contact@centenaire.org 946 euros brut en net
centenaire.org

Comment créer et gérer sa micro-entreprise ? 

creation-micro-entreprise.jpg
creation-micro-entreprise.jpg

Comment créer et gérer sa micro-entreprise ? 

482 lecteurs
Sommaire de l'article

Comment créer et gérer sa micro-entreprise ?

Vous êtes artiste ou profession libérale, ou encore vendeur et vous souhaitez créer votre propre entreprise ? La micro-entreprise (ou « auto-entrepreneur ») est créée pour vous !

Tout le monde peut être entrepreneur dans le secteur de la micro-entreprise. Commencez dès aujourd’hui ! Nous allons vous expliquer ce qu’est une micro-entreprise et comment la créer, puis la déclarer, sans aucun souci.

Qu’est-ce que la micro-entreprise ?

La micro-entreprise, également connue sous le nom d’auto-entrepreneur, est un type d’entreprise qui permet aux entrepreneurs d’exercer leur activité de manière autonome. Ce type d’entreprise n’est pas une entité juridique, et c’est donc l’entrepreneur qui est responsable de toutes les actions menées dans le cadre de son activité.

Le système de la micro-entreprise n’est pas applicable à tous les types d’entreprises. Les activités libérales, artisanales et commerciales peuvent bénéficier du programme de micro-entreprises. En revanche, les activités liées à l’agriculture par exemple, qui sont liées à la structure sociale qui fait partie du système de sécurité sociale agricole, ne peuvent pas en bénéficier.

La micro-entreprise est bénéfique car elle offre un système simplifié de création et d’imposition. En réalité, elle vous permet de bénéficier d’une déduction forfaitaire sur votre chiffre d’affaires, ce qui signifie que vous pouvez déduire certains impôts dont vous n’êtes pas redevable. La déduction sera de 71% des dépenses d’achat et de revente, par exemple 50% pour les services commerciaux, et 34% pour les services non commerciaux.

Vous pouvez exercer votre activité d’auto-entrepreneur à titre principal ou secondaire.

Si vous créez une micro-entreprise, vous pouvez ouvrir un compte bancaire d’entreprise pour votre activité ou continuer à utiliser le compte personnel. Toutefois, il est obligatoire d’avoir un compte dans une banque.

Voir Aussi  Investir en Suisse: un paradis pour la croissance financière

Si, pour la deuxième fois consécutive, vos revenus dépassent 10 000 euros par an, vous devrez ouvrir un compte bancaire spécifique pour votre entreprise.
En fonction des activités exercées, l’entreprise peut être soumise à une obligation d’assurance.
Vous pouvez être micro-entrepreneur au moment de la création de votre entreprise ; cependant, vous pouvez également en faire la demande tout au long de son existence.

Conditions et effets du régime de la micro-entreprise

Pour pouvoir être considérée comme une micro-entreprise, elle doit remplir certaines conditions concernant les seuils de chiffre d’affaires, qui s’entendent hors taxes. En effet, ce dernier ne doit pas dépasser 176 000EUR pour la vente de marchandises et 72 600EUR pour les activités de prestation de services liées aux bénéfices commerciaux et industriels (BIC) et les professions de l’association libérale au bénéfice non commercial (BNC).

Si votre chiffre d’affaires annuel est supérieur à ce seuil pendant deux années consécutives, vous serez imposé sous le modèle de l’entreprise individuelle.
Dans le cas d’un auto-entrepreneur, votre entreprise fonctionne sous votre propre nom, ce qui signifie que les biens que vous possédez pourraient être repris si vous rencontrez des problèmes financiers au sein de votre entreprise.

Afin de sauvegarder vos biens personnels, vous devez déclarer que vous n’êtes pas en mesure de le faire. En 2022, cependant, vos biens professionnels et personnels sont
automatiquement séparés.

Pour les micro-entreprises, la déclaration financière de votre chiffre d’affaires est remplie chaque mois, ou au moins tous les 3 mois. Si vous ne déclarez pas votre chiffre d’affaires à temps, vous serez pénalisé de 52 EUR par erreur.

Voir Aussi  Définition d'une SCPI : l'alternative à l'investissement immo "classique"

Si vous ne faites pas régulièrement le point sur votre activité à la fin de l’année, vous risquez de perdre les avantages du programme des micro-entreprises.
Dans le système de la micro-entreprise, il existe des règles spécifiques en fonction des activités que vous exercez. Si vous êtes un commerçant ou un logeur, vous devez tenir un registre des recettes et les ajouter à votre total au moins tous les 3 mois. Vous devez également garder une trace des achats.

Comment créer et enregistrer votre micro-entreprise ?

Si vous créez votre micro-entreprise, il est essentiel de décider d’abord du nom de l’entreprise, qui est composé de votre nom et de votre prénom puisque vous exercerez l’activité sous votre nom. Vous pouvez ensuite choisir le nom de votre entreprise si vous le souhaitez.

Pour certaines activités (restaurants par exemple), pour certaines activités (restaurants par exemple), il faut déposer une demande d’agrément auprès de la mairie. Ensuite, vous devez inscrire votre entreprise pour identifier le siège social. Il s’agit du lieu où vous exercez votre activité (à votre domicile ou dans l’espace d’un local). C’est une obligation, sinon votre inscription sera refusée. Tout changement d’adresse doit être signalé au CFE (Centre de Formalisation des Entreprises).

Pour que votre entreprise soit reconnue comme « micro-entreprise », vous devez être immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) dans le cas d’un commerçant, et au Registre des Métiers (RM), pour les artisans. La procédure d’immatriculation est gratuite pour les micro-entreprises. Il vous sera alors délivré un numéro Siren pour identifier votre entreprise, et un numéro Siret qui indique le lieu d’implantation de l’entreprise.

Voir Aussi  Notre avis et test complet sur le compte en banque et la carte bancaire  Monese bank - 2023

Si vous cherchez à créer votre propre micro-entreprise en ligne, vous pouvez contacter directement Gojee !

L’idée de créer une micro-entreprise peut être financièrement gratifiante et vous permet de prendre vos propres décisions ! Vous serez alors plus responsable ; cependant, vous aurez aussi plus de liberté pour faire vos propres choix.

Bruno Martins

4.3/5 - (10 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut