Autour de la Grande Guerre > Expositions > Exposition "Et 1917 devient révolution"

Exposition "Et 1917 devient révolution"

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Pour le centenaire de 1917, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) présente du 18 octobre 2017 au 18 février 2018 aux Invalides, à Paris, une exposition consacrée à la Révolution russe.

Le centenaire des révolutions russes coïncide avec celui de la Bibliothèque musée de la Guerre, devenue Bibliothèque de documentation internationale contemporaine qui d’emblée a eu pour objectif de collecter directement sur le terrain des documents originaux produits dans le feu des événements. 

Les documents réunis pour la présente exposition - affiches, tracts, films, photographies, coupures de presse, objets collectés à chaud il y a 100 ans -  permettent de comprendre comment l'année 1917 est devenue "révolution", bouleversant l’univers politique, économique, social de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Russie, puis dans le monde entier. Un chapitre majeur de l'histoire de la Russie qui a été revisité depuis une vingtaine d’années par de nouvelles recherches historiques s’appuyant sur des archives inédites – intimes, iconographiques et audiovisuelles, notamment. C’est toute la complexité de l’événement qui est restituée grâce au patrimoine exceptionnel de la BDIC et des institutions partenaires en France, Russie et Géorgie.

Une Révolution en plusieurs étapes

Février 1917. Le tsar Nicolas II, dernier des Romanov, abdique sous la pression de tout un peuple épuisé par la guerre. Naissent les soviets, organes de la nouvelle démocratie révolutionnaire, tandis que s’organise un gouvernement provisoire. Un temps d’incertitudes s’ouvre.

Octobre 1917. Les bolcheviks prennent le pouvoir au nom des soviets et renversent le Gouvernement provisoire de Kerenski. Avec les décrets sur la paix, la terre, le contrôle ouvrier et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ils entendent ouvrir une nouvelle ère.

Janvier 1918. La réunion de l’Assemblée constituante, dernier espoir d’une révolution démocratique est violemment dispersée. Les bolcheviks ont définitivement tout le pouvoir entre leurs mains.

Mars 1918. La paix séparée est signée avec l’Allemagne. La guerre civile se déchaîne. De l’Ukraine à l’Arménie, les nations tentent dans la tourmente d’affirmer leur indépendance.

En France, dès le printemps 1917, l’opinion, la presse, les soldats au front se passionnent pour ”la grande lueur à l’Est“. En Russie, s’élabore le récit de la ”grande révolution d’Octobre“, événement qui marquera de très nombreux mouvements politiques et protestataires durant le XXe siècle.

Le parcours de l'exposition

1. Une révolution à vive allure

D’emblée, une plongée dans le tourbillon politique scandé par les moments révolutionnaires de Février et d’Octobre permet de revenir sur les crises de l’année 1917, de voir apparaître les images critiques d’un Ancien Régime jusqu’alors sacralisé, puis les figures de nouveaux acteurs et de nouveaux pouvoirs.

2. La révolution armée

Les grandes crises de l’année 1917 sont toutes liées au conflit mondial dans lequel est engagée la Russie. En Février, défaites et pénuries entraînent la chute d’une monarchie délégitimée. L’image, fixe ou animée, joue un rôle clé dans la mobilisation d’une population largement analphabète.

3. Eclats d'empire et désirs de nations

La révolution de Février ouvre la vanne des revendications sociales mais aussi nationales de l’Ukraine au Caucase, de la Finlande au Turkestan. De nombreuses régions de l’ancien Empire proclament leur indépendance, symbolisée par la floraison des billets de banque. L’occupation ennemie et la guerre civile entre bolcheviques et antibolcheviques contribuent aussi à faire éclater les territoires.

4. Les révolutions russes vues de France

Malgré les difficultés à correspondre et à voyager dans l’Europe en guerre, les Français qui vivent en Russie et les Russes présents en France réagissent aux événements extraordinaires que connait leur pays. Fascinés ou critiques, les témoins français présents en Russie font des choix opposés, tout comme les soldats du Corps expéditionnaire russe en France.

5. Commémorer et imaginer la révolution

Facteur d’unité, de légitimité et de mobilisation, les célébrations d’Octobre participent à la construction d’un nouvel imaginaire qui offre à la fois un récit du moment fondateur de 1917, une vision révolutionnaire du monde et une promesse d’un avenir meilleur.

Informations pratiques

Du 18 octobre 2017 au 18 février 2018.
Tous les jours de 10 à 17h, sauf jours fériés.
Hôtel national des Invalides – Cour d’Honneur, 129 rue de Grenelle – 75007 Paris
Contact : communication-bdic@bdic.fr / 01 40 97 38 39 - 07 60 98 10 38
> Plus d'informations : https://et1917devientrevolution.tumblr.com/