En France > Le premier recensement photographique des monuments aux morts français

Le premier recensement photographique des monuments aux morts français

Les Rencontres d'Arles
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les Rencontres de la Photographie d’Arles et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, avec le parrainage de Raymond Depardon, ont décidé d’établir le premier recensement photographique de tous les monuments aux morts français à travers une exposition, un livre et la constitution d’un fonds documentaire inédit auprès de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS), Université de Lille 3. Pour participer, chaque collectivité ou particulier sont invités à poster des photographies avant le 15 mai 2014. L'exposition, intitulée 40 000 monuments pour 1 350 000 morts pendant 14-18, et constituée de l'ensemble des clichés récoltés, sera présentée du 7 juillet au 21 septembre 2014 lors des Rencontres d’Arles. 

Si les églises étaient le seul bâtiment en commun à toutes les communes françaises depuis le Moyen-âge, l’ouvrage de mémoire qu’est le monument aux morts de la Première Guerre mondiale est devenu une cicatrice indélébile au cœur de toutes les villes. Sur les places de villages, dans les gares, sur des sites emblématiques, les monuments aux morts sont des éléments incontournables dans le paysage des 36 000 communes françaises dont la principale qualité est de fixer la mémoire, de façon laïque et républicaine.

Les listes de noms gravés sur la pierre redonnent ainsi une identité à ces 1 350 000 français morts sur les champs de bataille ou disparus dans les tranchées. Là, comme dans les cimetières, chacun recherche le nom d’un parent, héros anonyme, souvent victime passive, de cette absurde boucherie.

Aussi, tous les maires de France et leurs concitoyens sont sollicités pour une collecte photographique d’une ampleur inédite entre le 5 février et le 15 mai 2014, afin d’aboutir à une exposition de tous les monuments aux morts aux Rencontres de la Photographie d’Arles, du 7 juillet au 21 septembre 2014, qui donnera lieu également à la publication d'un livre.

Le célèbre photographe et cinéaste Raymond Depardon, auteur de nombreux films et ouvrages sur la société française et d’un livre exceptionnel sur les paysages de France, a accepté de parrainer cette opération en établissant un protocole de prise de vue.

Les participants sont invités à se rendre sur le site des Rencontres de la Photographie d’Arles ou le portail de la Mission du Centenaire pour prendre connaissance du protocole de prise de vue et y déposer leurs photographies uniquement sous forme numérique, qui peuvent être réalisées à l’aide de tout type d’appareils photographiques (numérique, argentique, smartphone). Il sera remis à tous les participants dont les photographies ont été sélectionnées, deux invitations pour visiter l’édition 2014 des Rencontres de la Photographie d’Arles.

Dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale, ce projet revêt une importance capitale afin de montrer l’ampleur du désastre tout en valorisant les mémoires locales de la France et l’action des maires dans le Centenaire.

Ce projet est réalisé avec le soutien de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, de la Fondation d’entreprise Carac et de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS), UMR CNRS 8529, Université de Lille 3.

Protocole de prise de vue recommandé par Raymond Depardon

  1. Se mettre dos au soleil, ou, en intérieur, dos à la lumière dominante. Sinon attendre ou revenir !
  2. Prendre une première photo du monument sur son socle ou support.
  3. S’approcher. Prendre une deuxième photo sans le socle, gros plan du monument lui-même. Si possible en « contre-plongée » (du bas vers le haut avec le ciel ou plafond en toile de fond).
  4. Une troisième photo plus libre et plus distante afin de situer le contexte dans lequel est installé le monument.

Dans le cas d’un dépôt de photographies du même monument aux morts, les Rencontres d’Arles se réservent le choix de sélectionner celles les plus proches du protocole de prise de vue.

Les Rencontres d'Arles

Les Rencontres de la Photographie sont le grand rendez vous international des spécialistes de la photographie au début du mois de juillet, largement ouvertes au public tout l’été, elles ont accueilli près de 100 000 visiteurs en 2013, provenant de toute la France et pour 15 % de l’étranger.

La « Rentrée en images » en septembre reçoit chaque année la visite de plus de 10 000 élèves, 300 classes de 8 académies provenant de toutes les régions françaises. L’exposition sur les monuments aux morts sera un événement important de la dimension éducative des Rencontres d’Arles 2014.