Devenir Auxiliaire de vie : missions, salaire et formations

auxiliaire de vie
auxiliaire de vie

Devenir Auxiliaire de vie : missions, salaire et formations

263 lecteurs
Sommaire de l'article

Le métier d’auxiliaire de vie consiste à assister, à aider et à accompagner au quotidien les personnes en situation de dépendance liée à l’âge, à la maladie, ou au handicap, et à garantir leur maintien à domicile.


Profil type pour devenir Auxiliaire de vies

Elles sont multiples et variés, et s’inscrivent dans une démarche d’aide à domicile au sens large du terme.

Les tâches qui lui sont confiées peuvent être de l’ordre d’un accompagnement dans les activités du quotidien, telles que les courses, le ménage, le repassage, la préparation des repas, les divers déplacements, ou bien encore les démarches administratives.

Assister dans les gestes les plus élémentaires peut également faire partie de la mission de l’auxiliaire de vie lorsque le degré de dépendance le nécessite : il peut donc être aussi un soutien pour aider la personne à se lever, se coucher, faire sa toilette, s’habiller, se coiffer, etc.

La situation de dépendance, qu’elle soit liée à la maladie, à l’âge ou au handicap, peut être source d’isolement psychologique et social.

L’auxiliaire de vie veillera donc à rompre cet isolement en emmenant la personne qu’elle visite en promenade, faire des courses, faire des activités en communauté, ou la stimulera par des jeux de société, entre autres.

Formation pour devenir auxiliaire de vie

La formation est accessible à toute personne de plus de 18 ans, sans condition de diplôme.

Elle fait néanmoins l’objet d’une épreuve écrite d’admission et d’un entretien avec un formateur.

Remarque : le candidat peut être dispensé d’épreuve écrite et voir son programme de formation allégé s’il détient certains diplômes (renseignements disponibles sur le site officiel).

Les modules de formation s’articulent autour de six grands thèmes :

  • La connaissance de la personne.
  • L’accompagnement et l’aide individualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne.
  • L’accompagnement dans la vie sociale et relationnelle.
  • L’accompagnement et l’aide individualisée dans les actes ordinaires de la vie quotidienne.
  • La participation à la mise en place et au suivi et à l’évaluation du projet individualisé.
  • La communication professionnelle et la vie institutionnelle.
Voir Aussi  Devenir Assistant social : missions, salaire et formation

La formation est d’une durée comprise entre 9 et 36 mois.

La formation théorique est assortie de stages pratiques, sur une durée globale de 16 semaines.

Au terme d’un examen composé d’épreuves écrites et orales, cette formation est sanctionnée par un diplôme, le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS).


Qualités et compétences d’un auxiliaire de vie

Les qualités requises pour la fonction d’auxiliaire de vie sont à la fois techniques et humaines :

  • Avoir le sens de l’organisation : l’auxiliaire de vie doit être autonome dans l’organisation de ses journées et des tâches à effectuer en un temps limité. Chaque personne visitée nécessitera une organisation différente selon ses besoins. Le dynamisme est aussi un critère clé.
  • Aimer le contact avec les gens : le contact humain est la base du métier d’auxiliaire de vie. La fonction ne se limite pas à des tâches à accomplir. Il faut aussi savoir s’intéresser à la personne que l’on a en charge, à sa vie, ses éventuelles pathologies et ses éventuelles inquiétudes.
  • Avoir une très bonne qualité d’adaptation : l’auxiliaire de vie visite plusieurs personnes dans une même journée ; chaque cas est unique, il est donc essentiel de cerner rapidement les besoins afin d’accompagner au mieux la personne dépendante.
  • Savoir se montrer à l’écoute et faire preuve de patience : l’auxiliaire de vie qui aura la capacité d’observer, d’écouter, et de prendre le temps de le faire, pourra être d’une aide précieuse pour le personnel médical ou pour l’entourage, s’il détecte une anomalie ou quelque chose d’inhabituel.
  • Être en bonne forme physique : certaines tâches quotidiennes à effectuer dans le cadre de cette fonction peuvent parfois nécessiter de porter de lourdes charges, se baisser, solliciter son dos.
  • Être discret, honnête et ponctuel : les personnes qui font appel à un auxiliaire de vie lui donnent accès à une part importante de leur intimité. Il devra ainsi veiller à respecter le secret professionnel, et à tenir ses engagements. Le secret professionnel s’applique en toutes circonstances.
  • S’adapter à des horaires souples : une personne, quand elle est dépendante, l’est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cette fonction peut donc nécessiter de faire appel à une aide en semaine, le week-end, les jours fériés, de nuit, ou selon des horaires que l’on pourrait qualifier de décalés.
Voir Aussi  Devenir Commercial : missions, salaire et formation

Salaire d’une auxiliaire de vie

1image1

La rémunération nette d’un auxiliaire de vie débutant est fixée au SMIC, à laquelle s’ajoute la prise en charge des frais de déplacements.

Un auxiliaire de vie expérimenté pourra prétendre à un salaire net d’environ 1300 à 1500 euros.

Remarque : ces données sont valables pour un emploi à plein temps.

Devenir Auxiliaire de vies : Quelles sont les débouchés ?

Le secteur de l’aide à domicile est actuellement en pleine croissance. On constate une forte demande qui s’explique par plusieurs facteurs.

 L’allongement de l’espérance de vie a pour conséquence logique une recrudescence du nombre de personnes âgées qui se retrouvent en situation de dépendance.

La pénurie d’établissements spécialisés, ainsi que leur coût, nécessitent le plus souvent l’intervention d’une aide afin de garantir un maintien à domicile de la personne âgée, handicapée, ou en convalescence.

Plusieurs structures peuvent offrir des postes d’auxiliaires de vie :

  • Des structures publiques, telles que par exemple les CCAS au niveau local.
  • Des structures associatives.
  • Des structures privées.

Le portail des Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) délivre une multitude d’informations sur les formations disponibles et les offres d’emplois.

Le Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) offre des débouchés sur d’autres fonctions en rapport avec le service à la personne.

Par exemple, le diplôme de Technicien d’Intervention Sociale et Familiale (TISF, qui consiste à intervenir dans les familles ayant besoin d’une aide ponctuelle), ou la formation d’aide-soignant, entre autres.


Voir Aussi  Salaire prof : Combien gagne un enseignant en 2023

Trouver votre formation d’auxiliaire de vie


Quels sont les avantages et inconvénients du métier d’auxiliaire de vie ?

L’auxiliaire de vie est un métier très demandé de nos jours. En effet, beaucoup de personnes âgées, malades ou handicapées recherchent des professionnels qui peuvent leur offrir un accompagnement quotidien et des soins adaptés. Ce métier consiste à aider les personnes en situation de fragilité dans leurs activités quotidiennes, leur fournir un soutien social et un soutien psychologique et à leur offrir une meilleure qualité de vie.

Cependant, avant de choisir cette carrière, il est important de comprendre les avantages et les inconvénients qui en découlent.

Avantages et inconvénients du métier d’auxiliaire de vie

Avantages Inconvénients
Aide à améliorer la qualité de vie des personnes âgées, malades ou handicapées. Le travail peut être très stressant.
Travaille en équipe avec des professionnels de la santé. De longues heures et des horaires irréguliers.
Expérience enrichissante. Travail physique exigeant.
Permet de travailler dans un environnement flexible et diversifié. La rémunération peut être faible.

En somme, le métier d’auxiliaire de vie peut être très gratifiant, car il permet de contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes âgées, malades ou handicapées. Cependant, il peut aussi être très exigeant et stressant. Il est donc important de bien comprendre les avantages et les inconvénients de ce métier avant de se lancer dans une carrière d’auxiliaire de vie.

4.4/5 - (16 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut