Trésors d'archives > Fonds Publics > Archives Departementales > Archives > Les archives 14-18 de La Réunion

Les archives 14-18 de La Réunion

L’année 1914 débute à La Réunion dans un climat très tendu : la campagne pour les élections législatives du 26 avril est marquée par une violence extrême, la fraude et la corruption - des évènements qui se soldent par un bilan de quatorze morts et plus de trois cents blessés. Le calme à peine revenu, la nouvelle de la mobilisation est annoncée le 2 août au soir. Située loin des zones de combat, la colonie a cependant payé un lourd tribut au premier conflit mondial : sur une population de 175 000 habitants, plus de 14 000 Réunionnais sont mobilisés au front, et plus de 1 500 soldats y laisseront leur vie.
Découvrez ci-dessous quelques documents rares de l'époque, sélectionnés par les Archives départementales de La Réunion.

> Retrouvez toutes les collections 14-18 des autres départements français

Ordre de mobilisation,4 août 1914.
Ordre de mobilisation, 4 août 1914, [1 R 553]
© Archives départementales de la Réunion
Discours prononcé par Mgr de Beaumont, évêque coadjuteur de Bourbon, à la cérémonie patriotique du 14 novembre 1918, imprimé sur toile.[1 J 108/1].
© Archives départementales de La Réunion
Sur le front.- Derniers honneurs rendus à un brave. « Cet aumônier militaire est Mgr de Beaumont ». L’abbé de Beaumont, aumônier de la 65e division, sera l’évêque de La Réunion de 1917 à 1934. [1 J 108/4].
© Archives départementales de la Réunion
Demande d’allocation de Damour Saint-Ange Silvery, mobilisé réserviste, 1916.[1 M 1874]
© Archives départementales de la Réunion
Monument élevé aux morts de la grande Guerre à Rivière Saint-Louis,[5 FI 19/4]
© Archives départementales de la Réunion
Relevé de marchandises exportées en France, à Madagascar, Saïgon et Maurice,[5P20].
© Archives départementales de la Réunion
Photographie de Jean Emmanuel Luc, soldat du régiment d'infanterie coloniale du Maroc. Provenance : Joseph Luc, fils de Jean Emmanuel Luc.[9 NUM 3]
© Archives départementales de la Réunion
Groupe d'officiers à table dans la salle à manger de l'Etat-major dans la cuisine du château Roucy (Aisne) en juillet 1916. Jacques Renié, chef d'état major de la 69e division, est le deuxième assis en partant de la droite, face au photographe.[P12 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Photographie de Henri Camille Bazilique prise à Antananarivo (Tananarive), Madagascar. Né en 1891 à Saint-André de La Réunion, il fut incorporé à Madagascar puis intégra le 4e régiment colonial. Il est mort pour la France à Sakulevo en Macédoine [4 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Encrier sculpté dans une douille d'obus avec inscription "1917 - Monastir". L'objet représente un minaret et fut ramené de la guerre par Georges Jeanne, sous-officier du groupe divisionnaire de brancardiers.[14 NUM 7]
© Archives départementales de la Réunion
Carte postale envoyée au soldat Gustave Duprey par son fils Georges et son épouse, Irma. Ils entretenaient une correspondance régulière lorsque Gustave Duprey se blessa grièvement au cours d'un accident. [15 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Carte postale envoyée au soldat Gustave Duprey par son fils Georges et son épouse, Irma. Ils entretenaient une correspondance régulière lorsque Gustave Duprey se blessa grièvement au cours d'un accident.[15 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Lettre d'Irma Duprey au capitaine Protet. Le décès de son époux, Gustave Duprey, à l'hôpital mixte de Neufchâteau (Vosges) en décembre 1915, quelques semaines après un accident de manœuvre, fut d’abord classé comme maladie. [15 NUM 2]
© Archives départementales de la Réunion
Extrait du journal de guerre de François Paul Marie Guérit, officier marinier sur le torpilleur d'escadre "Mortier". Provenance : André Duprey, petit-neveu de François Paul Marie Guérit.
© Archives départementales de La Réunion
Photographie d'Edmond Houry (à gauche). Né en en 1896 à Saint-André de La Réunion, il fut soldat au 163e régiment d’infanterie. Provenance : Thierry Houry, petit-fils d'Edmond Houry. [18 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Paquebot français « Ville d’Arras » affecté au retour des poilus de La Réunion. Provenance : Thierry Houry. [18 NUM 4]
© Archives départementales de la Réunion
Photographie d’un groupe d’officiers, dont Pierre Lego, assis, à droite. Affecté à l'hôpital complémentaire n°4 à Troyes, il y exerça en tant que pharmacien aide-major de 1ère classe. Provenance.[ 27 NUM 2]
© Archives départementales de la Réunion
Carte postale envoyée à Léon Houillon par son frère, le prêtre Jules Houillon. Provenance : Henri Tachet. [32 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Carte postale envoyée à Léon Houillon par son frère, le prêtre Jules Houillon. Provenance : Henri Tachet. [32 NUM 1]
© Archives départementales de la Réunion
Livret militaire de Jean Emmanuel Luc. Né en 1885 à Saint-Denis de La Réunion, Jean Emmanuel Luc fut dirigé le 15 juin 1915 sur le dépôt des isolés coloniaux de Marseille suite à la mobilisation générale. Combattant pour la défense de Verdun. [ 9 NUM 4]
© Archives départementales de la Réunion
Diplôme de participation aux journées nationales pour l’achèvement de quatre grands monuments du front de la guerre 1914-1918, décorant Bruno Bernardy de Sigoyer, 1929. [22 J 169]
© Archives départementales de la Réunion

Document en langue serbe délivré à Edouard Perrine, ancien soldat de l'armée d'Orient, lui attribuant la médaille du souvenir de la guerre 1914-1918. [11 NUM 2]

Sa Majesté Alexandre I, par l'amour de dieu et la volonté du peuple, roi du Yougoslavie,

Selon le règlement du ministre de l'armée de terre et mer et selon l'article du 1er décembre 1920 FAN N°42432 pour la participation à la guerre 1914-1918, il délivre à M.Perrine Edouard, ex-soldat de l'armée de l'Orient la médaille du souvenir de la guerre de la libération et de l'unification 1914-1918.

© Archives départementales de la Réunion
Hommage rendu aux morts de la Grande Guerre par l'équipage du Duquesne à l'occasion de la fête de Jeanne d'Arc à Saint-Denis, 1929. [5 FI 16/442]
© Archives départementales de la Réunion
Légende manquante. Il s'agit vraisemblablement d'une photo du 163e régiment, dans laquelle figurait Edmond Houry, un soldat de la Réunion mobilisé le 22 juin 1915.
© Archives départementales de La Réunion
  • Ordre de mobilisation,4 août 1914.
  • Discours prononcé par Mgr de Beaumont, évêque coadjuteur de Bourbon, à la cérémonie patriotique du 14 novembre 1918, imprimé sur toile.[1 J 108/1].
  • Sur le front.- Derniers honneurs rendus à un brave. « Cet aumônier militaire est Mgr de Beaumont ».  L’abbé de Beaumont, aumônier de la 65e division, sera l’évêque de La Réunion de 1917 à 1934.
  • Demande d’allocation de Damour Saint-Ange Silvery, mobilisé réserviste, 1916.
  • Monument élevé aux morts de la grande Guerre  à Rivière Saint-Louis, [après 1922]
  • Relevé de marchandises exportées en France, à Madagascar, Saïgon et Maurice
  • Photographie de Jean Emmanuel Luc, soldat du régiment d'infanterie coloniale du Maroc. Provenance : Joseph Luc, fils de Jean Emmanuel Luc.
  • Groupe d'officiers à table dans la salle à manger de l'Etat-major dans la cuisine du château Roucy (Aisne) en juillet 1916. Jacques Renié, chef d'état major de la 69e division, est le deuxième assis en partant de la droite, face au photographe.  Provenance : Hubert Renié, petit-fils de Jacques André Renié.
  • Photographie de Henri Camille Bazilique prise à Antananarivo (Tananarive), Madagascar. Né en 1891 à Saint-André de La Réunion, il fut incorporé à Madagascar puis intégra le 4e régiment colonial. Il est mort pour la France à Sakulevo en Macédoine le 7 janvier 1918.
  • Encrier sculpté dans une douille d'obus avec inscription "1917 - Monastir". L'objet représente un minaret et fut ramené de la guerre par Georges Jeanne, sous-officier du groupe divisionnaire de brancardiers, 17e division coloniale de l’armée d'Orient. Provenance : André Duprey, petit-neveu de Georges Jeanne.
  • Carte postale envoyée au soldat Gustave Duprey par son fils Georges et son épouse, Irma. Ils entretenaient une correspondance régulière lorsque Gustave Duprey se blessa grièvement au cours d'un accident. Il mourut à l'hôpital mixte de Neufchâteau (Vosges) le 1er décembre 1915. Provenance : André Duprey, petit-fils de Gustave Duprey.
  • Carte postale envoyée au soldat Gustave Duprey par son fils Georges et son épouse, Irma. Ils entretenaient une correspondance régulière lorsque Gustave Duprey se blessa grièvement au cours d'un accident. Il mourut à l'hôpital mixte de Neufchâteau (Vosges) le 1er décembre 1915. Provenance : André Duprey, petit-fils de Gustave Duprey.
  • Lettre d'Irma Duprey au capitaine Protet. Le décès de son époux, Gustave Duprey, à l'hôpital mixte de Neufchâteau (Vosges) en décembre 1915, quelques semaines après un accident de manœuvre, fut d’abord classé comme maladie. Dans un premier temps, Irma Duprey ne pouvait donc prétendre à une pension de veuve de guerre. Elle demanda dans ce courrier un certificat attestant l’accident ayant entraîné les blessures de son mari. Entamée en 1916, sa démarche pour obtenir une pension aboutit en 1917. Provenance : An
  • Extrait du journal de guerre de François Paul Marie Guérit, officier marinier sur le torpilleur d'escadre "Mortier".  Provenance : André Duprey, petit-neveu de François Paul Marie Guérit.
  • Photographie d'Edmond Houry (à gauche). Né en en 1896 à Saint-André de La Réunion, il fut soldat au 163e régiment d’infanterie.  Provenance : Thierry Houry, petit-fils d'Edmond Houry.
  • Paquebot français « Ville d’Arras » affecté au retour des poilus de La Réunion. Provenance : Thierry Houry.
  • Photographie d’un groupe d’officiers, dont Pierre Lego, assis, à droite. Affecté à l'hôpital complémentaire n°4 à Troyes, il y exerça en tant que pharmacien aide-major de 1ère classe. Provenance : Dominique Lego, petit-fils de Pierre Lego.
  • Carte postale envoyée à Léon Houillon par son frère, le prêtre Jules Houillon. Provenance : Henri Tachet.
  • Carte postale envoyée à Léon Houillon par son frère, le prêtre Jules Houillon. Provenance : Henri Tachet.
  • Livret militaire de Jean Emmanuel Luc. Né en 1885 à Saint-Denis de La Réunion, Jean Emmanuel Luc fut dirigé le 15 juin 1915 sur le dépôt des isolés coloniaux de Marseille suite à la mobilisation générale. Combattant pour la défense de Verdun au sein du 1er régiment colonial d'infanterie du Maroc à partir du 20 juin 1916, il fut blessé lors de l'assaut du 17 août 1916 qui reprit définitivement le village de Fleury-devant-Douaumont.
  • Diplôme de participation aux journées nationales pour l’achèvement de quatre grands monuments du front de la guerre 1914-1918, décorant Bruno Bernardy de Sigoyer, 1929.
  • Document en langue serbe délivré à Edouard Perrine, ancien soldat de l'armée d'Orient, lui attribuant la médaille du souvenir de la guerre 1914-1918.
  • Hommage rendu aux morts de la Grande Guerre par l'équipage du Duquesne à l'occasion de la fête de Jeanne d'Arc à Saint-Denis, 1929.
  • Légende manquante. Il s'agit vraisemblablement d'une photo du 163e régiment, dans laquelle figurait Edmond Houry, un soldat de la Réunion mobilisé le 22 juin 1915.
informations
Diaporama (série d'images thématique)