Espace scientifique > Colloquesseminaires > Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman dans la Grande Guerre

Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman dans la Grande Guerre

Couverture de l'ouvrage Le génocide des Arméniens, un siècle de recherche (1915-2015) (détail).
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le colloque international organisé par Conseil scientifique international pour l’étude du génocide des Arméniens (CSI) « Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman dans la Grande Guerre. 1915-2015 : cent ans de recherche » se tiendra à Paris, du 25 au 28 mars 2015 sous le haut patronage du Président de la République, François Hollande.

Programme

Mercredi 25 mars

Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, 76 rue des Ecoles, 75005 Paris

16h30 - 20h30

Allocutions officielles et messages de soutien

Conférence inaugurale par Yves Ternon, Historien, membre du conseil scientifique du mémorial de la Shoah, président du CSI

Jeudi 26 mars

Mémorial de la Shoah, 17 rue Geoffroy L'Asnier, 75004 Paris

10h-12h30 - Premier Panel  : Espace-temps, les étapes du processus génocidaire

Président : Catherine Nicault, historienne, Université de Reims. Discutant : Stephan Astourian, historien, Université de Berkeley

  • L’héritage d’Abdülhamid II par Janet Klein, historienne, Université d’Akron.
  • L’opposition ottomane, le Comité Union et Progrès et la révolution de 1908 par Erdal Kaynar, historien, Polonsky Academy de l’Institut Van Leer, EHESS.
  • Le « Concert européen » et les réformes dans les provinces orientales, 1878-1914 par Claire Mouradian, historienne, CNRS.
  • L’Organisation Spéciale par Sait Çetinoğlu, historien, Université libre d’Ankara.
  • L’entrée de l’Empire ottoman dans la guerre, 1914-1915 par Mustafa Aksakal, historien, Université de Georgetown.

12h30-13h30 : déjeuner

13h30-15h - Deuxième Panel  : Perpétrateurs, Victimes, Sauveteurs

Président : Richard Hovannisian, historien, Université UCLA. Discutant : Vincent Duclert, historien, EHESS.

  • La première phase de la destruction : déportations et massacres (avril-août 1015) par Raymond Kévorkian, historien, Université Paris VIII.
  • La deuxième phase du génocide par Khatchig Mouradian, historien, Université Rutgers.
  • Les conversions forcées par Űmit Kurt, historien, Université Sabancı.

15h-15h15 : Pause

15h15-16h20 - Troisième Panel -  : Témoins

Président : Wolfgang Gust, journaliste. Discutant : Ara Sarafian, historien, Gomidas Institute.

  • Témoins européens et américains par Hans-Lukas Kieser, historien, Université de Zürich.
  • Témoins arméniens par Amatuni Virabyan, historien, Archives d’État d’Arménie.

16h20-16h30 : pause

16h30-19h - Quatrième Panel : Les autres minorités de l’Empire

Président : Gérard Chaliand, géostratège. Discutant : Laurent-Olivier Mallet, historien, Université de Montpellier.

  • Les Juifs de l'Empire ottoman à la fin du XIXe siècle par Georges Bensoussan, historien, Mémorial de la Shoah.
  • La complexité du génocide des Assyro-Chaldéens par David Gaunt, historien, Centre d’études des pays baltes et de l’Europe de l’Est, Université de Soedertoern.
  • Les Grecs ottomans par Sia Anagnostopoulou, historienne, Université d’Athènes.
  • Kurdes-Yézidis-Arméniens, facettes multiples d’une communauté en exil(s) par Estelle Amy de la Bretèque, anthropologue, ethnomusicologue, CNRS.

Vendredi 27 mars

EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

10h-12h30 - Cinquième Panel  : Logiques de guerre, économiques, idéologiques

Président : Joël Kotek, politologue, historien, Université Libre de Bruxelles. Discutant : Stéphane Audoin-Rouzeau, historien, EHESS.

  • Logiques idéologiques, démographiques et économiques du génocide par Hamit Bozarslan, politologue, historien, EHESS.
  • La logique des massacres pré-génocidaires par Vincent Duclert, historien, EHESS.
  • Le monde dans la tourmente : vagues de réfugiés et massacres dans le nord de la Perse occupée (1914-1918) par PeterHolquist, historien, Université de Pennsylvanie.
  • Les mécanismes de prise de décision de la direction jeune-turque (1913-1915) par Erik-Jan Zürcher, historien, Université de Leyde.
  • La spoliation des biens arméniens pendant le génocide par Mehmet Polatel, historien, Université Koç.

12h30-13h30 : déjeuner

13h30-16h - Sixième Panel : Relations internationales et droit pénal

Président : Pierre Mertens, juriste, Centre de sociologie de la littérature, Université libre de Bruxelles. Discutant : Vincent Nioré, avocat et président de l’Institut de droit pénal

  • Les procès de Constantinople (1919-1920) par Mikaël Nichanian, historien, Bibliothèque nationale de France.
  • De la rupture du consensus. L’affaire Perinçek, le génocide arménien et le droit pénal international par Sévane Garibian, juriste, Universités de Genève et de Neuchâtel.
  • Le statut des réfugiés apatrides arméniens et l'action internationale de la Société des Nations et du Bureau international du Travail par Dzovinar Kévonian, historienne, Institut des sciences sociales du politique, Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense
  • Raphaël Lemkin, l’extermination des Arméniens et l’invention du mot génocide par Annette Becker, historienne, Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense
  • Lemkin et le génocide des Arméniens, une lecture juridique par Olivier Beauvallet, magistrat international.

16h-16h15 : Pause

16h15-18h20 - Septième Panel : Les historiographies, un nouveau domaine de recherches

Président : Michel Marian, philosophe, Institut d’études politiques de Paris. Discutant : Edhem Eldem, historien, Université Boğaziçi.

  • Les historiographies du génocide des Arméniens, un nouveau domaine de recherches par Gaïdz Minassian, journaliste et politologue, Institut d’études politiques de Paris.
  • Réflexions sur l’historiographie ottomane (années 1960-1990) à propos du rôle des non musulmans et des Arméniens ottomans dans le commerce et l’économie urbaine par Stephan Astourian, historien, Université de Berkeley.
  • Les gouverneurs ottomans opposés aux déportations et aux massacres d’Arméniens par Ayhan Aktar, historien, Université Bilgi.
  • Le discours de la Turquie sur le génocide des Arméniens par Jennifer Dixon, politologue, Université de Villanova.

18h20-18h30: Pause

18h30-20h30 - Huitième Panel : Regards croisés sur l’effacement des traces ou le fantôme arménien

Président : Patrick Donabedian, historien d’art, Université d’Aix-Marseille. Discutant : Antoine Spire, journaliste, vice-président de la Licra.

  • La permanence des traces du génocide de 1915 dans la mémoire arménienne ; rôle du politique dans leur inscription ou leur effacement par Janine Altounian, essayiste, traductrice, spécialiste de Freud.
  • Confiscation et destruction des biens arméniens  par Dickran Kouymjian, historien, Université d’État de Californie.
  • Photographier après par Pascaline Marre, photographe et Anouche Kunth, historienne, CNRS.
  • Aram Andonian, la bibliothèque Nubar et la constitution d'un patrimoine en exil après la destruction des Arméniens ottomans par Boris Adjemian, historien, Bibliothèque Nubar de l'UGAB.

Samedi 28 mars

Bibliothèque nationale de France, Quai François Mauriac, 75013 Paris

10h-12h30 - Neuvième Panel  : Mémoire, transmission, histoire, négation

Président : Henry Rousso, historien, CNRS. Discutant : Claude Mutafian, historien.

  • Le sacrifice, le témoignage et le pardon : Le Candidat de Zareh Vorpouni par Marc Nichanian, professeur de philosophie, Université Sabancı.
  • Genre, génocide, survie. Arméniens islamisés : nouveau travail de mémoire par Ayşe Gül Altinay, anthropologue, Université Sabancı.
  • L’enseignement des génocides : exemples européens par Alban Perrin, historien, Mémorial de la Shoah, Institut d’études politiques de Bordeaux.
  • Les mythes fondateurs du négationnisme turc par Büşra Ersanli, politologue, Université de Marmara.
  • La mémoire du génocide chez les Arméniens de Turquie par Hira Kaynar, historienne, EHESS.

12h30-13h30 : déjeuner

13h30-15h : Dixième Panel : Spécificités et comparatismes, I

Président : Jean-Pierre Chrétien, historien, CNRS. Discutant : Meïr Waintrater, journaliste.

  • La pensée génocidaire : une perspective comparative par Dominik Schaller, historien, Université de Heidelberg.
  • Le génocide des Arméniens, des Assyriens et des Grecs par les Ottomans par Roger Smith, historien, Collège William and Mary.
  • Le génocide arménien au regard d'une théorie générale du génocide par Bernard Bruneteau, professeur de science politique, Université de Rennes I.

15h00-15h15 : Pause

15h15-17h - Onzième Panel : Spécificités et comparatismes, II

Président : Claire Mouradian, historienne, CNRS. Discutant : Yves Ternon, historien, membre du conseil scientifique du Mémorial de la Shoah.

  • Singularité de la Shoah par Christian Ingrao, historien, CNRS.
  • Singularité de la famine en Ukraine par Nicolas Werth, historien, CNRS.
  • Singularité du génocide des Tutsi par Hélène Dumas, historienne, EHESS.

17h00-17h15 : pause

17h15 à 19h30 : Conférence de clôture

Président : Gaïdz Minassian, journaliste et politologue, Institut d’études politiques de Paris.

  • Bilan du colloque par Raymond Kévorkian, historien, Université Paris VIII.
  • 1915 et les sciences sociales par Taner Akçam, historien, Université de Clarke.
  • Turquisme et panturquisme par Erik-Jan Zürcher, historien, Université de Leyde.
  • Le négationnisme contemporain et ses défenseurs par Richard Hovannisian, historien, Université UCLA.
  • Les perspectives du point de vue de la justice internationale par Nicholas Koumjian, procureur près les cours internationales de justice.
  • L’édition de la recherche sur le génocide des Arméniens en Turquie par Ragıp Zarakolu, éditeur.

 

Informations pratiques

Inscriptions par mail dans la limite des places disponibles.

 

 

Membres fondateurs du CSI

Annette Becker, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense), membre de l'Institut universitaire de France.

Hamit Bozarslan, historien, politologue, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Vincent Duclert, historien, enseignant-chercheur au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (EHESS).

Raymond Kévorkian, historien, directeur émérite de recherche à l'Institut français de géopolitique, Université Paris VIII.

Gaïdz Minassian, journaliste, docteur en sciences politiques, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris.

Claire Mouradian, historienne, directrice de recherche au CNRS.

Mikaël Nichanian, historien, conservateur à  la Bibliothèque nationale de France, chercheur associé au Collège de France.

Yves Ternon, historien, membre du conseil scientifique du Mémorial de la Shoah, président du CSI.