mais la principale source des objets des antiquaires se trouve être les successions.

Pour être sûr de l’authenticité et de la provenance d’un objet, l’antiquaire peut être amené à faire appel à un expert.

Généralement, l’antiquaire est lui-même capable de reconnaître les pièces rares et historiques en raison de sa culture en Art. En effet, il passe un certain temps à visiter les musées, les expositions et à se documenter sur l’histoire de l’Art.

L’antiquaire est souvent spécialisé dans une époque ou un style artistique particulier.

Par ailleurs, l’antiquaire assure aussi des missions de gestionnaire et de commerçant. Il prévoit ainsi avec une gestion réfléchie, ses différents achats en tenant compte du fait que ses ventes peuvent être irrégulières.

En boutique, il s’adresse à ses clients pour leur présenter les objets trouvés tout en racontant leur histoire.

Enfin, la restauration est aussi une de ses missions principales puisqu’il répare les objets qu’il récupère pour leur donner un coup de neuf.

L’antiquaire travaille le plus souvent à son compte, mais il peut aussi débuter en tant que vendeur.

Ses missions sont principalement :

Étude et documentation autour d’une époque

Tout d’abord, l’antiquaire est à la fois passionné et expert de l’histoire et plus spécifiquement de l’histoire de l’Art. Dans les faits, l’antiquaire est généralement spécialisé dans une époque ou un art en particulier.

Voir Aussi  Salaire pilote de chasse : combien gagne un pilote de chasse en 2023

Il peut ainsi être expert en art japonais ou arabe, ou choisir de se spécialiser dans la sculpture ou la peinture.

Dans tous les cas, il maîtrise son sujet et n’hésite pas à se documenter régulièrement. Il est ainsi informé des différents évènements, expositions ou successions qui pourraient l’intéresser.

Recherche d’objets d’art

Pour trouver les objets correspondant à ses recherches et à son domaine de préférence, l’antiquaire se rend dans des salles de vente, des ventes aux enchères, des vide-greniers, mais il se fournit le plus souvent lors de successions.

Il connaît généralement les pièces qu’il achète, mais peut en cas de doute, faire intervenir un expert pour authentifier un objet.

Par la suite, il restaure également les objets lorsque cela est nécessaire.

Vente et gestion de la boutique

L’antiquaire est aussi gestionnaire et vendeur. Il doit gérer ses achats en fonction de ses ventes et de la demande à laquelle il répond.

Il gère la boutique et doit donc aussi assurer des tâches de comptabilité et gestion.

L’antiquaire accueille également des clients qu’il informe et conseille et à qui il vend ses produits.

Qualités pour devenir Antiquaire

L’antiquaire est un passionné d’art et un expert en histoire. Pour exercer sa profession, il dispose aussi de compétences et qualités humaines nécessaires.

En voici quelques-unes :

  • Sens du contact : L’antiquaire bien qu’expert en objets, est souvent en contact avec d’autres personnes. Que ce soit en tant qu’acheteur ou en tant que vendeur, son sens de la communication et du contact est primordial.
  • Sens de la gestion : L’antiquaire gère généralement sa propre boutique. Ce qui exige un parfait sens de la gestion. En effet, il jongle entre ses activités d’acheteur et celles de vendeur en permanence.
  • Curiosité : Évidemment, l’antiquaire est curieux de découvrir de nouvelles trouvailles, des perles rares. La curiosité est une qualité indispensable pour exercer cette profession.
  • Sens commercial : Enfin, l’antiquaire est également un vendeur. Auprès de sa clientèle, il informe, conseille, raconte l’histoire de ses produits pour les vendre aux meilleurs prix.
Voir Aussi  Devenir Coach de vie : missions, salaire et formation

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Antiquaire ?

Il n’est pas absolument nécessaire de détenir un diplôme pour devenir antiquaire. Il existe peu de formation spécifique pour se former au métier.

Toutefois, une formation en histoire de l’art est tout à fait appropriée.

Formations pour devenir Antiquaire

Si vous souhaitez devenir antiquaire, voici quelques exemples de formations possibles :

Niveau BAC + 3 :

Licence professionnelle antiquaire-brocanteur

Cette licence professionnelle antiquaire-brocanteur est l’une des rares formations qui prépare spécifiquement au métier d’antiquaire. Elle est proposée par l’université de Marne-la-Vallée et se prépare en une année.

La licence est accessible après un diplôme de niveau Bac +2. Elle propose des enseignements en histoire de l’Art, mais également des enseignements en gestion, commerce et législation.

À l’issue de la formation, le titulaire de la licence peut se diriger vers les métiers d’antiquaire ou de brocanteur.

Bachelor Expertise et commerce de l’art

L’IESA, l’école internationale des métiers de la culture et du marché de l’Art propose une formation de trois ans pour se préparer aux métiers du marché de l’Art.

Le Bachelor Expertise et Commerce de l’Art est une formation qui prépare à la gestion et à l’organisation de projets autour du commerce d’objets d’art.

Une spécialisation est proposée en mobilier et Objets d’Art et forme spécifiquement au métier d’antiquaire notamment.

Niveau BAC + 5 :

Master Histoire de l’Art

Par la voie universitaire, il est également possible d’intégrer un Master en Histoire de l’Art.

En deux ans, l’étudiant découvre les fondements des différents types d’Art et a la possibilité de se spécialiser dans la catégorie de son choix en deuxième année.


Salaire

1image1

Le salaire d’un antiquaire est très variable et dépend de son expérience et de ses opportunités. Certains mois, il pourra percevoir un salaire conséquent alors que d’autres sa rémunération pourrait être plus modérée. En moyenne, un antiquaire débutant gagne au moins 1600 € brut par mois.

Voir Aussi  Salaire : combien gagne un juge d’instruction en 2023 ?

Devenir Antiquaire : Quelles sont les débouchés ?

La principale évolution envisageable dans la profession d’antiquaire est de développer sa notoriété et à se faire connaître du plus grand nombre.

Devenir salarié en tant que Antiquaire

2image2

Pour trouver un emploi d’antiquaire, il est recommandé de débuter en tant que vendeur ou assistant auprès d’un antiquaire expérimenté.

Puis, avec une expérience plus riche, il est possible de débuter en tant qu’antiquaire à son propre compte.

Les avantages et inconvénients du métier d’Antiquaire

Le métier d’antiquaire est un métier très intéressant, qui offre à ses professionnels la possibilité de travailler avec des objets uniques et variés. De plus, il est très gratifiant, car l’antiquaire peut partager sa passion avec ses clients et les aider à trouver des pièces qui leur donneront de la satisfaction. Cependant, il existe certains avantages et inconvénients à ce métier. Voici un tableau comparatif :

Avantages Inconvénients
Permet de travailler avec des objets uniques et variés. Peut nécessiter un investissement considérable en capital.
Peut offrir un revenu très élevé. Compétition intense et marge bénéficiaire faible.
Permet de partager sa passion avec ses clients. Peut être très stressant et chronophage.
Permet de voyager et de découvrir le monde. Lois et réglementations complexes à connaître.

Devenir antiquaire peut être très gratifiant, mais c’est un métier difficile. Il est important de comprendre les avantages et les inconvénients avant de se lancer. Un antiquaire doit être passionné et prêt à investir du temps et de l’argent. Il doit également connaître les lois et les réglementations en vigueur et être prêt à travailler dur pour réussir.

4.6/5 - (14 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut