En France > Champagne Ardenne > Marne > Le village détruit de Nauroy, 100 ans après

Le village détruit de Nauroy, 100 ans après

L'Eglise de Nauroy au 29 novembre 1916
© Les Amis de Nauroy
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les 20 et 21 mai 2017, l’Association des amis de Nauroy et de l’Eglise de Beine organise un week-end d'évènements commémoratifs, à Beine-Nauroy dans la Marne, en souvenir de la bataille des Monts de Champagne et de la destruction du village de Nauroy.

Situés dans la Marne, le Mont Cornillet et le village de Nauroy furent tout au long de la Première Guerre mondiale le théâtre de violents combats. Cent ans après, Allemands et Français se retrouvent le temps d'un week-end commémoratif qui vise à rendre hommage aux soldats ayant pris part aux combats. 

Samedi 20 mai, la commémoration débutera par une cérémonie officielle en présence du Maire de Beine-Nauroy. Outre les habitants de la commune, les descendants des familles du village détruit de Nauroy y sont conviés, de même que les descendants d’anciens combattants allemands ainsi que plusieurs associations de réservistes. Une marche vers le Mont Cornillet est ensuite prévue, avec moment de recueillement et hommage aux anciens combattants français et allemands, ainsi qu'un parcours de mémoire sur le site de l'ancien village. Des moments musicaux seront offerts par l’Harmonie de la Champenoise, la Fanfare des Suippes et la Fanfare Rhénanie-Palatinat, et plusieurs films autour de Nauroy et du Mont Cornillet seront diffusés le soir.

Le dimanche 21 mai, une cérémonie religieuse ouvrira la journée, suivie d'un concert de la chorale Mosaïque. L'après-midi, une reconstitution historique précédera une projection de films documentaires, et le soir, une marche nocturne mettra un point final au week-end commémoratif.

Nauroy, un village anéanti par la guerre

En septembre 1914, à l’issue de la bataille de la Marne, les soldats français parviennent à repousser l’armée allemande au-delà de Reims. Dès lors, les troupes ennemies campent sur le territoire des monts de Champagne, qu’elles fortifient ; des kilomètres de tranchées sont creusées et le Mont Cornillet est transformé en abri souterrain. Au pied de ce mont,  le village de Nauroy, déserté par ses habitants, est utilisé comme base de repos par les Allemands. Jusqu’en 1917, le village est victime des bombardements entre les deux armées. De fait, les troupes alliées tentent, en vain, de reprendre ce territoire qui constitue un point d’observation stratégique pour les Allemands.

En mai 1917, lors de la Bataille des monts de Champagne, le Mont Cornillet est la cible d’une attaque d’obus ; la cheminée d’aération du tunnel souterrain est totalement détruite et des centaines de soldats allemands meurent asphyxiés.
Au lendemain de la guerre, à l'instar d'autres villages situés dans la zone de combats, il ne reste plus rien de Nauroy. Décision fut prise de ne pas le reconstruire.

Le Village de Nauroy en 1916 et en 1917

   Le Village de Nauroy en 1916 et en 1917. ©Les Amis de Nauroy

Dans les années 20, une chapelle est édifiée sur le site de l’ancienne église détruite, devant ce qu’il reste du cimetière communal. Elle est le lieu de rendez-vous des anciennes familles du village venues se recueillir. Ce n’est qu’en 1950 que le terrain de Nauroy est rattaché à la commune de Beine, pour former Beine-Nauroy.

La réhabilitation du site de Nauroy

En 2011, des passionnés d’histoire, ayant à cœur la conservation du patrimoine, décident d’entretenir la mémoire du village ; l’association des « Amis de Nauroy » est née. Les membres du groupement se consacrent d’abord au nettoyage du cimetière situé derrière la petite chapelle. A cette occasion, ils mettent au jour une quarantaine de tombes allemandes datant de la Première Guerre mondiale.

Sous la direction de l’archéologue Yves Desfossés, les « Amis de Nauroy » et des membres du Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (le Service pour l’entretien des sépultures militaires allemandes) procèdent à la fouille des sépultures ; plusieurs objets sont découverts.
Puis, avec l’aide des réservistes de la ville de Püttlingen, les tombes sont rénovées et regroupées au sein d’un carré militaire allemand.

                                La chapelle de Nauroy en 2011 et 2015. © Michel Godin et Les Amis de Nauroy

Ce projet de conservation du patrimoine s’inscrit alors dans une réelle collaboration franco-allemande afin de préserver la mémoire de la Première Guerre mondiale. Mais la rénovation du site de Nauroy permet également un ensemble d’actions pédagogiques. De fait, l’association invite chaque année des collégiens allemands à participer au chantier. Les élèves de Beine-Nauroy prennent également part à l’ensemble du projet ; entre 2015 et 2016, ils ont travaillé sur la réalisation de trois vitraux pour la petite chapelle, avec l’aide du verrier Jean-Claude Delorme.

Pour les mois à venir, les Amis de Nauroy ont déjà prévu de nouvelles actions : reconstitution des tombes des aviateurs Jacques Decazes et François Lefebvre, édition d’un livre sur Nauroy et création d’un arboretum sur le site de l’ancien village.

Informations pratiques

Les 20 et 21 mai 2017
51490 Beine-Nauroy
Téléphone : 03 26 03 25 67 / mail : lesamisdenauroy@orange.fr

Programme complet sur lesamisdenauroy.fr/