Trésors d'archives > Fonds Prives > Archives > Les photographies de Désiré Sic

Les photographies de Désiré Sic

Ce diaporama présente une sélection de photographies réalisées par Désiré Sic pendant la Première Guerre mondiale.

Désiré Sic (1883-1972) commence sa carrière militaire en 1909 comme simple sapeur mineur dans le génie, pour l'achever en 1933 en qualité de chef de bataillon. S'il s'intéresse à la photographie dès le début des année 1900, ce n'est qu'en 1915 qu'il acquiert un appareil photo à Belfort et qu'il obtient de l'État-major une autorisation de photographier. Il prendra plus d'un millier de photos de la guerre entre juillet 1915 et mai 1917, date de son départ pour le Maroc.

La plupart de ces photos ont été prises avec un appareil stéréoscopique qui leur confère une grande qualité. L'oeil exercé de Désiré Sic est attiré par toutes sortes de sujets, mais il porte une attention particulière aux travaux et aménagements divers dans lequel le génie est impliqué et dont l'importance ne cesse de croître à mesure que le conflit s'enlise.

Les principales opérations auxquelles il a participé au sein de la Division marocaine (Cie 19/2 M) sont la retraite puis la bataille de la Marne, les travaux de fortification et la guerre des mines près de Reims (octobre 1914 - mai 1915), les offensives d'Artois de mai - juin 1915 (attaque des "ouvrages blancs"), les offensives de Champagne de septembre - octobre 1915, puis au sein de la compagnie 7/63 le renforcement du front à Tilloloy ou aux environs (février - août 1916) et les offensives de la Somme dans le secteur de Belloy en Santerre (septembre - octobre 1916). Il participe enfin à la préparation et à l'offensive du chemin des Dames (février - avril 1917). Un tiers des photos réalisées par Désiré Sic ont été prises en 1916 en divers lieux de la Somme

> contact : colin.miege@hotmail.fr

Deux soldats du génie avec leur équipement de campagne, sans doute dans les premiers mois de 1915.
Deux soldats du génie avec leur équipement de campagne, sans doute dans les premiers mois de 1915.
© Fonds Sic - Miège

Le président de la République Poincaré décore les drapeaux de la division marocaine, le 17 septembre à 8h30 sur le terrain des Marcottes, commune de Chaux (territoire de Belfort), en présence de M. Millerand, ministre de la guerre, et des généraux de Maud'huy, commandant la VIIe armée, et Demange, gouverneur de la place militaire de Belfort.

© Fonds Sic - Miège
Un mortier de tranchée "crapouillot" et son jeune servant dans une tenue peu réglementaire, sans doute en 1916.
© Fonds Sic - Miège
"Tranchées et travaux de fortification par le 18e RIT et les Sénégalais aux environs de Tilloloy" (annotation du photographe), Somme, été 1916.
© Fonds Sic - Miège
Creusement d'un abri profond aux environs de Tilloloy. Au premier plan, le capitaine Claret, commandant la Cie 7/63 du génie (Somme, été 1916).
© Fonds Sic - Miège
Des soldats russes s'initient au maniement de "l'auto-canon" sous l'oeil des artilleurs français (Somme, printemps 1916).
© Fonds Sic - Miège
Devant le château de Boulogne la Grasse, des soldats observent les évolutions d'aéroplanes ou de dirigeables (Oise, printemps 1916).
© Fonds Sic - Miège
Les légionnaires du capitaine Mesnil s'exercent au maniement de leurs mitrailleuses, Saint-Etienne, 1916.
© Fonds Sic - Miège
La Cie 7/63 du génie s'exerce du port du masque à gaz, aux environs de Tilloloy (Somme, printemps 1916).
© Fonds Sic - Miège
Projecteur monté sur auto. Le sous-lieutenant Sic est assis sur le marchepied (Somme, printemps 1916).
© Fonds Sic - Miège
La chapelle du château de Tilloloy dévastée par les obus. Elle a été entièrement restaurée après la guerre (Somme, printemps 1916).
© Fonds Sic - Miège
Pièce d'artillerie lourde (380 mm) sur voie ferrée (Somme, été 1916).
© Fonds Sic - Miège
Canon de 305 mm sur affût à châssis Saint-Chamond installé sur voie ferrée, appartenant à une batterie du 6ème groupe d'artillerie à pied d'Afrique. A gauche, le capitaine Claret, Cie 7/63 (Somme, été 1916).
© Fonds Sic - Miège
Dépôt d'obus pour mortier lourd de 370 mm Filloux, près de Wiencourt (Somme, été 1916).
© Fonds Sic - Miège
Creusement et boisement d'une galerie de mine, sans doute à l'exercice à Saint Vaast de Longmont (Oise), novembre-décembre 1915.
© Fonds Sic - Miège
Soldats du 53e régiment d'infanterie coloniale, sans doute dans le secteur du Grand Bois, Belloy en Santerre (Somme, octobre 1916).
© Fonds Sic - Miège

Guetteur revêtu d'une peau de mouton et d'un protège casque pour éviter les reflets, dans une tranchée munie de fascines, sans doute dans le secteur du Grand Bois, Belloy en Santerre. On distingue la plaque blindée de protection, le casier à grenades et la sirène d'alarme pour les gaz (Somme, septembre-octobre 1916).

© Fonds Sic - Miège
"Marmitage au Grand bois" (annotation du photographe). Belloy en Santerre, Somme, septembre-octobre 1916.
© Fonds Sic - Miège
"Ce qui reste de Belloy en Santerre" (annotation du photographe), Somme, octobre 1916.
© Fonds Sic - Miège
Cette sentinelle se protège du froid avec les moyens du bord (secteur de Belloy en Santerre, Somme, octobre 1916).
© Fonds Sic - Miège
Mitrailleurs et leur arme dans un poste avancé (Somme, 1916).
© Fonds Sic - Miège
Evacuation d'un blessé dans le secteur du chemin des Dames, au printemps 1917. On remarque le monticule de douilles d'obus à l'arrière-plan.
© Fonds Sic - Miège
Cadavres dans l'attente de leur enfouissement dans une fosse commune.
© Fonds Sic - Miège
Les compagnies 7/63 (capitaine Claret) et 7/13 du génie (capitaine Poupet) dans l'attente de leur enlèvement par auto camion, fin 1916 ou début 1917.
© Fonds Sic - Miège
"Construction d'une piste en madrier entre Pargnan et Moulins" (annotation du photographe), en vue de l'offensive du Chemin des Dames d'avril 1917.
© Fonds Sic - Miège
Transport de torpilles par les "sénégalais", en vue de l'offensive du Chemin des Dames, printemps 1917.
© Fonds Sic - Miège
Manœuvre d'un camion Panhard-Levassor muni d'un treuil pour tracter un ballon d'observation.
© Fonds Sic - Miège
"Avion descendu à Marcel Cave" (annotation du photographe). Il s'agit d'un appareil français dont on distingue le pilote gisant au fond de la tranchée (Somme, septembre 1916).
© Fonds Sic - Miège
Avion allemand abattu près de Moulins (secteur du Chemin des Dames), en avril 1917. L'appareil était piloté par le flieger Ernest Deutschman de la shusta 22 B, et l'aviateur qui l'a abattu était le lieutenant Roland Baudoin, escadrille L90.
© Fonds Sic - Miège
Exposition de matériel militaire pris à l'ennemi dans la cour des Invalides à Paris, février 1916.
© Fonds Sic - Miège
  • Deux soldats du génie avec leur équipement de campagne, sans doute dans les premiers mois de 1915.
  • Le président de la République Poincaré décore les drapeaux de la division marocaine
  • Un mortier de tranchée "crapouillot" et son jeune servant dans une tenue peu réglementaire, sans doute en 1916.
  • "Tranchées et travaux de fortification par le 18e RIT et les Sénégalais aux environs de Tilloloy" (annotation du photographe), Somme, été 1916.
  • Creusement d'un abri profond aux environs de Tilloloy. Au premier plan, le capitaine Claret, commandant la Cie 7/63 du génie (Somme, été 1916).
  • Des soldats russes s'initient au maniement de "l'auto-canon" sous l'oeil des artilleurs français (Somme, printemps 1916).
  • Devant le château de Boulogne la Grasse, des soldats observent les évolutions d'aéroplanes ou de dirigeables (Oise, printemps 1916).
  • Les légionnaires du capitaine Mesnil s'exercent au maniement de leurs mitrailleuses, Saint-Etienne, 1916.
  • La Cie 7/63 du génie s'exerce du port du masque à gaz, aux environs de Tilloloy (Somme, printemps 1916).
  • Projecteur monté sur auto. Le sous-lieutenant Sic est assis sur le marchepied (Somme, printemps 1916).
  • La chapelle du château de Tilloloy dévastée par les obus. Elle a été entièrement restaurée après la guerre (Somme, printemps 1916).
  • Pièce d'artillerie lourde (380 mm) sur voie ferrée (Somme, été 1916).
  • Canon de 305 mm sur affût à châssis Saint-Chamond installé sur voie ferrée, appartenant à une batterie du 6ème groupe d'artillerie à pied d'Afrique. A gauche, le capitaine Claret, Cie 7/63 (Somme, été 1916).
  • Dépôt d'obus pour mortier lourd de 370 mm Filloux, près de Wiencourt (Somme, été 1916).
  • Creusement et boisement d'une galerie de mine, sans doute à l'exercice à Saint Vaast de Longmont (Oise), novembre-décembre 1915.
  • Soldats du 53e régiment d'infanterie coloniale, sans doute dans le secteur du Grand Bois, Belloy en Santerre (Somme, octobre 1916).
  • Guetteur revêtu d'une peau de mouton et d'un protège casque pour éviter les reflets, dans une tranchée munie de fascines, sans doute dans le secteur du Grand Bois, Belloy en Santerre.
  • "Marmitage au Grand bois" (annotation du photographe). Belloy en Santerre, Somme, septembre-octobre 1916.
  • "Ce qui reste de Belloy en Santerre" (annotation du photographe), Somme, octobre 1916.
  • Cette sentinelle se protège du froid avec les moyens du bord (secteur de Belloy en Santerre, Somme, octobre 1916).
  • Mitrailleurs et leur arme dans un poste avancé (Somme, 1916).
  • Evacuation d'un blessé dans le secteur du chemin des Dames, au printemps 1917. On remarque le monticule de douilles d'obus à l'arrière-plan.
  • Cadavres dans l'attente de leur enfouissement dans une fosse commune.
  • Les compagnies 7/63 (capitaine Claret) et 7/13 du génie (capitaine Poupet) dans l'attente de leur enlèvement par auto camion, fin 1916 ou début 1917.
  • "Construction d'une piste en madrier entre Pargnan et Moulins" (annotation du photographe), en vue de l'offensive du Chemin des Dames d'avril 1917.
  • Transport de torpilles par les "sénégalais", en vue de l'offensive du Chemin des Dames, printemps 1917.
  • Manœuvre d'un camion Panhard-Levassor muni d'un treuil pour tracter un ballon d'observation.
  • "Avion descendu à Marcel Cave" (annotation du photographe). Il s'agit d'un appareil français dont on distingue le pilote gisant au fond de la tranchée (Somme, septembre 1916).
  • Avion allemand abattu près de Moulins (secteur du Chemin des Dames), en avril 1917. L'appareil était piloté par le flieger Ernest Deutschman de la shusta 22 B, et l'aviateur qui l'a abattu était le lieutenant Roland Baudoin, escadrille L90.
  • Exposition de matériel militaire pris à l'ennemi dans la cour des Invalides à Paris, février 1916.
informations
sources
Fonds Sic - Miège
Diaporama (série d'images thématique)