Autour de la Grande Guerre > Photographie Artistique > Fields of Battle - Terres de Paix 14-18

Fields of Battle - Terres de Paix 14-18

Les oeuvres du photographe britannique Michael St. Maur Sheil sont le fruit d'une exploration de six années sur l'ensemble des champs de batailles. Capturant les cicatrices des combats, celui-ci a su restituer l'émotion d'une période tragique. Ses photos incarnent l'esprit du Centenaire, où l'hommage aux combattants disparus n'empêche pas le regard vers l'avenir. Les photos des paysages pacifiés donnent ainsi corps aux destins unis des nouvelles générations. Chaque photo contient une part d'émotion et d'héritage historique. Les épisodes majeurs de la Grande Guerre sont ainsi évoqués à travers les traces de l'engagement des trente nations engagées dans le conflit.

A l'occasion du Centenaire, le Sénat organise du 4 avril au 3 août 2014 une exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg dédiée aux photographies de Michael St. Maur Sheil. Durant l’exposition, une carte géante au sol sera installée dans le Jardin du Luxembourg, devant la façade sud du Palais du Luxembourg, pour matérialiser non seulement les zones du front de la mer du Nord à Gallipoli mais aussi tous les pays engagés dans le conflit.

Somme : Munitions tombées sur la tranchée de Munich, en attente de collecte.
Somme : Munitions tombées sur la tranchée de Munich, en attente de collecte.
© Michael St. Maur Sheil
Somme : Collection privée d’armes et de munitions disposée dans un verger.
© Michael St. Maur Sheil
Vosges : Cimetière allemand à l’abandon au cœur de la forêt de la Tête des Faux.
© Michael St. Maur Sheil

Fromelles : Boussole appartenant au Lieutenant Eric Osborn-Black, du Lincolnshire Regiment. Disparu le 9 mai 1915 aux « Rouges Bancs », sa boussole percée de la balle qui l’aura terrassée est retrouvée près de 90 ans plus tard.

© Michael St. Maur Sheil
Verdun : vestiges du poste d’observation intégré à l’ouvrage de Thiaumont.
© Michael St. Maur Sheil

Bois-le-Prêtre : l’autel religieux de Fey-en-Haye. Ruiné par les combats de septembre 1915 et de juillet 1915, le village détruit est investi par les Américains en septembre 1918.

© Michael St. Maur Sheil
Aisne : Canon allemand pris par les Sammies lors des combats de Bois Belleau au début de l’été 1918.
© Michael St. Maur Sheil
Belgique : La « crête » de Messine vu depuis la ferme flamande du Rossignol.
© Michael St. Maur Sheil

Ypres : le cimetière de Tyne Cot, édifié sur les vestiges d’un « pill box » allemand. La plus grande nécropole britannique du front contient 11 871 tombes, issues majoritairement des combats de Passendale d’août 1917.

© Michael St. Maur Sheil
Chemin des Dames : les positions françaises d’Oulches-la-Vallée-Foulon vues depuis la position allemande de la Caverne du Dragon.
© Michael St. Maur Sheil
La Somme vue du ciel : tranchées britanniques et trous d’obus allemands.
© Michael St. Maur Sheil
Bois-le-Prêtre : La fontaine von Ordmann connue comme la fontaine des Quatre Goulots, à côté de Vilcey-sur-Trey.
© Michael St. Maur Sheil

Authuille : Les marais de la rivière Ancre, où combattit JRR Tolkien. Ce lieu lugubre inspira par la suite l’auteur du « Seigneur des Anneaux » dans l’épisode des Marais de la Mort.

© Michael St. Maur Sheil

Meuse : la Butte de Vauquois est un célèbre site de la guerre des mines. À partir de février 1915, 4 500 mètres de galeries souterraines sont creusées par les pionniers allemands et les sapeurs français. Le village entièrement englouti dans des entonnoirs de 50 m est investi par la 35e Division US le 26 septembre 1918.

© Michael St. Maur Sheil

Aisne : la Chapelle du Père Doncoeur, nichée au cœur d’une « creute ». Ces carrières millénaires datant du moyen âge servaient de cantonnement aux soldats qui laisseront d’innombrables traces épigraphiques.

© Michael St. Maur Sheil

Mons : Nécropole internationale de Saint-Symphorien. Ouvert par les Allemands immédiatement après la bataille de Mons d’Août 1914, il devient également un lieu d’inhumation britannique qui abrite les corps du premier et du dernier soldat tué pendant la Grande Guerre.

© Michael St. Maur Sheil
Villers-Bretonneux : monument national australien. Précédé du cimetière britannique, il est inauguré par le roi George VI en 1938.
© Michael St. Maur Sheil

Loos : lors de la charge du 25 septembre 1915, le London Irish Rifles galvanise ses troupes en shootant un ballon de football, conservé malgré la défaite. Ce même ballon est apposé dans le No man’s land, 90 années plus tard, par le photographe.

© Michael St. Maur Sheil

Belgique : champs inondés près de Dixmude, évoquant l’ouverture, à marée haute, des écluses de l’Yser le 27 octobre 1914 à Nieuport. Figé sous l’eau, le front est alors stabilisé jusqu’en 1918, avant la grande offensive alliée du 15 octobre.

© Michael St. Maur Sheil
Champagne : probablement la dernière tombe française dans son état d’origine, préservé dans l’enceinte d’un camp militaire.
© Michael St. Maur Sheil

Argonne : la ferme de Molleville, vue depuis les lignes allemandes. La prise de ce verrou défensif coûta la vie à 4 000 doughboys lors de l’offensive américaine de Meuse-Argonne au mois d’octobre 1918.

© Michael St. Maur Sheil

Coupole à éclipse armant le fort de Douaumont, équipée d’un canon de 155 mm surmontant une tourelle Galopin à contrepoids de deux fois 37 tonnes. Elle est capturée le 25 février 1916 presque sans combat par le 24e régiment Brandebourgeois.

© Michael St. Maur Sheil

Hartmannswillerkopf : la Feste Heilengenstedt, bâtie en 1916 sur le Mittel-Rehfelsen. Accrochée au versant sud de Vieil Armand, la redoute est prolongée par de nombreux tunnels creusés dans la roche.

© Michael St. Maur Sheil
  • Somme : Munitions tombées sur la tranchée de Munich, en attente de collecte.
  • Somme : Collection privée d’armes et de munitions disposée dans un verger.
  • Vosges : Cimetière allemand à l’abandon au cœur de la forêt de la Tête des Faux
  • Fromelles : Boussole appartenant au Lieutenant Eric Osborn-Black, du Lincolnshire Regiment.
  • Verdun : vestiges du poste d’observation intégré à l’ouvrage de Thiaumont.
  • Bois-le-Prêtre : l’autel religieux de Fey-en-Haye.
  • Aisne : Canon allemand pris par les Sammies lors des combats de Bois Belleau au début de l’été 1918.
  • Belgique : La « crête » de Messine vu depuis la ferme flamande du Rossignol.
  • Ypres : le cimetière de Tyne Cot, édifié sur les vestiges d’un « pill box » allemand.
  • Chemin des Dames : les positions françaises d’Oulches-la-Vallée-Foulon vues depuis la position allemande de la Caverne du Dragon.
  • La Somme vue du ciel : tranchées britanniques et trous d’obus allemands.
  • Bois-le-Prêtre : La fontaine von Ordmann connue comme la fontaine des Quatre Goulots, à côté de Vilcey-sur-Trey.
  • Authuille : Les marais de la rivière Ancre, où combattit JRR Tolkien.
  • Meuse : la Butte de Vauquois.
  • Aisne : la Chapelle du Père Doncoeur, nichée au cœur d’une « creute ».
  • Mons : Nécropole internationale de Saint-Symphorien.
  • Villers-Bretonneux : monument national australien. Précédé du cimetière britannique, il est inauguré par le roi George VI en 1938.
  • Loos
  • Belgique : champs inondés près de Dixmude.
  • Champagne : probablement la dernière tombe française dans son état d’origine, préservé dans l’enceinte d’un camp militaire.
  • Argonne : la ferme de Molleville, vue depuis les lignes allemandes.
  • Coupole à éclipse armant le fort de Douaumont.
  • Hartmannswillerkopf : la Feste Heilengenstedt, bâtie en 1916 sur le Mittel-Rehfelsen.
informations
sources
Michael St Maur Sheil
Diaporama (série d'images thématique)