Espace pédagogique > Les Assises pédagogiques du Centenaire à Bordeaux du 25 au 27 mars

Les Assises pédagogiques du Centenaire à Bordeaux du 25 au 27 mars

Anneau de la Mémoire, Notre-Dame-de-Lorette
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Pour clore le volet pédagogique du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire organise à Bordeaux du 25 au 27 mars 2019 trois journées de bilan et de restitution des actions éducatives réalisées depuis 2012, à travers la tenue de tables-rondes, de conférences et d’ateliers à destination d’enseignants venus de toutes les académies de France.

Le centenaire de la Première Guerre mondiale a donné lieu à une action pédagogique nationale menée par le groupement d’intérêt public (GIP) «  Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale », en lien étroit avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Il est proposé de restituer, à l’horizon de la fin du cycle commémoratif du Centenaire, la richesse de l’ensemble des réflexions et des projets pédagogiques mis en œuvre depuis 2012 à travers l’organisation des « Assises pédagogiques du Centenaire » sur trois journées entre le 25 et le 27 mars 2019 dans l’amphithéâtre de l’Athénée municipal de Bordeaux, en partenariat avec l’académie de Bordeaux.

Souligner l’apport pédagogique du Centenaire

Ces Assises pédagogiques du Centenaire auront pour vocation de présenter un bilan quantitatif et qualitatif des commémorations à l’École, à travers la tenue de tables-rondes, de conférences et d’ateliers à destination d’enseignants venus de toutes les académies. Les intervenants issus de la DGESCO, de l’inspection générale de l’Éducation nationale, des académies, des établissements scolaires, des établissements, des collectivités territoriales, des éditeurs, producteurs, de la presse quotidienne régionale, seront invités à discuter et souligner les apports et les limites de l’action pédagogique conduite autour du Centenaire 14-18 durant  plus de six années.

Deux axes principaux animeront le fil conducteur des trois journées :

  1. Quel bilan quantitatif et qualitatif peut-on dresser des commémorations de la Première Guerre mondiale à l’école ?
  2. Le Centenaire a-t-il été l’occasion de la mise en œuvre d’un nouveau paradigme commémoratif à l’école ? Cette dernière question visera à étudier de quelle manière le travail de mémoire développé tout au long des cinq années du cycle commémoratif du Centenaire a pu transformer la place et le rôle des commémorations à l’École, la réflexion scolaire sur la transmission de la mémoire ou les pratiques pédagogiques en classe (pluridisciplinarité, pédagogie par projets). Elle impliquera d’analyser si ce modèle est susceptible d’être appliqué à d’autres périodes et s’il peut perdurer au-delà de 2019.

Dans cette perspective, les travaux mettront l’accent sur la restitution de productions et projets pédagogiques parmi les centaines menés et labellisés depuis 2012. Les acteurs pédagogiques du Centenaire seront invités à témoigner : recteurs, référents « mémoire et citoyenneté », enseignants, directeurs d’ateliers Canopé, mais également partenaires pédagogiques nationaux et internationaux de l’éducation nationale : Association des Professeurs d’Histoire Géographie (APHG), Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), etc. Une large place sera laissée aux débats.

Quelques thèmes proposés aux auditeurs :

  • Les grands enjeux pédagogiques du Centenaire
  • La transmission aux jeunes générations au centre des commémorations – entre mémoires, histoire, et patrimoine
  • Une approche transverse du « travail de mémoire »,
  • Pratiques et expériences dans les classes 
  • Les projets internationaux

Les travaux seront filmés et relayés sur le portail national des commémorations centenaire.org et sur le site Eduscol de l’Éducation nationale.

Plusieurs « grands témoins » seront invités à proposer une synthèse et apporter leur réflexion distanciée sur l’action pédagogique menée.

Une programmation culturelle viendra en outre enrichir les demi-journées de conférences et de débats : expositions et projections de films documentaires et de films de fiction ; présentation de support pédagogiques réalisés à l’occasion des commémorations dans les écoles et par les scolaires ou des partenaires de l’Éducation nationale.

Souligner l’implication des équipes et des élèves

Les Assises pédagogiques du Centenaire clôtureront le cycle pédagogique du Centenaire, en mettant l’accent sur la valorisation des équipes éducatives. Elles ont été très mobilisées dans le Centenaire et ont profité du laboratoire pédagogique qui leur été proposé (pédagogie par projet, pluridisciplinarité, ouverture internationale) pour produire des supports d’une grande richesse, plaçant les élèves par ce travail de mémoire, au cœur d’une riche réflexion sur la transmission et la notion de patrimoine.

École, collèges, lycées généraux et professionnels ont été partout en France des « territoires vivants » de transmission. Les élèves prendront toute leur place au cœur des travaux et des discussions. Ils seront présents dans l’organisation de l’événement et sa médiatisation (plateau média animé par les élèves et des formateurs du CLEMI), à travers l’exposition de travaux parmi les 2000 labellisés durant le cycle commémoratif, à travers la projection de 18 capsules audiovisuelles élaborées par le réseau Canopé, les montrant dans toute la France et parfois au-delà, impliqués dans un projet commémoratif alliant histoire, lettres, arts plastiques ou musique.

L’objet des Assises pédagogiques sera aussi de voir comment poursuivre, au-delà du Centenaire, cette dynamique positive qui a participé au rayonnement de l’École et à la valorisation de son action.

Télécharger le programme des trois journées (PDF)