centenaire.org

4 conseils pour bien choisir votre assurance prévoyance

4-conseils-pour-bien-choisir-votre
4-conseils-pour-bien-choisir-votre

4 conseils pour bien choisir votre assurance prévoyance

456 lecteurs
Sommaire de l'article

Invalidité, dépendance, obsèques, maintien de salaire… Il existe différents contrats d’assurance prévoyance. Si vous êtes salarié, certaines garanties peuvent être intégrées à l’assurance prévoyance collective de votre entreprise. Si vous êtes TNS (travailleur non salarié), indépendant ou chef d’entreprise, il vous faut souscrire un contrat individuel pour vous protéger vous et vos proches. Je vous livre mes conseils pour sélectionner votre assurance prévoyance.

 

1.Faire le point sur sa situation et sur ses attentes

De manière générale, l’assurance prévoyance sert à faire face aux conséquences d’un accident de la vie courante ou d’une maladie (dépendance, arrêt de travail…). Elle permet aussi de préparer ses obsèques et de protéger son conjoint et ses enfants.

Les contrats de prévoyance, vous le voyez, sont nombreux. Leurs garanties et leur niveau de protection varient d’une formule à l’autre.

Avant de solliciter les organismes assureurs, le mieux est de tenir compte de votre situation professionnelle et personnelle et de vos besoins. Cela permet de procéder avec méthode en ciblant les meilleures protections.

Vous êtes salarié ?

Selon votre statut et votre secteur d’activité, il est possible que vous bénéficiez déjà d’un contrat d’assurance prévoyance collective. En effet, un accord de branche professionnelle ou une convention peut rendre obligatoire l’adhésion à un régime de prévoyance, notamment pour les salariés cadres et assimilés. La plupart du temps, pour les autres employés, l’assurance prévoyance en entreprise reste facultative.

Dans le cas d’un régime obligatoire de prévoyance, l’employeur prend en charge le financement des cotisations à hauteur de 50 % au minimum.

Voir Aussi  Comment utiliser la porte-vignette assurance Leclerc pour protéger votre certificat ?

Le site Swiss Life parle des régimes de prévoyance pour les salariés par exemple. N’hésitez pas à le consulter pour obtenir des réponses précises à vos questions.

Vous êtes TNS, indépendant ou chef d’entreprise ? 

Vous exercez votre activité professionnelle, en tant qu’indépendant ou chef d’entreprise ? Pour disposer d’une prestation complémentaire de prévoyance, vous devez vous assurer vous même, en souscrivant un contrat individuel sur mesure.

La solution de prévoyance individuelle à destination des travailleurs non salariés (TNS) répond souvent à des besoins bien précis. Comme l’assurance décès ou maintien de salaire en cas d’arrêt ou d’incapacité de travail.

2. Tenir compte de votre salaire et de vos attentes

Voulez-vous une assurance prévoyance pour protéger vos proches ou pour bénéficier d’un revenu supplémentaire en cas de maladie ou d’accident ? Souhaitez-vous plutôt décharger votre entourage de l’organisation de vos funérailles ou maintenir votre niveau de vie en cas d’invalidité ? Les prestations couvertes par l’assurance prévoyance dépendent du contrat choisi.

Il peut être intéressant de déterminer le montant nécessaire à votre foyer pour faire face aux dépenses courantes sans l’intégration de votre revenu. Cet indicateur permet de définir quelle rente pour votre conjoint et les enfants ou quelle rente d’invalidité serait essentielle au moment de votre décès ou en cas d’invalidité.

Important :

L’assurance prévoyance complémentaire vient s’ajouter aux prises en charge de la Sécurité sociale et de la complémentaire santé (indemnités journalières, remboursement des frais de santé…). Elle peut être versée sous forme d’une rente annuelle ou unique ou encore sous forme d’indemnisations périodiques (mensuelles ou trimestrielles).

3. Solliciter plusieurs organismes pour étudier différentes offres

Une fois que vous avez fait le point, vous pouvez vous rapprocher des organismes assureurs et leur demander une offre adaptée. L’idéal est de démarcher plusieurs établissements pour obtenir des propositions variées sur une même demande (incapacité et décès par exemple ou couverture du risque de dépendance).

Vous pouvez faire des demandes en ligne, contacter par téléphone les organismes ou vous déplacer directement en agence. Vous pouvez aussi faire appel à un spécialiste en assurance prévoyance pour disposer d’un contrat 100 % sur mesure.

4. Comparer les formules et les conditions

Prenez le temps de découvrir et d’analyser les offres, les garanties couvertes, les conditions du contrat ainsi que les services de l’assureur. Certains contrats peuvent proposer des garanties complémentaires ou plus étendues que d’autres. Le savoir permet d’éviter les assurances en doublon.

Les points importants à vérifier

Les formules d’assurance prévoyance complémentaire sont multiples. Pour les comparer et choisir votre contrat, le tarif n’est pas le seul critère décisif. Je vous suggère d’étudier de près les éléments suivants :

      Le délai de carence : il s’agit de la période durant laquelle la protection n’est pas active.

      Les limites d’âge : l’application de certaines garanties peut s’éteindre à un âge donné (précisé dans le contrat).

      La durée des garanties : l’indemnisation ou la rente sont versées par l’assureur pendant une période fixe ou indéterminée selon les garanties et les contrats. Avec une durée des garanties longue, vous pouvez compter sur une meilleure couverture.

      Les exclusions du contrat : il est important de les connaître pour éviter les déconvenues. Par exemple, l’assurance prévoyance accidents de la vie exclut les accidents liés à l’activité professionnelle, à un sport à risque ou les accidents de la route.

Voir Aussi  Comment bien choisir son assurance pour un 2 roues de 50cm3 ?
4.8/5 - (189 votes)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour en haut