Du 28 avril au 1er octobre 2017, le Mémorial de Verdun présente une exposition temporaire consacrée à 160 ans de photographie de guerre. Un des chapitres est tout entier consacré à 14-18 ; grâce aux nouvelles techniques de prise de vue, la Grande Guerre est le premier grand conflit massivement photographié.
Le 16 avril 2017, le président François Hollande s'est rendu dans l'Aisne pour commémorer le centenaire de l'offensive du Chemin des Dames, l'une des batailles les plus sanglantes de la Grande Guerre.
Entretien vidéo exclusif avec Emmanuel Courcol, réalisateur de "Cessez-le-feu", en salles à partir du 19 avril.
Représenter la guerre à travers les yeux des enfants : tel est l'objet de l'exposition organisée par le National WW1 Museum and Memorial de Kansas City intitulée "Vive l'Amérique ! French school children welcome their American ally", à voir jusqu'au 15 octobre 2017. Une trentaine de dessins d'écoliers parisiens des années 1914-1918 y figure.
En France, l’histoire des poilus devenus fous à la guerre a longtemps été méconnue. Pourtant, entre 1914 et 1918 puis jusqu’à la disparition des derniers anciens combattants internés, la situation des soldats atteints de troubles mentaux a soulevé des enjeux scientifiques, militaires, politiques, économiques, sociaux et culturels de première importance.

L'agenda
du Centenaire

Vivre le Centenaire
Voir la rubrique
en france
Les Outre-Mer →

L'agenda du Centenaire

29 avr 2017
Danse
France | Stains
29 avr 2017
Exposition
France | Beaumont-du-Lac
30 avr 2017
Concert
France | Paris
video

Soutenu par la Mission du Centenaire, à voir en salles à partir du 19 avril 2017, Cessez-le-feu est un film qui aborde la question des traumatismes de guerre. Il raconte l'histoire de Georges, un Poilu qui, après l'Armistice, est parti pour les grands espaces africains dans l'espoir d'évacuer les horreurs vécues dans les tranchées. Revenu en France en 1923, il retrouve sa mère et son frère Marcel, ancien soldat lui aussi, mais que la guerre a rendu muet. Dans une interview exclusive, le réalisateur Emmanuel Courcol revient sur la genèse du film (une fiction inspiré de souvenirs familiaux, basée sur une pièce de théâtre qu'il a écrite dans les années 90), et son envie de traiter de la question souvent occultée des blessures psychologiques provoquées par la guerre.

Les monuments aux morts
La Grande Guerre en dates