centenaire.org

Devenir Accordeur : missions, salaire et formation

Devenir Accordeur : missions, salaire et formation
Devenir Accordeur : missions, salaire et formation

Devenir Accordeur : missions, salaire et formation

288 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d‘accordeur vous intrigue ? Vous êtes passionné de musique et vous aimez réparer des choses ? Vous avez aussi une bonne oreille musicale ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.


Profil type pour devenir Accordeur

L’accordeur est le professionnel en charge de réparer un instrument de musique ou le régler pour qu’il convienne aux attentes du client.

L’accordeur travaille généralement sur les pianos, mais peut également régler d’autres instruments de musique.

Pour assurer sa mission, l’accordeur commence par recevoir le client qui lui explique son problème. Selon ses besoins, l’accordeur va procéder aux réglages de l’instrument, notamment au niveau de la tension des cordes. Il travaille ainsi jusqu’à obtenir une sonorisation optimale.

L’accordeur peut être salarié d’un magasin de musique ou d’un atelier. Mais, il peut aussi travailler comme indépendant et se déplacer directement chez les clients. Parfois, le travail d’un accordeur peut être nécessaire dans des écoles de musique ou lors de représentations musicales. Il est donc amené à se déplacer assez souvent.

En magasin, il assure aussi des tâches d’ordre commercial comme conseiller ou vendeur.

Comme les pianos doivent être accordés et réglés très régulièrement, l’accordeur a une clientèle régulière.

Ses missions sont principalement :

Échange avec les clients

En magasin, en atelier ou même chez des particuliers, toutes les missions de l’accordeur débutent par un premier échange avec son client. Il peut s’agir de musiciens professionnels qui savent exactement ce qu’ils veulent ou de débutants qui ne maîtrisent pas encore totalement leur instrument. Dans ce dernier cas, il conseille et explique à son client les démarches nécessaires pour optimiser l’instrument.

Réparation et maintenance des instruments

Ensuite, le travail de l’accordeur consiste à préparer, réparer ou accorder le piano ou autres instruments. Dans les magasins de musique, il procède aux premiers accordages avant une mise en vente. En atelier ou chez les particuliers, il effectue régulièrement les accordages nécessaires au fil des années.

Voir Aussi  Devenir Crêpier : missions, salaire et formation

Enfin, si un appareil présente un défaut, il le répare, quelle que soit la partie de l’instrument défaillante.

Gestion administrative et commerciale

Lorsqu’il est salarié d’un magasin de musique, l’accordeur assure aussi des missions de vente en boutique. Il conseille et oriente les clients selon leurs besoins.

Comme indépendant, il gère également seul l’aspect administratif et commercial de son entreprise : il cherche ses clients, développe sa notoriété, édite des devis et factures.

Qualités pour devenir Accordeur

Le métier d’accordeur est un travail très technique. Des compétences et qualités humaines sont aussi essentielles à cette profession.

En voici quelques-unes :

  • Sens du service : L’accordeur a un bon sens du contact et en particulier du service : il sait accueillir ses clients, les conseiller selon leurs attentes et il est réactif à leurs demandes.
  • Minutie : Le travail d’accordeur requiert une grande minutie car il manipule de petits éléments des instruments de musique. Il prend donc beaucoup de temps dans la maintenance et la réparation de ses objets.
  • Pédagogie : Qu’il travaille auprès de professionnels ou de débutants, l’accordeur est en mesure d’expliquer avec pédagogie son travail et les modifications qu’il compte apporter à l’instrument.
  • Sens de l’écoute : Enfin, il sait écouter. Il écoute ses clients et est très attentif à leurs besoins. Techniquement, il a l’oreille musicale pour déterminer avec précision l’harmonie de l’appareil.


Un diplôme est-il obligatoire pour devenir Accordeur ? 

Il est obligatoire de posséder un diplôme pour devenir accordeur. Le niveau minimum requis pour exercer est le niveau CAP.

Formations pour devenir Accordeur

Si vous voulez devenir accordeur, voici des pistes de formations possibles.

Voir Aussi  Devenir Conseiller funéraire : missions, salaire et formation

Niveau CAP :

CAP Accordeur de piano

Le CAP Accordeur de Piano est un diplôme qui se prépare en un an après une classe de troisième. La formation initiale est composée de 25 semaines d’apprentissage et de 12 semaines de stage pratique.

Elle a pour but de former les apprentis aux métiers d’accordage et de réparation de pianos. La formation dispense autant des enseignements théoriques que des enseignements pratiques.

L’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique (ITEMM) est un organisme reconnu qui propose cette formation.

À l’issue de la formation, le titulaire du CAP est finalement apte à exercer comme accordeur.

CAP ATIM – assistant technique en instruments de musique

Un autre CAP est possible pour devenir accordeur. Il s’agit du CAP Assistant Technique en Instruments de Musique.

Le CAP est proposé avec des options :

Le titulaire du CAP est qualifié pour assurer la réparation et l’entretien d’instruments de musique avec une spécialisation dans l’un de ces deux instruments.

La formation dure deux ans et est ouverte à tout étudiant après la classe de troisième. À l’issue du CAP, le titulaire peut directement trouver un emploi d’accordeur.

Salaire

1image1

Le salaire d’un accordeur est d’environ 1 500 € net par mois.

Devenir Accordeur : Quelles sont les débouchés ?

La principale évolution possible pour l’accordeur est de devenir gérant de sa propre boutique de musique. Autrement, il peut aussi exercer dans différentes structures ou pour des clients variés : écoles de musiques, artistes, particuliers.

Devenir salarié en tant que Accordeur

2image2

Voir Aussi  12 métiers de l’artisanat bien payés

Pour trouver un emploi d’accordeur, vous pouvez commencer par postuler aux offres disponibles sur des sites de recherche d’emploi comme poleemploi.fr.

Les avantages et inconvénients du métier d’accordeur

Le métier d’accordeur est très varié et demande des compétences techniques, ainsi qu’une grande curiosité et passion pour la musique. Devenir accordeur permet de travailler dans un domaine qui est très gratifiant et qui peut proposer des défis passionnants. Voici un aperçu des avantages et des inconvénients que peut offrir ce métier.

Avantages

Avantages Inconvénients
Devenir accordeur offre de nombreuses opportunités de travail. Il y a des emplois dans les magasins de musique, les studios et les ateliers d’accordeurs. Le métier nécessite un certain niveau de connaissances et de pratique pour rester compétitif. Cela peut être difficile à atteindre sans formation et pratique.
Le métier est très gratifiant, car les accordeurs peuvent aider les clients à obtenir le meilleur son possible de leurs instruments. Le travail peut être très physique et peut exiger des heures supplémentaires pour terminer un projet.
Le travail d’accordeur offre une grande variété d’instruments à travailler avec, ainsi que la possibilité de travailler avec des clients intéressants et variés. Le métier n’est pas très bien payé, et les accordeurs doivent souvent travailler à temps partiel pour pouvoir vivre.

Pourquoi devenir accordeur?

Devenir accordeur permet aux personnes passionnées par la musique de se lancer dans un métier qui allie l’art et la technologie. Les accordeurs sont en mesure de travailler avec de nombreux types d’instruments et d’offrir des services de qualité à leurs clients. En outre, le travail d’accordeur permet aux personnes qui aiment le travail manuel et le contact direct avec les clients de se lancer dans un métier qui est très gratifiant.

4.3/5 - (12 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut