Espace scientifique > Afrique du Nord et Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre

Afrique du Nord et Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre

Colloque International : Afrique du Nord et Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les Archives nationales et l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne proposent, dans la continuité des sessions tenues à Rabat (novembre 2014) et Tunis (mai 2015), un colloque sur la construction de la mémoire de la mobilisation des troupes d'Afrique et de l'implication du Maghreb actuel et de l'Afrique subsaharienne dans la guerre 1914-1918. Elle sera ici étudiée à travers le champ patrimonial (archives, musées, lieux de mémoire), de l'après-guerre à nos jours, dans un regard croisé et une mémoire partagée de part et d'autre de la Méditerranée.

Un siècle s’est écoulé depuis le déclenchement de la Grande Guerre, qui, en 52 mois, a laissé derrière elle 18 millions de morts, autant de blessés et des dizaines de millions survivants, dont les derniers sont aujourd'hui décédés. Ce cataclysme imprévisible dans l'histoire du monde, associé à une dimension pour la première fois proprement mondiale, des pertes matérielles considérables et un véritable traumatisme moral, spirituel et intellectuel, hante l’esprit du monde entier. Il n’a pas empêché l'enchaînement infernal qui, une génération plus tard, allait précipiter le monde dans la Seconde Guerre mondiale.

En ce début du XXIe siècle, le retour de la crise économique et la montée des tensions au Moyen-Orient incitent penseurs et historiens à revenir sur ce drame fondateur du siècle précédent : Comment est-il né ? Comment a-t-il changé la face du monde? Comment les peuples l'ont-ils vécu, et le cas échéant, quelles leçons en ont-ils tirées ?

Depuis le lancement, en 2014, des commémorations du Centenaire, en France et à l'étranger, de nombreuses initiatives voient le jour pour renouveLer notre regard sur ces questions et réfléchir aux conditions de la transmission et de la pérennisation de la mémoire de cet événement hors du commun. Parmi les nombreux champs visés, on ne saurait négliger la place des peuples du monde dans cette Grande guerre, et parmi ceux-ci la contribution militaire et laborieuse des peuples coloniaux, mobilisés à cette fin par centaines de milliers d'hommes. Dans le cas de l'empire français, l'Armée d'Afrique et les troupes coloniales ont donné un rôle de premier plan aux pays d'Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne, dont les soldats ont été progressivement employés et utilisés par centaines de milliers, afin de soutenir une armée française saignée à blanc.

Programme

Le colloque se déroulera autour de trois axes : « Faire mémoire », « Transmettre », « Commémorer » et se tiendra du 12 au 14 septembre 2016 aux Archives nationales, au Musée de la Grande Guerre de Meaux et à l'Ossuaire de Douaumont.

>> Voir le programme détaillé

Conditions d’inscription

Entrée libre, dans la limite des places disponibles, sur inscription avant le 20 juillet 2016. L’inscription au colloque vaut pour les trois jours.

Contact : Marina Lafay à l'adresse suivante : colloque19141918[at]gmail.com

Forfait repas et transport

Une participation aux frais est exigée pour les transports en car et pour les déjeuners des jours 2 (Meaux) et 3 (Verdun), partagés avec les intervenants et organisateurs.

  • Tarif tous publics : 45 euros
  • Tarif étudiants et doctorants (*) : 35 euros

(*) sur justificatif adressé par mail ou courrier

Les auditeurs hors forfait trouveront des offres de restauration aux Archives nationales (jour 1) et au musée de la Grande Guerre (jour 2) ou à proximité, et dans le centre-ville de Verdun (jour 3). L’hébergement reste à la charge des participants (tarif négocié à Verdun, voir Marina Lafay infra).

Lieux

  • Archives nationales, 59 Rue Guynemer, Pierrefitte-sur-Seine, France (93380)
  • Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, Rue Lazare Ponticelli, Meaux, France (77100)
  • Ossuaire de Douaumont, Douaumont, France (55)
  • Musée de l’Armée, hôtel des Invalides, 129 Rue de Grenelle, Paris, France (75007)