Autour de la Grande Guerre > Peinture > L'artiste du mois : Ossip Zadkine

L'artiste du mois : Ossip Zadkine

Ambulance russe, Loude, 1916. Encre, sépia sur papier, 26 x 33 cm (élément). Coll. BDIC.
© ADAGP, Paris 2014
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Chaque mois et en lien avec l'actualité culturelle, la BDIC revient sur une œuvre issue de ses collections.

Ossip Zadkine

Le motif de la souffrance humaine idéalisée sous-tendait les premières œuvres de Zadkine (1890-1967). Le jeune artiste accueillit donc la guerre à la fois comme une épreuve divine et un moment de catharsis purificatrice. De nationalité russe, il s’engagea an début de 1915 comme volontaire dans la Légion étrangère. Zadkine fut affecté en Champagne dès le mois de février 1915 comme brancardier. Sur le front il sera témoin de l’incroyable gâchis humain et matériel de la guerre. Victime des gaz à l’automne 1915, il séjourne plusieurs semaines à l’hôpital, avant de se rendre en convalescence à Neuilly auprès de son mécène, le baron Rodanacchi. Il retourne au front au printemps 1916, où il sera employé comme traducteur auprès des troupes russes arrivées en France entretemps. Au contact de ses compatriotes, il est confronté à la croissance des tensions de la politique intérieure russe. C’est aussi à partir de cette période qu’il commence à rendre compte de ses expériences de guerre par le dessin.

À la BDIC

Son expérience de guerre, entre 1915 et 1917, est retracée dans les 25 dessins conservés à la BDIC, qui débouchent en 1919 sur un album que l’artiste intitula Vingt eaux fortes de la guerre 1914-1918. Ces dessins, qu’il réalisa pendant la période passée au front furent exposés à la galerie Chappé en 1918 et acquis en 1921 par la Bibliothèque-Musée de la guerre, l’actuelle BDIC.

L'exposition

Trois de ces dessins, représentant des scènes d’hôpitaux traduites dans des styles très divers, sont actuellement présentés à Bonn, à la Bundeshalle dans le cadre de l’exposition « 1914 : Les avant-gardes au combat » (du 8 novembre 2013 au 23 février 2014). Cette exposition présente plus de 300 œuvres remarquables, peintures, dessins, sculptures et photographies de quelques 60 artistes parmi les plus importants d'Europe. Outre les trois dessins de Zadkine, la BDIC a prêté des œuvres de Henri Valensi, Félix Vallotton, Raoul Dufy, André Fraye et Fernand Léger.